Scène Culte : La mort d’Helen dans Souviens-toi… l’été dernier

Souviens-toi… l’été dernier n’est pas un très bon film, mais ce n’est pas un mauvais slasher pour autant.

Il y a une bande de jeunes, un tueur masqué, un secret, une jolie tension qui monte en puissance et assez peu d’espoir. Malgré quelques scènes risibles (bien que rien ne surpasse celle de Julie (Jennifer Love-Hewitt) tournant en rond au milieu de la route et hurlant « WHAT ARE YOU WAITING FOOOOOR???? » à destination du tueur), Souviens-toi… tient quand même pas trop mal la route et fait bien le taff en ce qui concerne le quota de divertissement.

Lire la suite

Publicités

FASHION VICTIMS #1 : La crème des 90’s

Mon amour pour les années 90 est loin d’être un secret pour celles et ceux qui me suivent depuis longtemps, et comme je suis toujours à la recherche d’un nouveau prétexte pour le crier sur tous les toits, quel meilleur moyen que de les inscrire dans l’inauguration d’une nouvelle rubrique ?

Ça s’intitule Fashion Victims, parce que je suis une pro des bons mots, et c’est donc l’occasion de revenir sur les meilleurs looks de l’histoire du cinéma d’horreur à travers différents thèmes, pour se délecter de ce que les costumiers ont fait de mieux dans le genre.

Voici donc une première sélection des meilleurs styles vus dans les films d’horreur des années 90 – ce n’est qu’un premier épisode, parce qu’il y a beaucoup de matière, mais il fallait bien commencer quelque part…

Lire la suite

Happy Death Day, le trailer d’un Jour Sans Fin version slasher

On connaît tous ce gimmick : le héros d’un film ou d’une série se retrouve à vivre la même journée ad vitam aeternam jusqu’à ce qu’il parvienne à rétablir l’ordre des choses. C’est Un Jour Sans Fin avec Bill Murray qui l’a rendu particulièrement célèbre, et on l’a vu depuis repris à toutes les sauces dans différents médias. Qu’est-ce qui pouvait bien manquer à la liste ? Eh bien un bon vieux slasher, bien sûr.

Lire la suite

Pourquoi j’en ai ma claque des remakes de slashers

halloween2007ae

Eh, ça fait un moment que j’ai pas râlé, nan ? Je me trouve un peu trop enthousiaste et optimiste concernant le genre ces dernières semaines, c’est pas normal. Je suis retombée sur mes premiers articles qui se terminaient quasiment toujours par un commentaire de pestouille et je sais pas, ça m’a rendue nostalgique.

Fort heureusement, il m’a suffit de jeter un oeil à l’actu des remakes, reboots et autres adaptations pour trouver une bonne raison de m’indigner : l’obsession qu’ont les scénaristes pour le passé des vilains tueurs mythiques et leur envie constante de répondre à la question « mais pourquoi sont-ils si méchants ?! ».

Lire la suite

Hush (2016) – Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M’entends-tu ?

HUSH-01

Quand j’ai vu la bande-annonce de Hush, j’ai pensé deux choses :

  1. Ça vient de Mike Flanagan, le mec qui a réalisé Occulus, film que j’ai détesté, donc c’est mal barré,
  2. Le concept a l’air cool mais je l’imagine très mal tenir la route sur un format long, ça ressemble plus à un pitch de court-métrage.

Il n’empêche que j’étais quand même intriguée et que lorsqu’est venue l’heure de me le procurer, c’est avec joie que je me suis posée devant, concentrée, sans téléphone ni iPad dans les mains (ce qui est rarissime dans mon cas). Quel est donc ce concept qui a su capter mon attention de colibri ? Simple mais efficace : une écrivaine vit seule dans une jolie maison au fond des bois et se fait harceler par un tueur masqué. Ah, et… elle est sourde et muette.

Lire la suite

#Horror (2015) – Les réseaux sociaux c’est mal m’voyez.

#Horror est un film de Tara Subkoff dans lequel une bande d’adolescentes se retrouve traquée par un mystérieux assaillant dans une grande maison.

hastag-horror

Pour comprendre ce qui m’a attirée dans #Horror dès la bande-annonce, va falloir que je vous raconte un peu ma vie.

Depuis toujours, mais tout particulièrement depuis trois-quatre ans, je suis fascinée par l’adolescence au féminin. Je passe mon temps à bouffer toutes les oeuvres possible sur le sujet, je ne lis pratiquement que des romans qui parlent d’adolescentes américaines (Megan Abbott est ma référence du moment, mais il existe un paquet de dérivés similaires dans les rayons Jeunes Adultes des librairies), ça m’hypnotise et ça me fascine. Je bénis l’existence d’un site comme Rookie et des millions de Tumblr qui me permettent de me projeter dans cette réalité que je n’ai pas vraiment connue.

Lire la suite

It Follows (2015) : Le slasher lifté

Si It Follows, de David Robert Mitchell, a reçu le Grand Prix du Festival de Gérardmer cette année, ce n’est ni une erreur, ni un hasard. À voir absolument.

itfollows

Si vous faites partie de celles et ceux qui trouvent que le genre n’innove plus, qu’on se fait chier, et que tous les films se ressemblent vont enfin pouvoir mouler leur petite gaufre. Si le squelette même d’It Follows vous rappellera sans nulle doute des modèles bien huilés dont vous connaissez déjà tous les rouages, sa substance risque de vous surprendre à bien des niveaux.

Le réalisateur et scénariste David Robert Mitchell a bien compris qu’on pouvait faire du neuf avec du vieux et qu’un hommage à une ère disparue pouvait tout à fait se faire sans tomber dans la pâle copie insipide.

Lire la suite

Halloween II (1981) – Le bain bouillant [Thanatologie]

Michael Myers, une jolie infirmière et un bain bouillant – c’est le programme de la séance de thanatologie du jour !

thanmike

Eh, ça faisait longtemps qu’on s’était pas fait une petite scène de mise à mort à la cool, hein ? Vu qu’on commence sévèrement à se peler les miches, j’ai trouvé pile ce qu’il nous faut pour vous réchauffer et réanimer la séquence Thanatologie du Blog Horreur, grâce à notre cher ami Michael Myers.

Lire la suite

See No Evil 2 : le trailer

Jacob Goodnight est de retour dans See No Evil 2, et il a bien l’intention de reprendre là où il s’était arrêté… en 2006.

seenoevil2

En 2006 sortait See No Evil, un slasher réalisé par Gregory Dark, avec le géant Kane en psychopathe bourrin – rien de bien révolutionnaire, mais ça se laissait regarder et c’était pas trop mal branlé dans l’ensemble.

Lire la suite

Chastity Bites (2014) : Forniquer ou mourir, il faut choisir.

Chastity Bites est un petit slasher mignonnet sur fond de massacre de vierges et de féminisme qui ne vous fera pas sursauter une seule fois mais qui a quand même son petit charme. 

chastitybanner2

Alors, avant toute chose, une petite mise en garde : Chastity Bites n’est pas un film flippant.

Il n’y a pratiquement pas de gore (à part une demi-douzaine de gorges tranchées proprement), pas de nudité, pas de sexe, pas de tripaille, pas de vilaines créatures des ténèbres – bref, au final très peu d’éléments horrifiques à se mettre sous la dent. Ça ressemble plus à un teen movie qui utilise une histoire vaguement flippante comme prétexte pour exister – mais l’horreur n’est clairement pas une priorité et ne tient pas une place centrale dans l’histoire. Beaucoup sont même allés jusqu’à comparer le film à un épisode de Fais-Moi Peur un peu mieux produit et visant un public vaguement plus âgé que la série.

Et c’est vrai qu’on en est pas loin.

Lire la suite