Scène Culte : La danse de Buffalo Bill dans Le Silence des Agneaux

Alors que j’étais sous la douche en réfléchissant à quel film j’allais lancer pour accompagner ce dimanche gris, j’ai réalisé que je ne vous avais jamais parlé de mon obsession pour Le Silence des Agneaux. Du coup, je me suis dit que c’était une occasion rêvée pour 1) le faire et 2) relancer (pour la douzième fois) la rubrique des scènes cultes.

Lire la suite

Poltergeist II : L’attaque de l’appareil dentaire [Scène Culte]

preview

Eh, ça faisait longtemps qu’on avait pas eu droit à une petite scène culte, hein ? (je viens de vérifier, ça fait trois ans putain, j’ai honte) Du coup j’ai décidé de relancer la rubrique avec une scène qui me fait mourir de rire aujourd’hui, mais devant laquelle je faisais moins la maligne quand j’avais moi-même des bagues.

Il s’agit d’une scène extraite de Poltergeist II, dont on ne parle jamais mais qui a pourtant quelques qualités (tout en étant bien, bien, bieeeeen en-dessous du premier volet, évidemment) dans laquelle le pauvre petit Bobby se retrouve attaqué par son appareil dentaire. Alors oui, dit comme ça, ça n’évoque pas grand chose de bien précis, mais regardez plutôt, ça en vaut le détour.

Lire la suite

Le Loup-Garou de Londres (1981) – La transformation de David [SCÈNE CULTE]

Vous voulez voir à quoi ressemble une vraie transformation de loup-garou ? Jetez donc un oeil à cette scène culte du Loup-Garou de Londres de John Landis.

sapik

Dans la série « je dépoussière mes vieux concepts abandonnés à la naissance parce que bon, ça commence à bien faire les bonnes résolutions qu’on tient jamais », laissez-moi vous présenter le retour des Scènes Cultes ! Wooo ! Allez-y, lâchez-vous, faites une petite danse, on est là pour ça (et j’ai besoin d’encouragements).

Pour l’occasion, je vous ressors l’une de mes scènes préférées du monde entier, dont je ne me lasserai jamais et qui me fera toujours le même effet, probablement jusqu’à ma mort (c’est à dire dans très très très longtemps) : la scène de la transformation de David dans Le Loup-Garou de Londres de John Landis.

Lire la suite

10 scènes traumatisantes qui vont vous faire sursauter

Pour bien vous mettre en condition pour Halloween, voici 10 scènes qui vont vous faire sursauter, crier et peut-être pleurer. C’est cadeau, bisous.

Le coeur est un muscle. Et comme tous les muscles, il a besoin d’être échauffé. Du coup, pour vous mettre en condition et vous préparer à flipper vos races le 31 octobre prochain, je vous ai concocté une petite liste de scènes de films d’horreur garanties 100% génératrices de sursauts. De quoi bien entrainer vos petits coeurs sensibles.

Alors par contre, deux mises en garde :

  1. Si vous n’avez pas vu les films que je cite et que vous avez l’intention de les voir un jour, ne regardez pas les vidéos. Y a du gros spoiler à prévoir, et ça risquerait de complètement vous gâcher l’expérience.
  2. Si vous êtes du genre grosse flippette, passez votre chemin – mais je pars du principe que si vous lisez le Blog Horreur, c’est que vous avez un minimum de bouteille en ce qui concerne les petites trouilles du quotidien.

Allez hop, accrochez-vous à vos slips, c’est parti.

Lire la suite

Les meilleures mises à mort de Jason Voorhees – Joyeux Vendredi 13 !

Joyeux vendredi 13 ! Afin de célébrer cette belle journée dans les règles, repassons nous quelques unes des meilleures tueries de Jason Voorhees.

Eh bah oué hein, forcément, quand on marine dans le cinéma de genre, on peut difficilement éviter de penser à Jason chaque vendredi 13 qui passe. Sauf qu’à chaque fois qu’un vendredi 13 passe, je m’y prends dix fois trop tard pour faire un article spécial yeehoo trop la fête – mais cette fois, j’me ferais pas avoir. Je m’y suis prise super à l’avance (à l’heure où j’écris ces lignes, nous sommes le 4 décembre 2011) (non, c’est faux, on est mercredi 11 avril, mais quand même, ça reste vachement en avance pour moi).

Voici donc neuf des meilleures mises à mort de Jason Voorhees, qui a beau être complètement débile, ça l’empêche pas d’avoir de la ressource. Niveau créativité, il sait à peu près y faire – même si on l’aime vraiment beaucoup quand il manie la machette, je maintiens ma théorie selon laquelle il serait capable de massacrer dix personnes avec un trombone et un ticket de métro.

Lire la suite

Scène Culte : Jamie Lee Curtis au bal de promo (Prom Night, 1980)

La scène la plus mémorable de Prom Night (1980) n’est pas une scène de mise à mort, mais bien une scène de danse en plein milieu d’un bal de promo, avec Jamie Lee Curtis au top de sa forme.

Prom Night, sorti en 1980 et réalisé par Paul Lynch, est un slasher un peu mou dans lequel six jeunes lycéens se font harceler (et, pour la plupart, massacrer, évidemment) par un tueur masqué qui compte bien leur faire payer pour le crime qu’ils ont commis quand ils étaient gosses. Prom Night est culte, certes, mais si on est honnête deux minutes, faut bien avouer qu’il a assez mal vieilli. Pour l’avoir revu il y a deux semaines, je peux vous assurer qu’il a pris un sacré coup de vieux. Mais comme il fait partie de ces films qui ont érigé Jamie Lee Curtis au rang de Scream Queen suprême, on l’aime bien quand même.

Ce qui rend ce film vachement plus cool, la cerise sur le cracker, c’est la scène de danse entre Jamie Lee Curtis et Casey Stevens, son petit-ami à l’écran, en plein bal de promo. Une scène que je ne me lasserai jamais de revoir, tant elle dégouline de perfection. C’est totalement hypnotisant.

Cette vidéo m’a un peu aidée à comprendre l’origine des chorégraphies étranges de ma mère. Et j’ai juré qu’un jour je trouverai quelqu’un d’assez décomplexé avec qui reproduire cette choré, en public, sans crever de honte avant la fin. (je vous tiendrai au courant).

Bref, rien que pour cette scène, Prom Night mérite d’être vu (je vous l’ai déjà dit ailleurs, mais vous pouvez largement passer à côté du remake de 2008 qui n’a absolument rien à voir avec la choucroute) (sauf si, comme moi, vous êtes très très très sensible au charme de Jonathon Schaech, là c’est une autre histoire, on gardera ça pour nous hein).

Top 5 des meilleures scènes de films de requins

A l’occasion de la sortie de Shark 3D ce mercredi 21 septembre, voici un petit top non exhaustif (et sans véritable classement, trop dur de choisir) des meilleures scènes de films de requins.

Les films de requins, c’est MEGA COOL. Ça fait peur même quand c’est un peu nul, parce que, qui n’a pas peur des requins dans ce monde ? qui ? celui qui répond « moi j’ai pas peur j’les kiffe trop j’veux trop aller les étudier dans la mer quand chrai grand » est un fou.

Allez, l’été est fini, on peut se faire des marathons de films de requins interminables sans trop souffrir des conséquences et on a un peu moins d’un an pour tout oublier, c’est maintenant ou jamais.

1. Les Dents de la Mer

Oui non parce que j’allais quand même pas commencer cette liste sans passer par LE film qui a donné naissance à tous les autres, celui qui a traumatisé vingt-cinq générations (oui, il est si vieux que ça) et qu’on nous repasse tous les étés, au cas où on aurait oublié de flipper cette fois ci.

La scène d’ouverture des Dents de la Mer me met toujours aussi mal à l’aise, même après l’avoir vue un million et demi de fois. L’isolation, l’obscurité, les attaques qui se font d’abord hésitantes puis franchement agressifs, la détresse la nana, et le fait que ça semble durer une éternité : AU SECOURS.

2. Mega Shark vs. Giant Octopus

…J’avais préparé un petit texte d’introduction, mais là je pense que ça se passe clairement de commentaire. Pensez-y la prochaine fois que vous prendrez l’avion.

http://www.youtube.com/watch?v=I16_8l0yS-g

3. Deep Blue Sea

On enchaîne avec ce qui est peut-être l’une de mes scènes préférées du monde entier de tout le cinéma de l’univers. La mort de Samuel L. Jackson dans Deep Blue Sea. Quand on ne s’y attend pas (et que personne ne vous gâche la surprise dans une liste à la con), elle a un effet extraordinaire sur le spectateur insouciant. On veut croire au discours victorieux de Tonton Sam, on veut voir ce requin réduit en rillettes, ON VEUT SURTOUT QUE CE FILM SE TERMINE. Mais rien que pour cette scène, pour Samuel L. Jackson, et pour LL Cool J et son perroquet, ça vaut quand même le coup.

4. Shark Attack 3 : Megalodon

Probablement le PIRE film de requins du monde entier, indétrônable, exceptionnel, extraordinaire, mythique et fabuleux. Si vous devez voir un film de requins pourri dans votre vie (préférablement avec le cerveau un peu à l’envers et une bande de potes à l’humour facile), c’est Megalodon. Ce film remporte le prix des meilleurs effets spéciaux du cosmos et réunit les plus grands acteurs de l’histoire du cinéma. Un vrai bonheur.

5. Zombi 2

Un zombie et un requin ? C’EST NOËL ! Un zombie qui se bat au fond de l’océan contre un requin ? Meilleure scène du monde (nan j’me répète pas, arrêtez). Ok, c’est pas un film de requin donc techniquement je triche un peu (complètement, même), mais je ne pouvais pas ne pas vous offrir cette merveille. Lucio Fulci bat tous les records d’originalité avec ce combat de l’extrême entre un zombie aquatique et un squale. Olé !

Et en cadeau bonux, la meilleur mort de requin. Merci Les Dents de la Mer 4 (apparemment je m’ai trompée, c’était pas le 3, merci pour vos corrections) pour cette scène EXTRAORDINAIRE qui mériterait 25 Oscars à elle toute seule, rien que pour ce requin qui RUGIT.

Pssst, membres mâles du lectorat, n’oubliez pas d’aller vous incruster sur le forum du Blog Horreur !

Destination Finale : les plus belles morts de la saga

Destination Finale 5 sort ce mercredi 31 août, l’occasion de revoir quelques unes des plus belles morts de la saga.

Je vous l’ai déjà dit et je le répète : en ce qui concerne Destination Finale, les arguments de l’ordre du « pfff, c’est naze, y a pas de scénario » ne tiennent pas la route. Le principe est simple : le personnage principal a une prémonition qui le prévient d’une grosse catastrophe à venir (crash d’avion, crash sur une autoroute, crash de montagnes russes…), ce qui le pousse à évacuer les lieux, emmenant avec lui une demi-douzaine de victimes potentielles. Des vies sont donc sauvées, mais la Mort n’est pas contente, et va donc traquer les survivants, histoire de leur rappeler qu’on n’échappe pas à la Mort comme ça, et que ça va bien de la faire passer pour une conne, mais y en a qui bossent ici, et qui ont une réputation à préserver, merde.

L’intérêt principal de la saga réside dans les morts qui se succèdent au long du film. D’abord dans la catastrophe de la vision prémonitoire, puis celle qui survient après, puis les morts des survivants. Destination Finale fait de la mort un spectacle. Pas besoin de scénario bien ficelé, ni d’acteurs Oscarisés – tout est visuel, on s’en prend plein la gueule, on rigole, on fait des grimaces de dégoût, et on rigole de plus belle.

Célébrons donc l’arrivée du 5ème opus (rappelons que si celui-ci remporte le succès escompté, le 6 et le 7 seront filmés à la suite) en se repassant les 5 plus belles morts de la saga.

Lire la suite

Le Jour du Fléau – Donald Sutherland se fâche tout rouge

Violence + Spoiler, c’est l’heure de l’interlude scène culte o/

Ça faisait longtemps que j’avais pas posté un extrait, et hier j’ai eu une espèce de flashback violent. Cette scène m’est revenue en mémoire d’un coup alors que je l’avais oubliée depuis des années, et il m’a fallu fouiller un peu pour retrouver la vidéo. Mais grâce au dieu YouTube, la voici dans son intégralité. Ceux qui n’ont pas vu Le Jour du Fléau (réalisé par John Schlesinger) et qui ont l’intention de le voir devraient éviter de se gâcher la surprise. Donald Sutherland se fait emmerder par un petit morveux et finit par réagir très très très violemment.  Bon je vais pas vous saouler avec le refrain du « attention, âmes sensibles s’abstenir, la violence sur les petits garçons c’est pas très très bien » mais faites gaffe quand même, c’est pas pour rien si mon esprit a choisi de mettre ce souvenir au grenier. Dommage pour le flashback.

Edit : Merci à Nicothieb qui m’a rappelé LE truc important que j’avais oublié concernant ce film : le gamin est joué par Jackie Earle Haley. ‘Tain heureusement que j’ai des lecteurs perspicaces sinon vous seriez dans la merde.

L’Exorciste III : L’infirmière

Puisque je vous parlais de ce chef d’œuvre sous estimé dans l’article précédent, autant ne pas vous faire attendre plus longtemps avant de vous faire découvrir l’une des scènes qui m’a le plus traumatisée. Et à chaque fois que je revois cette scène (= plusieurs fois par mois parce que je suis masochiste) je ne peux m’empêcher de faire un bond sur ma chaise (et parfois j’en tombe). J’ai beau savoir ce qui va se passer, ça me prend quand même par surprise.

Une petite phrase d’introduction qui servira pas à grand chose mais bon, question de principe : une infirmière se promène dans son hôpital, lalalilala, entre dans une pièce, puis en sort, ferme la porte, verrouille la porte et… BONJOUR CAUCHEMARS ÉTERNELS. Oh et il s’agit d’un hôpital psychiatrique. Bonne nuit !

Et vous, ça vous fait quoi?