Mini-revues : Don’t Breathe, Blair Witch et Train to Busan

minirevues

Comme je manque de temps en ce moment mais que j’ai quand même envie de vous donner mon avis sur les plus grosses sorties de 2016 en matière d’horreur, voici trois mini-revues des films Don’t Breathe, Blair Witch et Train to Busan, que j’ai mis beaucoup trop de temps à voir mais qui m’ont tous les trois pas mal plu, pour des raisons différentes.

Lire la suite

Publicités

Time Lapse (2015) : Quand un épisode de Chair de Poule dégénère

TimeLapse-pic

Y a des films comme ça sur lesquels on tombe un peu par hasard et auxquels on décide de donner une chance un dimanche pluvieux pour passer le temps. Pour moi, Time Lapse était l’un de ces films. Je l’ai lancé sans trop y croire, pensant m’endormir devant au bout d’un quart d’heure, et j’ai fini par le regarder en entier (et rater mon créneau sieste, par la même occasion).

Time Lapse, c’est l’histoire de trois colocataires qui découvrent un étrange appareil photo chez leur voisin décédé : une machine qui, chaque jour à la même heure, lâche un petit polaroïd qui prédit le futur. Tout simplement.

Lire la suite

Hush (2016) – Loup, y es-tu ? Que fais-tu ? M’entends-tu ?

HUSH-01

Quand j’ai vu la bande-annonce de Hush, j’ai pensé deux choses :

  1. Ça vient de Mike Flanagan, le mec qui a réalisé Occulus, film que j’ai détesté, donc c’est mal barré,
  2. Le concept a l’air cool mais je l’imagine très mal tenir la route sur un format long, ça ressemble plus à un pitch de court-métrage.

Il n’empêche que j’étais quand même intriguée et que lorsqu’est venue l’heure de me le procurer, c’est avec joie que je me suis posée devant, concentrée, sans téléphone ni iPad dans les mains (ce qui est rarissime dans mon cas). Quel est donc ce concept qui a su capter mon attention de colibri ? Simple mais efficace : une écrivaine vit seule dans une jolie maison au fond des bois et se fait harceler par un tueur masqué. Ah, et… elle est sourde et muette.

Lire la suite

Last Shift (2015) – Ça ressemble à un film nul, mais ça tabasse.

Last Shift est un film d’Anthony DiBlasi qui ne paye pas de mine mais qui délivre sa dose de tension et de frissons. À voir, vite. 

photo_06

Quand j’ai vu passer les premières images de Last Shift, j’ai immédiatement pensé « Ceci est un DTV tout pourri blindé de CGI merdique qui va me faire perdre 1h30 de ma vie donc merci mais non merci ». Du coup, je ne me suis pas vraiment jetée dessus.

Et puis je suis tombée sur une critique positive, puis deux, puis trois, de sources que je considère fiables, de la part de gens dont j’écoute généralement l’avis et avec qui j’ai tendance à pas trop mal m’aligner. Du coup, j’ai profité de mon dimanche pour lui donner sa chance, et j’ai eu tellement raison que je vous encourage directement à en faire de même.

Lire la suite

Scorned (2014) : Tromper n’est pas jouer

Scorned, de Mark Jones, nous rappelle ce qu’on risque en jouant les infidèles : d’abord, ça fait pleurer les gens, et ensuite, ça leur fait péter une durite et on se retrouve séquestré-e et torturé-e. Et c’est fort dommage.

scorned

AnnaLynne McCord, après des passages remarqués dans les séries Nip/Tuck et 90210 (la nouvelle version de Beverly Hills), semble avoir pris goût au monde de l’horreur. Elle a déjà impressionné pas mal de monde avec sa performance dans Excision (faudra que je me décide à vous en parler un jour putain) et s’illustre aujourd’hui dans un registre un peu plus soft avec Scorned (réalisé par Mark Jones, le créateur de Leprechaun), un petit film sans prétention qui rappelle que tromper, c’est mal, surtout quand on a une petite amie un peu instable.

Lire la suite