Instinct de Survie (The Shallows) (2016) : Blake Lively contre un requin revanchard

shallows-ban

Je sais, je vous l’ai déjà dit, mais comme c’est important pour la suite je me dois d’insister à nouveau sur ce point : j’adore les films de requins. Ils font partie de ceux pour lesquels je suis tout particulièrement indulgente pour peu qu’ils soient un peu innovants et pas trop mal foutus, ça me fait frissonner de trouille et de plaisir, bref, j’en raffole totalement.

Du coup, dès la sortie de la première bande-annonce d’Instinct de Survie (The Shallows en V.O.), j’ai fait des petits tours sur moi-même comme un chiot fou tellement j’avais hâte de le découvrir au cinéma. Coup de bol, j’ai été invitée à la projection presse qui se tenait à l’Aquarium de Paris, et j’ai donc pu vivre mon petit kiff dans une ambiance top moumoute, pas loin de vrais requins et d’autres créatures marines majestueuses.

Lire la suite

Bande-annonce : The Shallows, avec Blake Lively et un gros requin

shallows2

Je sais pas si je vous l’ai déjà dit, mais dans le doute, et parce que je pense que ça va beaucoup vous intéresser, sachez que j’ai un énorme faible pour les films de requins. Pas les Sharknado et autres Sand Sharks, les vrais films de requins 1er degré dont le but est de traumatiser les gens façon Les Dents de la Mer. Les films dans lesquels les requins sont à peu près normaux en dehors de leur énorme appétit pour la chair humaine et de leur ténacité.

C’est super efficace sur moi, ça me fait crever de trouille, j’y repense dès que je fous un pied dans l’eau (oui, même dans une piscine) et je me pisse dessus rien qu’en m’imaginant à quelques mètres d’un énorme requin mangeur d’hommes (en dehors de ça, je milite aussi pour qu’on leur foute la paix dans la vraie vie et qu’on les protège hein, c’est juste qu’on me verra jamais militer dans l’eau c’est tout).

Lire la suite

Double Revue : Blood Beach et Sand Sharks

Ross Stewart est de retour avec une double revue ! Au programme : Sand Sharks et Beach Sharks – avec du requin, du sable chaud et des grosses marques de morsure.

Histoire de prolonger le doux souvenir des vacances, je vous emmène aujourd’hui à la découverte de deux films qui sentent bon le sable chaud : Blood Beach et Sand Sharks.

C’est la mort à la plage (Ahou Tcha Tcha Tcha)

Si depuis la sortie des Dents de la Mer en 1975 et de sa suite en 1978, la flotte ça fout grave les chocottes (qui n’a jamais regardé au loin si un aileron ne traînait pas à l’horizon ?), en 1981 Blood Beach prend le cinéphile à contre-pied, puisqu’ici l’horreur n’est pas dans l’eau, mais bien sur la terre ferme. Si vous avez eu l’occasion de regarder la série V (la première, celle sortie en 1984 ), vous vous souvenez peut-être d’un épisode dans lequel les héros sont envoyés dans un camp de prisonniers visiteur. Dans le sable entourant le camp vit une créature carnassière qui à un moment entraîne un fugitif sous-terre pour le dévorer. C’est exactement ce à quoi m’ont fait penser les premières images de Blood Beach.

Lire la suite

Bait 3D : le trailer officiel

Bait 3D, un film avec des gens coincés avec un gros requin blanc dans un supermarché, a un nouveau trailer… mais toujours pas de date de sortie française.

Le 8 juillet : Woo-hooooooo ! Nouveau trailer bien complet qui fait plaisir pour  Bait 3D ! Woo-hooooooo ! Toujours pas de date de sortie française ! En revanche, ça se précise pour les États-Unis puisque les internautes ont désormais la possibilité de voter pour que Bait 3D soit projeté dans le cinéma de leur choix (= le plus près de chez eux, en somme). Ça se passe sur la plateforme Tugg, et ça vous fait une belle jambe vu que ça change pas grand chose pour nous, mais maintenant au moins vous savez. Ça devrait arriver chez eux aux alentours du 9 septembre, ce qui veut dire qu’on peut peut-être, éventuellement, qui sait, espérer une sortie DVD en scrèd chez nous dans les mois qui suivent. Je croise les doigts.

En attendant, dégustez donc ce nouveau trailer bien long et bien foutu (enfin, comme un vrai trailer quoi) histoire de vous mettre un peu plus l’eau à la bouche en attendant… en attendant je sais pas quoi. Mais restons optimistes.

 

Le 15 mai : Je vous ai parlé de Bait 3D pour la première fois il y a un an (UN AN !) et sachez que le film n’a toujours pas de date de sortie.

Je vous rappelle rapidos le synopsis de ce film que j’attends comme le messie : à cause d’un gros méchant tsunami, des gens se retrouvent coincés dans un supermarché innondé. Jusque là ça va. SAUF QUE. Avant le tsunami, le supermarché était en train de se faire braquer = ils sont coincés avec un dingo armé. Bon, ça peut être gérable. SAUF QUE. Le tsunami a embarqué avec lui un gros requin blanc pas très content. Donc ça donne supermarché innondé + bandit armé + squale affamé. Une belle formule.

Je vous laisse jeter un oeil sur le trailer officiel qui devrait peut-être vous aider à comprendre pourquoi j’ai si hâte de voir ce film.

La bonne nouvelle pour les zétazuniens c’est qu’Anchor Bay s’est approprié le film, et qu’une date de sortie devrait finir par tomber pour eux. La mauvaise, c’est que ça sent le roussi pour nous, on peut s’attendre à une sortie DVD en scrèd, mais je croise les doigts jusqu’à me péter les phalanges pour qu’il sorte en salles en France.

Si les gens sont pas convaincus par le concept requins dans un supermarché, j’y comprends plus rien moi.

Shark 3D (2011)

Shark 3D (Shark Night 3D en VO) est un film de requins réalisé par David R. Ellis qui avait déjà commis l’atroce Destination Finale 4 (ainsi que Destination Finale 2) (et Des Serpents Dans L’Avion). Et contre toute attente, je n’ai pas détesté Shark 3D – qui s’est avéré être un peu plus qu’un banal film de requins.

Une bande d’étudiants se casse passer le weekend dans la maison de l’une d’entre eux, Sara (Sara Paxton) sur une île au milieu d’un grand lac de Louisiane. Tout le monde s’éclate, c’est trop cool, on fait du ski nautique comme des foufous… jusqu’à ce que l’un d’entre eux perde un bout de son corps dans la gueule d’un requin. Quoi ?! Un requin dans un lac ?! Nous prendrait-t-on pour des jambons ?! Non. C’est un lac d’eau salée. Et quand y a des ouragans – comme c’est souvent le cas dans la région – il arrive que des bestioles passent de l’océan au lac et qu’ils s’y installent tranquillou. Voilà, comme ça vous allez pouvoir vous concentrer sur le reste.

Lire la suite

Top 5 des meilleures scènes de films de requins

A l’occasion de la sortie de Shark 3D ce mercredi 21 septembre, voici un petit top non exhaustif (et sans véritable classement, trop dur de choisir) des meilleures scènes de films de requins.

Les films de requins, c’est MEGA COOL. Ça fait peur même quand c’est un peu nul, parce que, qui n’a pas peur des requins dans ce monde ? qui ? celui qui répond « moi j’ai pas peur j’les kiffe trop j’veux trop aller les étudier dans la mer quand chrai grand » est un fou.

Allez, l’été est fini, on peut se faire des marathons de films de requins interminables sans trop souffrir des conséquences et on a un peu moins d’un an pour tout oublier, c’est maintenant ou jamais.

1. Les Dents de la Mer

Oui non parce que j’allais quand même pas commencer cette liste sans passer par LE film qui a donné naissance à tous les autres, celui qui a traumatisé vingt-cinq générations (oui, il est si vieux que ça) et qu’on nous repasse tous les étés, au cas où on aurait oublié de flipper cette fois ci.

La scène d’ouverture des Dents de la Mer me met toujours aussi mal à l’aise, même après l’avoir vue un million et demi de fois. L’isolation, l’obscurité, les attaques qui se font d’abord hésitantes puis franchement agressifs, la détresse la nana, et le fait que ça semble durer une éternité : AU SECOURS.

2. Mega Shark vs. Giant Octopus

…J’avais préparé un petit texte d’introduction, mais là je pense que ça se passe clairement de commentaire. Pensez-y la prochaine fois que vous prendrez l’avion.

http://www.youtube.com/watch?v=I16_8l0yS-g

3. Deep Blue Sea

On enchaîne avec ce qui est peut-être l’une de mes scènes préférées du monde entier de tout le cinéma de l’univers. La mort de Samuel L. Jackson dans Deep Blue Sea. Quand on ne s’y attend pas (et que personne ne vous gâche la surprise dans une liste à la con), elle a un effet extraordinaire sur le spectateur insouciant. On veut croire au discours victorieux de Tonton Sam, on veut voir ce requin réduit en rillettes, ON VEUT SURTOUT QUE CE FILM SE TERMINE. Mais rien que pour cette scène, pour Samuel L. Jackson, et pour LL Cool J et son perroquet, ça vaut quand même le coup.

4. Shark Attack 3 : Megalodon

Probablement le PIRE film de requins du monde entier, indétrônable, exceptionnel, extraordinaire, mythique et fabuleux. Si vous devez voir un film de requins pourri dans votre vie (préférablement avec le cerveau un peu à l’envers et une bande de potes à l’humour facile), c’est Megalodon. Ce film remporte le prix des meilleurs effets spéciaux du cosmos et réunit les plus grands acteurs de l’histoire du cinéma. Un vrai bonheur.

5. Zombi 2

Un zombie et un requin ? C’EST NOËL ! Un zombie qui se bat au fond de l’océan contre un requin ? Meilleure scène du monde (nan j’me répète pas, arrêtez). Ok, c’est pas un film de requin donc techniquement je triche un peu (complètement, même), mais je ne pouvais pas ne pas vous offrir cette merveille. Lucio Fulci bat tous les records d’originalité avec ce combat de l’extrême entre un zombie aquatique et un squale. Olé !

Et en cadeau bonux, la meilleur mort de requin. Merci Les Dents de la Mer 4 (apparemment je m’ai trompée, c’était pas le 3, merci pour vos corrections) pour cette scène EXTRAORDINAIRE qui mériterait 25 Oscars à elle toute seule, rien que pour ce requin qui RUGIT.

Pssst, membres mâles du lectorat, n’oubliez pas d’aller vous incruster sur le forum du Blog Horreur !

Trailer : Dark Tide, ENCORE du requin !

OUÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ OUÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ

Apparemment les films de requins arrivent en groupe cette année, je ne sais pas ce qui se passe, mais ça n’arrête pas. Après Shark Night et Bait, voici ENCORE un film de requins qui s’apprête à sortir (bien qu’on ne sache pas encore quand). Cette fois, on y retrouve Halle Berry dans le rôle d’une spécialiste des requins qui, dix piges après avoir frôlé la mort et vu son mentor se faire bouffer, décide de retourner dans l’eau… et d’affronter à nouveau cette merveilleuse créature qu’est le grand requin blanc (saloperie). Olivier Martinez joue également dans le film, et donc on peut se dire « aaaaah, c’est pour çaaaa qu’il se tape Halle Berry maintenaaaant, je comprends mieux » (parce que OUI, je sais que vous vous demandiez où ils s’étaient rencontrés, je le sais).

Le trailer n’est pas officiel, il est utilisé pour vendre le film aux festivals de Cannes et Berlin, donc je ne sais pas combien de temps il va rester en ligne, mais je tente quand même :

Ça m’excite quand même vachement moins que les deux précédents, mais eh, un troisième film de requins alors que justement, comme de par hasard, je me disais que ça me manquait, j’vais pas m’en plaindre.

Oh, j’oubliais :

OK ÇA VA C’EST BON J’ARRÊTE DÉSOLÉE.

The Reef (2010)

Réalisé par Andrew Traucki

Je crois que je suis en manque de films de requins en ce moment. Y a qu’à voir dans quel état je suis quand je vous fais part d’une bande-annonce du genre (cf. Shark Night et Bait), ça me met en joie, j’ai envie de sautiller dans tous les sens et de voir le film tout de suite maintenant immédiatement sans plus attendre. Faut savoir que je HAIS les requins hein, comme tous ceux qui ont grandit en matant les rediff des Dents de la Mer tous les étés à la télé. Résultat, j’ai très peur dans l’eau quand j’ai plus pieds (même un peu avant), parce que je ne sais pas ce qui rôde dans le coin, et ça m’angoisse profondément. Si encore c’était que les requins, mais j’ai peur des pieuvres, des calamars géants, des créatures sorties tout droit du crétacé qui n’ont pas encore été (re)découvertes, des piranhas, des crabes, des bernard l’ermite, BREF, de tout ce qui côtoie les fonds marins.

Mais bon, le top du top de la trouille marine ultime, c’est quand même le requin. Donc, en attendant la sortie de Bait et Shark Night, j’ai décidé de regarder The Reef (dont je vous avais déjà parlé d’ailleurs). Mon cher conseiller hsztheater m’en avait parlé, et encore une fois, il a visé juste. The Reef fout une sale pression qui fait mal, façon Open Water, ambiance « il n’y a plus d’espoir de toute façon on va tous mourir et on a nulle part où aller et on est tous seuls et j’ai faim et en plus j’ai mal partout et j’vais rater la finale de la Nouvelle Star ».

Scénario simplissime : une balade en bateau qui tourne mal, il faut nager jusqu’à l’île la plus proche pour aller chercher du secours et entre le bateau et l’île : de l’eau et des requins. YOUPI. On passe donc la grand majorité du film à serrer les dents pendant que le petit groupe nage gaiement à travers l’océan, quelle grosse marrade. Alors déjà, je tenais à vous annoncer que j’ai deviné avec exactitude l’ordre de mort des personnages, je pense que pour ça je mérite une médaille parce que je commence à être super forte en prédiction de décès. Je sais pas trop où ça va me mener dans la vie, mais il faut savoir reconnaître ses qualités.

Donc voilà, pas grand chose à raconter d’autre, vous vous en doutez bien, mais je le répète : GROSSE PRESSION. J’aime PAS les requins putains, c’est tellement efficace. Paris est loin d’être en bord de mer, j’habite au septième étage d’un immeuble, mais j’ai quand même relevé les jambes dès la première attaque de peur de me faire attraper les pieds. Les requins mettent en péril mon équilibre mental. Mais bon, c’est bientôt les vacances, le soleil, la plage, la mer, alors je vous conseille de vous remettre tranquillement dans le bain (HAHA) avec The Reef, histoire de vous mettre bien pour cet été. Moi je vais passer mes vacances dans une piscine, mais croyez-moi, ça va pas m’empêcher de me faire des frayeurs toute seule et de me mettre à pleurer sur mon matelas gonflable.

Mais bon, comme je suis profondément masochiste, je vais enchaîner sur un autre film d’Andrew Traucki : Black Water. Inspiré de faits réels. Avec des gros crocrodiles. OUAIS OUAIS ON VA ENCORE BIEN RIGOLER YOUPI ALLEZ LES COPAINS VENEZ AVEC MOI.

Trailer : Bait 3D

Ouééééééééé, encore des requins en trouadééééé ouéééééé !

Après Shark Night 3D, j’ai une bande-annonce encore PLUS EXTRAORDINAIRE à vous offrir : celle de Bait 3D. Lisez bien ces mots, et mourrez de joie en communion avec moi : des requins. dans. un. supermarché. OUÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ !

Alors quoi quand comment pourquoi qu’a fumé Mandy ce soir et de quoi qu’elle raconte encore celle-là ? C’est simple : un tsunami provoque l’inondation d’un supermarché, et en profite pour y introduire des pitits squales affamés (enfin, des gros requins tigres quoi). Oh, c’est si beau, ça fait siiii longtemps qu’on avait pas eu des films de requins, et grâce à la 3D nous allons pouvoir vivre des expériences inédites et extraordinaires.

Bait 3D est un film australien réalisé par Kimble Rendall et avec… Julian McMahon ! Monsieur Charmed & Nip/Tuck, traqué par un gros requin ! DU RÊVE. Bon, là où ça fait moins rêve, c’est au niveau de l’absence totale de date de sortie en France, mais rassurez-vous, je suis sur le coup. Il est hors de question que je passe à côté d’un tel chef d’oeuvre.

Trailer : Shark Night 3D

Ouéééé, ouéééééééééé, ouééééééééééééééééééééééééééé !

Un film avec des requins en 3D, ouéééééééé ! Réalisé par David R. Ellis, le mec qui a pondu Destination Finale 2 et The Final Destination alias Destination Finale 4 et Snakes On a Plane ouééééééééééééé ! Des requin en TROUADIMENSIONS ! Dans un LAC ! Avec des jeunes qui se font bouffer les fesses ! Et pas que par des requins ! Et on a même pas besoin de voir le film pour savoir que c’est le renoi qui va crever en premier ! WOWOWOWOW ! 21ÈME SIÈCLE LES MECS ! J’AI TELLEMENT HÂTE !

Sortie le 28 septembre 2011, quand on sera tous bien loin des plages et des lacs, très intelligent. Ils nous avaient déjà fait le coup avec Piranha 3D l’année dernière mais eh, DES REQUIN EN TROUADÉ ! OUÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉÉ !