10 scènes traumatisantes qui vont vous faire sursauter

Pour bien vous mettre en condition pour Halloween, voici 10 scènes qui vont vous faire sursauter, crier et peut-être pleurer. C’est cadeau, bisous.

Le coeur est un muscle. Et comme tous les muscles, il a besoin d’être échauffé. Du coup, pour vous mettre en condition et vous préparer à flipper vos races le 31 octobre prochain, je vous ai concocté une petite liste de scènes de films d’horreur garanties 100% génératrices de sursauts. De quoi bien entrainer vos petits coeurs sensibles.

Alors par contre, deux mises en garde :

  1. Si vous n’avez pas vu les films que je cite et que vous avez l’intention de les voir un jour, ne regardez pas les vidéos. Y a du gros spoiler à prévoir, et ça risquerait de complètement vous gâcher l’expérience.
  2. Si vous êtes du genre grosse flippette, passez votre chemin – mais je pars du principe que si vous lisez le Blog Horreur, c’est que vous avez un minimum de bouteille en ce qui concerne les petites trouilles du quotidien.

Allez hop, accrochez-vous à vos slips, c’est parti.

1. Se7en – David Fincher, 1995

On commence soft avec le thriller de David Fincher sorti en 1995, dans lequel Brad Pitt et Morgan Freeman traquent un serial killer qui élimine ses victimes en s’inspirant des sept péchés capitaux. Chaque future dépouille est choisie en fonction du péché que la caractérise le plus – ainsi le gourmand, par exemple,  est forcé de manger jusqu’à s’en faire péter le bide. Chaque mort est à peu près aussi sale que la précédente, mais il y en a une en particulier qui a bien marqué les esprits : celle de la paresse.

Alors que Brad et Morgan (c’est des potes) découvrent la victime, tout le monde est bien persuadé qu’elle a claqué depuis longtemps. Alors du coup, la suite surprend forcément.

2. Vendredi 13 – Sean S. Cunningham, 1980

Comme vous le savez si vous connaissez bien vos bases (sinon attention, je sors ma règle en métal et ça va chauffer pour vos petits culs), les meurtres de Vendredi 13 ne sont pas perpétrés par Jason Voorhees. Il s’agit en réalité de sa mère, qui souhaite venger la mort de son pauvre petit enfant handicapé mort noyé à cause du manque du vigilance des monos du camp de vacances censés le surveiller.  Ce qui rend la franchise et son succès encore plus intéressants d’ailleurs, puisque le mythe du Jason tel qu’on le connait n’est né que dans les suites à répétition qui en ont fait le tueur au masque de hockey qui nous est si cher.

Mais Jason apparaît quand même dans l’original, à la toute fin du film, lorsque personne ne s’y attend. On croit que tout est cool, calme, pépère et que tout va bien se passer et BIM, le voilà qui débarque.

Bon alors okay, c’était une fausse alerte, mais tout de même.

3. Carrie – Brian De Palma, 1976

Après avoir vécu une vie de merde, qui s’est terminée sur une grosse humiliation au bal de promo suivie d’un mini-génocide télékinésique, Carrie White finit par mourir. L’une des personnes responsables de cette fin de vie bien pourrave, Sue Snell, est rongée par les remords et décide de rendre une petite visite à la tombe de Carrie (une tombe de merde hein, pour bien couronner le tout) et de lui apporter des fleurs (probablement en pensant très fort « j’suis désolée la vie d’ma mère reviens pas me hanter j’t’en supplie regarde j’t’ai rapporté un cadeau j’suis gentille hein ? allez me hante pas s’teuplait j’serai cool j’vais partir construire des écoles en Inde c’est promis« ).

Cette scène toute pleine de flou artistique et de musique-guimauve prend un tournant vachement pas marrant lorsque Sue dépose les fleurs sur la tombe de Carrie… de quoi provoquer un petit arrêt cardiaque chez tous ceux qui croyaient le cauchemar terminé.

Et en parlant de cauchemar, là encore, c’en était un. Quelle bande de fourbes, ça m’dégoute.

4. Le Loup-Garou de Londres – John Landis, 1980

Bon, je sais, ça commence à devenir un peu répétitif, mais là encore il s’agit d’un rêve. Mieux encore : un rêve dans un rêve, pour une double ration de sursauts qui instaure un climat de méfiance pour le reste du film.

Cette scène nous prouve qu’en plus de légèrement modifier ton mode de vie pour toujours, le fait de te faire mordre par un loup-garou entraine également une série de cauchemars tous plus éprouvants les uns que les autres. C’est ainsi que David, notre héros lycanthrope, se retrouve à assister au massacre de sa famille, puis de son infirmière, par des zombies-nazis-mutants armés de mitraillettes. Grosse ambiance, réveil en douceur garanti.

5. Massacre à la Tronçonneuse 2 – Tobe Hooper, 1986

En voilà une suite un peu trop sous-estimée à mon goût. Si l’ambiance n’a plus grand chose à voir avec celle du premier volet, cette suite, également réalisée par Tobe Hooper, a quelque chose d’extrêmement jouissive. Déjà parce qu’on y retrouve Bill Moseley dans le rôle de Chop-Top Sawyer – rien que ça, ça devrait suffire à vous convaincre – mais parce qu’en plus, il est pas si mal foutu que ça. Il est vachement plus bordélique et clownesque que son aîné, mais ça lui donne un petit charme 80’s dont je ne me lasserai jamais.

Et rien que pour cette scène, ça vaut le coup d’y jeter un oeil. Dans cet extrait, une jeune animatrice radio se retrouve obligée de se taper le speech le plus long et le plus creepy de l’histoire, de la part de Chop-Top évidemment. On se sent mal pour elle, on a envie que ça s’arrête, que quelque chose vienne interrompre ce gros malade et qu’elle puisse enfin respirer et rentrer chez elle… Mais forcément, pour que Chop-Top ferme sa gueule, on ne pouvait compter que sur une personne… Leatherface.

6. The Grudge – Takashi Shimizu, 2004

Aaaah, le phénomène des films d’horreur japonais remaniés à la sauce US – ça nous manquerait presque. La première partie des années 2000 a été riche en contenu à ce niveau là, et si ça marchait aussi bien, c’est parce que ces films manient à la perfection l’art des jump scares à répétition.

La preuve avec cette délicieuse petite scène qui nous donne à tous envie de dormir à même le carrelage de la cuisine, avec un gros couteau de boucher à la main et douze lampes allumées.

7. L’Exorciste – William Friedkin, 1973

Bien que cette scène n’apparaisse pas dans la version originale de L’Exorciste, telle qu’elle fut présentée lors de sa sortie en 1973, il me parait difficile de faire comme si elle n’existait pas depuis qu’elle a refait surface. William Friedkin avait choisi de la supprimer à cause des câbles bien trop visibles qui rendaient l’effet complètement bidon – mais avec l’arrivée de nos supers ordinateurs du futur, il a pu réparer la scène et lui rendre l’aspect qu’il voulait lui donner à l’origine. Du coup, quand le film a été réédité en 1998, on a pu découvrir une première version de la fameuse spider-walk – sans le sang, qui fut ajouté lors d’une seconde réédition, en 2000.

Et finalement, le plus flippant dans cette scène n’est pas spécialement la vision de Regan en pleine séance de contorsion, mais les petits pas rapides qu’on entend juste avant de la voir. C’est ce qui rend cette scène si efficace et si traumatisante. À noter que dans le roman de William Peter Blatty, la scène n’est pas aussi rapide et violente – Regan se déplace beaucoup plus lentement et suit Sharon dans cette position, et va même jusqu’à lui lécher la cheville. Quelque chose me dit que si cette version avait été conservée, on serait tous morts depuis longtemps.

8. Insidious – James Wan, 2010

Insidious est l’un des films récents qui m’a le plus fait trembler dans mon slip – c’est donc avec un plaisir non dissimulé que je profite de cette sélection pour ressortir une petite scène bien sympathique.

Dans Insidious, la famille Lambert se retrouve légèrement perturbée par ce qu’on croit d’abord être un simple cas de maison hantée. Très vite, on comprend que c’est plus compliqué que ça, et qu’un de leurs fils est maintenu dans le coma par une espèce de démon bien moche qui fout son bordel dans toute la baraque. Lors d’une petite discussion autour d’un café, la grand-mère du gamin, Lorraine, raconte sa rencontre avec le démon en question, qui lui a bien fait comprendre qu’il voulait embarquer le petit garçon dans son monde parallèle tout pourri. Tout est calme, tout le monde ferme un peu sa gueule, quand soudain…

9. Le Projet Blair Witch – Daniel Myrick & Eduardo Sanchez, 1999

Aaaah, Le Projet Blair Witch, le seul film qui a réussi à faire de la grosse trouillasse avec du rien. Beaucoup d’autres ont essayé depuis, mais personne n’a jamais réussi à reproduire cet exploit unique. Ce film nous a tous cloués à nos sièges alors qu’il ne se passait QUE DALLE – jusqu’aux dernières minutes, qui nous ont plongés dans un effroi total et incompréhensif, parce qu’au final, on savait toujours pas ce qui s’était passé.

Et encore aujourd’hui, j’ai beau connaitre le film complètement par coeur, ça ne m’empêche pas de ressentir un sacré putain de malaise lorsque la scène finale arrive. Un jour j’essayerai de comprendre ce qui s’est passé, mais pas aujourd’hui, j’ai trop peur. Par contre, si vous avez la foi, vous pouvez jeter un oeil à ce site complètement vintage qui répertorie un gros paquet de théories concernant le film. Y a de quoi bien s’amuser.

10. [REC] – Jaume Balaguero & Paco Plaza, 2007

Alors déjà, que ce soit dit : maudite soit cette saloperie de brindille mutante en slip qui a ruiné une dizaine de mes nuits en 2007. Maudite soit-elle, qu’elle crame en Enfer, que tous ceux qui l’approchent et l’encouragent soient réduits en cendres, maudits soit Jaume Balaguero et Paco Plaza, maudits, maudits, maudits. C’est pas souvent que je me retrouve complètement traumatisée depuis que j’ai dépassé l’âge de pisser au lit, mais là, je me souviendrai toute ma vie du traumatisme généré par [REC] et par cette connase de Niña Medeiros de merde.

Voilà, ça, c’est fait, passons à la suite. Ce n’est pas de ce personnage que je vais vous parler aujourd’hui, mais d’une toute petite scène que je ne m’explique toujours pas : celle de l’exploration du grenier. Elle arrive comme un cheveu sur la soupe (bien qu’on la sente vite venir) et on a plus jamais de nouvelles après, mais tant pis, tout le monde est trop occupé à changer de slip en pleurant, alors tant pis hein.

11. L’Exorciste III – William Peter Blatty, 1990

Et on termine avec une petite scène bonus dont je vous ai déjà parlé mais qui mérite de se retrouver à nouveau ici – parce que c’est le plus beau cas de jump scare de toute l’histoire du cinéma. C’est la seule raison valable de regarder L’Exorciste III aussi (même si ça vaut toujours mieux que L’Exorciste II, hein, tant qu’à choisir).

Allez, bisous.

Et dormez bien hein, surtout.

Publicités

32 réflexions sur “10 scènes traumatisantes qui vont vous faire sursauter

  1. Je REFUSE de regarder la vidéo d’Insidious, c’est la scène la plus traumatisante du film et de tous les films que j’ai pu voir depuis. Rien que d’y repenser j’ai envie de hurler, merci bien!
    Mais c’est une sélection réussie, mon coeur va mettre un moment à retrouver son rythme habituel!

    Par contre c’est dommage que sur certaines vidéos l’image qu’on voit nous spoile un peu le sursaut…

  2. « Et finalement, le plus flippant dans cette scène n’est pas spécialement la vision de Regan en pleine séance de contorsion, mais les petits pas rapides qu’on entend juste avant de la voir. » -> Mais OUIIII ! Cette scène m’a toujours foutu le boules sans que je sache réellement pourquoi, merci !

    J’ai pas regardé les autres vidéos parce qu’il y a plein de films que j’ai pas vu et là je traine sur le site du Projet Blair Witch, je suis en train de flipper ma race, merci bisous !

  3. HAAAAAA…. tu parles d’une gymnastique du coeur, je viens de faire un marathon! c’est quand même dingue: même si ce sont des scènes que l’on a déjà vu, ça a toujours le même effet!
    ça m’a bien donné envie d’en revoir certains -> good idea for Halloween!

  4. Je ne sais pas pourquoi mais je n’arrive pas à replacer cette scène de Carrie, pourtant j’ai vu un paquet de fois le film. Je suis déçue de moi même.
    La scène d’Insidious est particulièrement atroce, j’ai beau la connaîtrez j’ai sursauté comme une idiote !

  5. J’avais jamais vu le jump scare de l’Exorciste 3, il est violent !! par contre ca se sent à 10 bornes qu’à la fin de ce long plan sequence d’1 mn il va se passer un truc pas très très sympathique pour ton coeur.

  6. Toujours pas vu Insidious et REC, mais je sens que j’vais mourir une fois que ça sera fait (sous peu normalement).
    Et cette scène de l’Exorciste m’a sacrément fait mal à l’égo ! Vers mes 13 ans, je regardais le film pour la 1ère fois, en riant, en répétant « pfff ça fait pas peur » et quand cette scène est arrivée, j’ai pris l’oreiller le plus proche et j’me suis cachée derrière en poussant des petits cris… BONJOUR LA CRÉDIBILITÉ !
    D’ailleurs je vais le voir ce soir sur grand écran pour la Nuit de l’Horreur organisée par ma fac (ils passent également l’Armée des morts et la Colline a des yeux, yihaaa !), souhaitez-moi bonne chance 🙂

  7. Je suis plus que d’accord, Nina Medeiros, c’est une sacrée connasse, je trouve que c’est le monstre de film d’horreur le plus terrifiant, elle est juste tétanisante ..
    J’ose plus rien éclairer dans le noir avec mon téléphone ( triste ! enfin c’est toujours mieux que dans le noir complet bienfur, mais il n’y a pas une fois où je ne pense pas à elle quand je fais ça )

  8. ça peut paraître totalement incongru mais je déteste les films d’horreurs. Je suis tellement impressionnable que je fais encore des cauchemars avec des films que mon mari m’a montré il y a presque 10ans. Je n’aime pas avoir peur, je n’aime pas sursauter, je n’aime pas les choses anormales (extraterrestres, fantômes, zombies, etc.). Mon mari met son veto maintenant (je n’ai droit qu’aux comédies romantiques avec hugh grant). Résultat : je passe à côté de plein de films dont j’ai quand même envie de connaître l’histoire (curiosité malsaine?)
    Tout ça pour dire que j’ai regardé toutes ces vidéos et le fait de savoir à l’avance que j’allais voir des horreurs a bien dédramatisé les choses.
    Bon je n’ai forcément rien compris pour les 3/4 mais au moins grâce à vous je les ai vu! merci! 🙂

  9. J’suis une grosse pétocharde, mais qu’est-ce que j’aime avoir peur ! C’est peut être l’adrénaline qui me monte, ça doit être ça.

    J’adore quand tu fais une selection spéciale, surtout quand on s’approche d’halloween.
    Tu m’as donné envie de voir « Le projet Blair Witch » et « Insidious ». Pas que je ne veux pas les voir, bien au contraire. Donc affaire à suivre…

    J’adore le passage dans « Le loup garou de Londres ». Je suis amoureuse de ce film. Que j’aime fort les loups garous ;). Par contre, « Massacre à la tronçonneuse », je te laisse. Je hais cette saga, à chaque fois que j’ai voulu regarder, j’ai eu le droit à un mal de crâne, entre la tronçonneuse et les cris des filles. Piufffffff

  10. Haaaaan Insidious depuis le temps que je veux le voir *-*
    Par contre non non non pour le remake de The Grudge, Ju On est tellement mieux ! Mention spécial au 5ème (si j’me rappelle bien ma mémoire défaille parfois) avec la grand mère fantôme au ballon de basket. Mine de rien elle fait pas rigoler la mémé.
    Et REC, ô combien je suis d’accord avec toi, comment j’ai flippé mes tripes avec la nénette en slip T_T les espagnols sont vraiment super forts ya pas à dire (énorme concession de ma part je précise).

    Bon pis p’tite parenthèse timide, je fais mes tops 3 pour Halloween sur mon blog tous les mercredi, ça serait méga chouette si tu me disais ton avis, grande prêtresse des films d’horreur (je suis plus branchée Asie par contre). Merci merci à l’avance !

    Bonne nuit et mille bisous pleins de chair putride

  11. Pourquoi j’ai sursauté à aucunes scènes ? Hein ? Pourquoi ? C’est peut-être parce-que je les connaissait toutes… Peut-être que ça me fait plus rien ! 😦

    Bon, j’avoue j’avais flipper AU CINÉMA devant cette maudite scène d’Insidious, cette maudite scène de [Rec] et devant cette maudite scène de l’Exorciste 3 devant mon PC un soir de pluie.

  12. Je suis obligée d’allumer toute les lumières de mon appart maintenant, c’est malin… J’ai jamais pu voir The Grudge en entier depuis que je suis tombée sur une scène au hasard à 14 ans, je tiens trop à mes nuits ! M

  13. Tu aurais pu ajouter aussi « L’exorcisme d’Emily Rose » !
    Je me sens toujours un peu mal à l’aise à 3h33 même si le film a 6 ou 8 ans !

  14. Insidious arghhh J’ai fait des cauchemars à cause de ce film, alors que j’ai regardé L’Exorciste et Carrie presque en me marrant quand j’étais petite « Demy, pourquoi tu m’as fait ça Demy? »… J’ai pas encore vu Rec, il traîne sur mon ordi depuis des mois, mais j’ai un peu peur de me pisser dessus…
    Le projet Blair Witch jamais vu non plus sauf la scène finale que je connaissais, mais la caméra portée comme ça à la main me donne la nausée, donc j’évite…
    Se7en que j’ai détesté ce film dégueu ! Vu une fois à l’internat (elles sont folles ces pionnes de nous avoir passé ça O.O) et je me suis dit « plus jamais! »

    Bisous plein de bulles sanglantes ! *plop*

  15. The Grudge par contre NON !!
    C’est un remake a deux sous d’une version mille fois plus flippante… Ju-on ! Comme Le cercle ! –‘ Il faut matter Ringu ! Les originaux ! Ils sont… FLIPPANT A SOUHAIT !

    Par contre.. Hier j’ai voulu me faire « La cabane dans les bois » et c’est une daube puissance infini quoi… x)

  16. Bonne sélection. En creusant un peu, j’ajouterais pour ma part :

    1) la dernière scène de Sleepaway Camp
    2) la scène où Cillian Murphy revient chez lui dans 28 jours plus tard
    3) une scène d’enlèvement dans Saw (avec le déguisement en tête de cheval, là :S)

    Je vais chercher encore ^^

  17. Sur le même principe, vous pourriez faire un top ten des scènes de meurtres les plus hallucinantes et originales. Vous l’avez sans doute déjà fait. Je propose ça parce que j’aurais quelques idées (les Destinations Finales et les torture-movies étant hors-concours) :

    1) la torture avec une râpe à fromage dans « Farm House »
    2) la scène de « fondue savoyarde » bonne enfant dans « Wrong Turn 4 »
    3) le meurtre du père dans « Haute Tension »
    4) les morts dans « Ruins »
    5) …

    Tiens, et la chute la plus réussie : Buried, Eden Lake, La maison de cire, The reef, Blair Witch (bien sûr) et Rec, Vertiges (ahahah, je suis drôle).

  18. Bonne sélection de films la pluparts sont assez flippant!
    insidious exellent, mais si vous aimez vous faire peur pasez une soirée seul devant devil inside ou encore le rite…
    nuit blanche garanti lol!
    la dame en noir aussi je le conseille
    rec pas vu mais vu les com ca a attiré ma curiosité

  19. Bizarrement celle qui me fait le plus peur c’est celle de Blair Witch. Ils ne se passent rien Mais on sait qu’il va se passer un truc dramatique.
    La Tension et l’attente d’un truc horrible voila ce qui me fait le plus flipper en fin de compte que l’événement en lui même.

  20. Les films Rec et Insidious m’ont bien traumatisé. je ne m’en suis toujours pas remis et je n’arrive plus à regarder la scène de l’exploration du grenier tellement ca m’a twisté la cervelle. Insidious se déguste à la régalade, c’est très bien fait avec de jolis cas de jump scare, beaucoup de tension angoissante. en revanche Blair Witch m’a fait mal aux gencives tellement c’était crispant, on a envie de se laminer les bras avec les ongles pour se soulager mais rien n’y fait ^^. Et ce qui concerne l’Exorciste, j’ai préféré largement le bouquin qui m’a bien fait peur, ca a beaucoup travaillé mon imagination. De plus on a une proximité très forte avec les personnages sur papier. J’avoue être un papivore.
    Bravo pour ton beau blog sur l’Horreur qui est très bien fait. Et sincèrement je n’aurais jamais eu envie de découvrir ce genre si ce projet n’avait pas existé. je te remercie beaucoup Jack Parker 🙂

  21. Moi la brindille mutante de [REC] me faisait penser à Jésus

    Le pire moment du film reste quand on voit la chose se redresser (?) au fin fond du couloir…

    Sinon pour la scène du grenier, avec ma cousine on s’était toujours demandé si c’était la petite fille possédée, ou si le Jésus c’était elle mais bon (en plus le 2 ne m’a pas aidé à éclarcir ce mystère 😦 )

    Je confirme mike aussi, La dame en noir est très bien et bourré aussi de jumpscares biencommeilfautpourunavc

  22. Whao comme c’est joulie ! Mon p’tit coup de coeur de Rec° Comme elle est jolie Tristana Mediros à la fin :33 ,dire qu’il veulent effacer toutes traces de son existence tout ça parce qu’elle est possédée par le virus de la salive…
    En tout cas le films japonais sont les meilleurs !

  23. Pingback: 40 scènes qui vont vous faire sursauter | Le Blog Horreur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s