The Reef (2010)

Réalisé par Andrew Traucki

Je crois que je suis en manque de films de requins en ce moment. Y a qu’à voir dans quel état je suis quand je vous fais part d’une bande-annonce du genre (cf. Shark Night et Bait), ça me met en joie, j’ai envie de sautiller dans tous les sens et de voir le film tout de suite maintenant immédiatement sans plus attendre. Faut savoir que je HAIS les requins hein, comme tous ceux qui ont grandit en matant les rediff des Dents de la Mer tous les étés à la télé. Résultat, j’ai très peur dans l’eau quand j’ai plus pieds (même un peu avant), parce que je ne sais pas ce qui rôde dans le coin, et ça m’angoisse profondément. Si encore c’était que les requins, mais j’ai peur des pieuvres, des calamars géants, des créatures sorties tout droit du crétacé qui n’ont pas encore été (re)découvertes, des piranhas, des crabes, des bernard l’ermite, BREF, de tout ce qui côtoie les fonds marins.

Mais bon, le top du top de la trouille marine ultime, c’est quand même le requin. Donc, en attendant la sortie de Bait et Shark Night, j’ai décidé de regarder The Reef (dont je vous avais déjà parlé d’ailleurs). Mon cher conseiller hsztheater m’en avait parlé, et encore une fois, il a visé juste. The Reef fout une sale pression qui fait mal, façon Open Water, ambiance « il n’y a plus d’espoir de toute façon on va tous mourir et on a nulle part où aller et on est tous seuls et j’ai faim et en plus j’ai mal partout et j’vais rater la finale de la Nouvelle Star ».

Scénario simplissime : une balade en bateau qui tourne mal, il faut nager jusqu’à l’île la plus proche pour aller chercher du secours et entre le bateau et l’île : de l’eau et des requins. YOUPI. On passe donc la grand majorité du film à serrer les dents pendant que le petit groupe nage gaiement à travers l’océan, quelle grosse marrade. Alors déjà, je tenais à vous annoncer que j’ai deviné avec exactitude l’ordre de mort des personnages, je pense que pour ça je mérite une médaille parce que je commence à être super forte en prédiction de décès. Je sais pas trop où ça va me mener dans la vie, mais il faut savoir reconnaître ses qualités.

Donc voilà, pas grand chose à raconter d’autre, vous vous en doutez bien, mais je le répète : GROSSE PRESSION. J’aime PAS les requins putains, c’est tellement efficace. Paris est loin d’être en bord de mer, j’habite au septième étage d’un immeuble, mais j’ai quand même relevé les jambes dès la première attaque de peur de me faire attraper les pieds. Les requins mettent en péril mon équilibre mental. Mais bon, c’est bientôt les vacances, le soleil, la plage, la mer, alors je vous conseille de vous remettre tranquillement dans le bain (HAHA) avec The Reef, histoire de vous mettre bien pour cet été. Moi je vais passer mes vacances dans une piscine, mais croyez-moi, ça va pas m’empêcher de me faire des frayeurs toute seule et de me mettre à pleurer sur mon matelas gonflable.

Mais bon, comme je suis profondément masochiste, je vais enchaîner sur un autre film d’Andrew Traucki : Black Water. Inspiré de faits réels. Avec des gros crocrodiles. OUAIS OUAIS ON VA ENCORE BIEN RIGOLER YOUPI ALLEZ LES COPAINS VENEZ AVEC MOI.

Publicités

21 réflexions sur “The Reef (2010)

  1. C’est pas cRétacé que tu voulais dire plutôt que cétacé ? ^^

    Moi j’en ai un peu marre des requins, j’ai peur de l’eau c’est trop facile d’avoir de l’angoisse dans ces films 😀
    Je le materais un soir de solitude (je meuble pour pas juste relever une faute…quelle chieuse !)

  2. J’aimerais bien trouver des articles de presse qui parlent de ces faits réels, j’en avais justement cherché pour Open Water, sans résultat. (c’est ma curiosité malsaine qui parle ^^)

  3. Hahaha…ha… J’aime pas les requins non plus, j’aime pas les algues, pourtant j’aime la mer. Mais depuis les Dents de la mer, j’ai peur d’avoir mes règles dans l’Océan Atlantique. Depuis Open Water, j’ai peur dans les bateaux, même sur un ferry traversant la Manche….

    Je vais éviter de regarder celui là, sachant qu’il est prévu que je parte sur les côtes Pacifique dans les 3 mois…Mais merci quand même :$

  4. Après avoir vu (presque) tout les films de requins, pour ensuite me rabattre sur les crocos, puis les piranhas, je suis juste uber ravie de voir qu’il en existe encore
    Même si tu as surement annihilé toutes mes chances de baignade cet été (oui oui même en Bretagne)tu m’as carrément enjolivé ma semaine,et pour ça, un énooooorme Merciiiiiiiiii

  5. Quoi ! Tu n’as pas encore vu Black Water ?!? Toi, la fan de films australiens ?!? Ca m’étonne. Bref, je suis sûr que tu vas aimer, il est vraiment bien. J’ai bien aimé Open Water, mais c’était vraiment trop déprimant. On verra ce que vaut The Reef…

  6. (bah ça y est, je l’ai vu hier, et j’ai pas vraiment aimé… les attaques étaient cool, stressantes, mais le reste… nan j’ai pas accroché du tout)

  7. Bon, j’ai fini The Reef et j’ai pas franchement accroché, mis à part les 3 attaques, c’est plat. Et la stupidité du type avec le masque est impressionnante haha.

  8. Oh oui, the Reef y envoie du poulet rôti sauce tartare, découvert par hasard, ben rien de rien, non je ne regrette rien. Une bonne bébête (pas besoin de faire 3km de long pour faire flipette comme quoi), d’ailleurs apparemment la bébête filmée pour le film était une vraie. Alors me demandez pas les trucages pour quand y se font bouffer tout cru je répète juste bêtement ce que j’ai lu ce que j’ai vu. Brefouille, assez stressant, n’en montre pas trop et ça coule bien (bouh le mauvais jeu de mots). Et merci pour cette revue qui m’a donné l’occaze de découvrir Open Water, une énième bonne surprise grâce à ce merveilleux recueil de films d’horreurs que tu nous concocte là ! Voilà Merci et à plus dans le bus.

  9. Bah moi, je vous les laisse, tous les films avec des requins ce n’est pas pour moi.
    J’en ai une peur tellement grande que je ne peux pas prendre un bain, allé à la piscine, encore moins à la mer, mais pire si je vois un requin, j’ai du mal à aller aux toilettes, de peur qu’il me gobe le cul. Je sais que là c’est extrème, mais c’est une phobie.
    De voir des requins surtout les requins blancs bah, ça me retourne l’estomac.
    Pourtant petite, j’ai regardé les dents de la mer (sauf le premier) et je n’avais pas peur.
    Je ne sais pas pourquoi du jour au lendemain, j’ai eu cette phobie.
    Même à Universal Studio (Los Angeles), je me suis planquée quand on arrivait au moment des dents de la mer et j’arrivais pas à m’approcher du faux requin péché… Rien que d’y penser, j’en ai des frissons.

  10. Je viens de mater The Reef et franchement je me suis ennuyée (pour rester polie) et pis non je le dis, je me suis royalement fais chier ! Il faut quand même attendre plus de 50 min pour qu’un gentil nageur se fasse croquer alors sérieux c’était long ! Et le nombre de plan où on voit le mec au masque / tuba scruter l’eau, il aurait fallu les compter !
    En tout cas ça m’aura passé 1h30 en ce dimanche monotone…

    Et hors sujet sinon, je voulais dire à la blogueuse du blog (ah ah) que j’adore ton site, que j’ai découvert y a 1 semaine à peu près, j’adore ton style d’écriture ça me fait bien marrer.

    Une fan de films d’horreur.

  11. Je suis d’accord, ce film est lent et pénible. On a bien du mal à s’immerger, l’identification avec les personnages reste difficile. La mise en scène est brouillonne, approximative et paresseuse, cela saute aux yeux au tout début lorsque le voilier échoue: cette scène est incompréhensible, il semble lui manquer plusieurs plans!
    De plus le requin est métamorphosé en véritable tueur acharné comme doué d’une véritable volonté de nuire, ce qui relève vraiment du fantasme.
    Open water auquel on ne peut s’empêcher de le comparer était plus saisissant et semblait surtout plus vraisemblable!

  12. Ce film est comment dire … bénin du sang de l’eau et des poissons vicieux…Remake des dents de la mer a la sauce survie rien de bien cool le temps que le film passé sur mon écran je fesait un Peace avec des punaises .. Enjoy

  13. Quelqu’un aurait-il compris pourquoi elle lui offre une saucisse au début du film??
    Suivi d’un si long silence…
    On s’est bien marré en tous cas en voyant ça.

  14. J’ai pas compris non plus le coup de la saucisse! Ça doit être de l’humour australien…

    Le film peine à démarrer mais il est angoissant juste ce qu’il faut, par contre on a envie de hurler à ces débiles de nageurs qu’il ne faut pas aller jouer dans le sang de ses amis déchiquetés et qu’il ne faut pas non plus s’éloigner du groupe. Et surtout on veut noyer ce mec au masque qui n’arrête pas de dire « Vite, il faut bouger d’ici! », MAIS TU VEUX BOUGER OÙ CONNARD?

  15. Pingback: The Jungle : la bande-annonce | Le Blog Horreur

  16. Perso, je l’avais trouvé sympa et relativement réaliste. Pareil pour BLACK WATER, pas mal aussi.
    Par contre, faut que je trouve un moment pour mater OPEN WATER dont tout le monde me dit le plus grand bien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s