Bloodsucking Bastards (2015) : Les vampires envahissent The Office

Vous aimez les comédies anglo-saxonnes et les vampires ? Alors vous allez (peut-être) vaguement apprécier Bloodsucking Bastards. 

bloodsucking-bastards_0

Vous aimez The Office ? Les bonnes comédies à base de gens gênants et de gros losers qu’on adore détester ? Et vous aimez aussi les vampires ? Et bien vous auriez pu adorer Bloodsucking Bastards si ce n’était pas aussi moyen et aussi peu drôle.

Lire la suite

Publicités

Concours : 5 codes de visionnages à gagner pour Vampires en toute intimité

Envie de découvrir le mockumentaire vampirique Vampires en toute intimité pour Halloween ? Venez gagner votre code de visionnage.

vampiresentouteintimite10

Vous avez peut-être entendu parler de What We Do In The Shadows, ce mockumentaire néo-zélandais réalisé par Jemaine Clement et Taika Waititi, que ceux qui sont passés par Gerardmer cette année ont eu l’occasion de découvrir en exclusivité…

Eh bien sachez qu’il arrive enfin en France sous le titre Vampires en toute intimité, et qu’un soin tout particulier a été apporté à la création d’une V.F. qui fasse honneur à la version originale.

Lire la suite

What We Do In The Shadows : Disponible en e-cinéma dès le 30 octobre

What We Do In The Shadows, le mockumentary centré sur des vampires néo-zélandais un peu à la masse, sortira en V.F. le 30 octobre prochain !What-We-Do-in-the-Shadows-Character-Still

Je ne vous ai jamais vraiment parlé en détails de What We Do In The Shadows, que j’attendais depuis l’annonce de sa sortie et que j’ai pu découvrir en exclusivité à Gerardmer, et c’est une grave erreur de ma part – parce que je n’ai jamais autant ri de toute ma vie devant un film.

What We Do In The Shadows est un faux documentaire sur une bande de vampires néo-zélandais qui tentent de gérer colocation et petits tracas du quotidien – chasse, amour, rivalités, relations humaines… Rien n’est très simple quand on est un vampire au 21ème siècle. Réalisé et écrit par Taika Waititi et Jemaine Clement (la moitié du duo de Flight of the Conchords, bijou comique néo-zélandais) qui y tiennent également les rôles de Viago et Vladislav, cette comédie tient remarquablement bien la route. Le film est drôle et merveilleusement bien écrit et ne s’essouffle pas un instant.

Lire la suite

Ode à Blade II

Pour fêter les 10 ans de la sortie de Blade II, voici un petit hommage au film de Guillermo Del Toro qui ne reçoit pas assez d’amour.

Je sais pas pourquoi on parle pas plus souvent de Blade II. Sans déconner, je comprends pas – en plus, c’est pas comme si Guillermo Del Toro était considéré comme le dernier des golios dans le milieu, quoi. J’aimerais bien comprendre pourquoi je ressens le besoin de classer cet article dans la catégorie « Comité de Défense des Films Pourris ». Parce que je ne suis absolument pas convaincue que Blade II soit un film pourri – alors pourquoi ? Parce qu’on en parle pas. On se remémore jamais les bons moments passés devant Blade II, on entend jamais quelqu’un prendre la défense du film en disant « quand même, putain, quel chef d’oeuvre, quel dommage qu’il soit tant sous-estimé ! ». Il n’a jamais sa place dans les Top 20, Top 50, Top 100 des meilleurs films d’horreur – ou juste des meilleurs films de vampires. J’ai jamais entendu personne placer Blade II dans ses films préférés.

Et pourtant, Blade II mérite tellement de baigner dans notre amour et notre bienveillance. Et ça vient de quelqu’un qui a l’a vu minimoum 85 fois, à l’époque où je consommais les films de façon tout à fait particulière, puisque j’étais capable de regarder le même film tous les jours pendant des semaines. J’ai passé un an et demi à m’endormir devant Hercule tous. les. soirs. Sans exception. Alors autant vous dire que mon DVD de Blade II, je l’ai un peu saigné, au point de connaitre chaque putain de réplique par coeur. Même celle en langage de vampire, même qu’à un moment Damaskinos il dit un truc qui ressemble à « ET KRLÖTT » et que ça me faisait pleurer de rire (J’AVAIS 16 ANS OKAY?).

Lire la suite

Abraham Lincoln: Vampire Hunter, nouvelle bande-annonce

Et hop, voici une troisième bande-annonce pour Abraham Lincoln: Vampire Hunter. Réalisé par Timur Bekmambetov (Wanted), et avec Mary Elizabeth Winstead et Benjamin Walker, le film sortira en France le 8 août 2012.

Le 25 mai : Et hop, revirement de situation. Après un premier trailer intrigant et un deuxième trailer un peu nul (voir ci-dessous), en voici un troisième qui redonne un peu d’espoir. Alors bon, on s’attend toujours à un gros n’importe quoi, mais c’est un gros n’importe quoi un peu prometteur. J’sais pas si c’est moi qui ait développé une tolérance extrême aux navets ou quoi, mais ça me fait quand même bien saliver, alors vivement le 8 août – quant aux haters, les fourches et les torches sont sur votre droite, servez-vous, criez un coup, et on se retrouve cet été <3.

Le 18 mars : Et voilà, le nouveau trailer est arrivé, et vous savez quoi ? Bah j’suis vachement moins enthousiaste maintenant. Je repense à vos réactions indignées et dégoûtées à la sortie du premier trailer, et je me dis que ça risque d’être encore plus douloureux pour vous.

Autant la première bande-annonce promettait du n’importe quoi tout pété mais blindé d’action WTFesque, autant là, j’avoue m’être légèrement endormie. Mais ça ne m’empêchera pas d’aller le voir. Et pire, je risque même de l’aimer, comme j’aime Van Helsing ou Les Vampires du Désert par exemple. Je ne suis qu’un être humain, j’ai mes faiblesses (ok, j’en ai beaucoup, mais eh, au moins ça veut dire que j’kiffe plus que la majorité d’entre vous, alors ça m’va).

Le 13 février : Abraham Lincoln: Vampire Hunter, adapté du bouquin de Seth Grahame-Smith, met en scène le 16ème président des États-Unis dans un monde infesté de… vous l’aurez deviné, vampires. Pourquoi tant de haine contre ces créatures à crocs ? Ils ont buté sa mère. Eh ouais, ça fout les boules. Donc hop, ni une ni deux, Abe chope sa hache et va leur faire payer cet affront. Rappelons que l’écrivain Seth Grahame-Smith est également à l’origine du célèbre Pride, Prejudice & Zombies, lui aussi en cours d’adaptation.

Et donc, voici le teaser tant attendu…

Alors, ça claque ou ça claque ? J’sais pas vous, mais moi j’ai quand même vachement hâte. En plus ça a l’air de tabasser un peu visuellement, ce qui promet une expérience ciné assez chouette. Popcorn, vampires et haut de forme, je dis oui.

Ouais alors on est d’accord qu’on tient pas non plus le film du siècle, mais que voulez-vous, j’ai une faiblesse pour les hommes en costard trois-pièces qui sautent dans tous les sens au ralenti. Je ne suis qu’un être humain.

(et vous voyez des paillettes quelque part ? une demoiselle anémique amoureuse ? hm ? NON. et c’est très bien.)

Fright Night est sorti en DVD et Blu-ray

Fright Night, le remake de Vampire, Vous Avez Dit Vampire ? réalisé par Craig Gillespie et avec Anton Yelchin, Colin Farrell et David Tennant est sorti en DVD !

Eh les copains, vous savez quoi ? Fright Night est sorti en DVD. Et vous savez quoi d’autre ? Bah moi j’l’ai toujours pas vu. Bravo le professionalisme hein. Du coup vous allez pouvoir me dire tout le bien/mal que vous en avez pensé dans les commentaires et me dire si oui ou non ça vaut la peine que je penche dessus. Parce que je vous fais confiance, eh ouais. (en vrai j’ai déjà lu 89 critiques environ et j’ai toujours pas pris ma décision donc bon, vous pouvez y aller).

Tout ça pour dire que si Fright Night vous a plu, vous pouvez désormais le trouver en DVD, Blu-ray, et Blu-ray 3D parce qu’on vit au 21ème putain de siècle les mecs, et qu’on a pas peur des migraines et des grosses lunettes.

Et comme je ne me pointe jamais les mains vides, voici quelques petits bonus pour vous mettre en appétit.

Ça, c’est si vous avez un faible pour l’arsenal utilisé lors de la chasse aux vampires :

 

Et ces deux là, c’est pour les fans de Peter Vincent, le personnage incarné par David Tennant :

 

 

Et pour les oublieux, on se refait la bande-annonce :

Trailer : Fright Night, au cinéma le 14 septembre

Et le remake du jour s’intituuuuule… *suspeeeense*… ouais bon, ok, c’est dans le titre mais merde quoi, si on peut plus la jouer blogueur mystérieux des ténèbres qui délivre de terribles secrets à ses lecteurs, MAIS OÙ VA LE MONDE ?!

Bref. La bande-annonce officielle de Fright Night vient de tomber et c’est l’heure du premier verdict. Fright Night est donc un remake du film du même nom sorti en 1985 sous le titre de Vampire, Vous Avez Dit Vampire ? dans notre chère patrie. Il s’agit de l’histoire d’un adolescent qui découvre que la maison voisine est habitée par… un vampire. Mieux encore, un vampire répondant au doux nom de… Jerry. Ouais, ça donne envie, je sais. Évidemment, personne ne le croit, et évidemment, il va devoir s’en occuper tout seul pour protéger ses proches des crocs acérés du suceur de sang d’à côté. La routine.

Côté original, le vampire était interprété par Chris Sarandon qui avait cette dégaine là à l’époque :

…Je ne suis pas particulièrement émoustillée par les ambiances 80’s mais encore aujourd’hui, cette scène me fait toujours un petit effet pas désagréable.

Et côté remake, c’est Mr. Colin Farrell qui reprend le rôle de Jerry, ce qui n’est pas toootalement pour me déplaire, car oui, je fais partie de celles qui ont un faible pour les bad boys irlandais. Et surtout parce que je n’ai pas bavé sur un vampire depuis quelques années (merci Twilight, beau boulot, bien joué), alors hein, je vais pas me priver.

Oh oui Colin, fais moi des gros suçons qui piquent.

Enfin voilà, Fright Night sortira en France le 14 septembre 2011, et on y retrouvera également Anton Yelchin, Christopher Mintz-Plasse et Toni Collette.

Stake Land (2011)

Réalisé par Jim Mickle

Ça m’avait déjà fait le coup avec les zombies, et c’est désormais au tour des vampires de perdre tout intérêt à mes yeux. Trop c’est trop, on peut remercier Twilight pour tout ce bordel (ouais, j’fais pas dans l’originalité, je fais partie de ceux qui crachent allègrement sur Twilight sans même avoir vu un film/lu un livre) (mais j’assume). Lire la suite

Sélection de films spéciale Grand Froid

Ça y est, on est en Décembre, on va tous mourir étouffés sous des rafales de neige et ça va être horrible. Les beaux jours c’est dans 6 mois (je répète: SIX. MOIS.). Et comme je suis une adepte de l’immobilisme, je vous propose aujourd’hui une sélection de films à regarder du fond de son lit, sous quatorze couettes, bien à l’abri derrière une barrière de bouillottes brûlantes. Je conseillerais bien le chocolat chaud mais les estomacs sensibles risquent de m’en vouloir. Faudrait créer un site qui répertorie tous les films d’horreur et qui indique les moments où on peut manger (« après la décapitation et juste avant l’origami de colonne vertébrale, vous avez 14 minutes pour manger »). En attendant, avalez un sandwich et jetez vous sous votre couette sans trop jeter de regards par la fenêtre (surtout après 17h30 sous peine de grosse déprime due aux ténèbres absolues).

Lire la suite