Trailer : Halloween – Michael Myers et Laurie Strode sont enfin de retour !

L’annonce a été faite en début de semaine : le premier trailer d’Halloween se dévoilerait vendredi 8 juin – et ça y est, nous y sommes, et la promesse a été tenue !

Je vais pas me prendre la tête à vous faire une intro de 3 paragraphes parce qu’on sait tous que vous n’allez rien lire et foncer directement sur la vidéo (j’aurais fait pareil) donc HOP, pas de chichis, on y va direct :

Bon bah c’est oui, hein. Je vous cacherai pas que j’ai poussé quelques cris stridents avant, pendant, et après le visionnage.

Cette suite tant attendue, réalisée par David Gordon Green et co-écrite par Danny McBride,  nous offrira évidemment le retour de Jamie Lee Curtis dans le rôle de Laurie Strode, mais sa présence s’accompagnera de celle de Judy Greer dans le rôle de sa fille, et rien que l’idée de voir ce duo sur un grand écran moi ça me fait défaillir de bonheur. Encore plus s’il y a du sang et la grosse tête à Mikey – qui est d’ailleurs interprété par nul autre que Nick Castle, qui se cachait derrière le masque de Captain Kirk dans l’original de 1978. Si ça c’est pas une boucle bouclée, je sais pas ce qu’il vous faut.

Sortie prévue le 19 octobre aux États-Unis.

Publicités

5 des meilleures scènes d’intro de films d’horreur

fhd996SCR_Drew_Barrymore_001

La scène d’ouverture, c’est un peu la bio Twitter de n’importe quel film d’horreur – c’est celle qui doit contenir suffisamment d’informations pour nous donner une idée de ce qu’on va trouver dans les deux heures qui suivent et qui doit susciter notre intérêt pour éviter qu’on aille glander sur Tumblr pendant la moitié du film et qu’on en zappe la moitié.

Si elle est réussie, il y a de grandes chances pour qu’on reste jusqu’à la fin, peu importe le tournant que prennent les choses, parce qu’on nous a assez donné envie de rester au début pour qu’on accepte de suivre l’histoire jusqu’à son dénouement.

Mais réussir une vraie bonne scène d’intro n’est pas chose aisée et rares sont les films qui peuvent se vanter d’avoir frappé un très grand coup dès le début, au point de marquer les spectateurs dès le premier quart d’heure. En voici cinq qui ont largement passé cette épreuve.

Lire la suite

Quand La Reine des Neiges se mélange à The Thing de John Carpenter

Une scène culte du film The Thing de John Carpenter réimaginée avec des personnages de La Reine des Neiges en claymation, c’est la dernière oeuvre de Lee Hardcastle.

frozen

La claymation, ça bute.

La claymation gore qui rend hommage aux grands classiques du genre, ça sur-bute complètement.

Lire la suite

Mon Pote Michael Myers – Les Chroniques de l’Horreur

Michael Myers est l’invité d’honneur de cet épisode des Chroniques de l’Horreur spécial Halloween, parce que bon, c’est pas que c’est la période, mais un peu quand même.

halloween

Parce que ça sert pas à grand chose d’en faire des caisses sur le mois d’octobre si c’est pour rater l’occasion ULTIME de parler de Michael Myers, faut avouer.

Lire la suite

The Thing vu par Pingu

Pingu’s THE THING est un petit court-métrage en claymation qui reprend l’histoire de The Thing de John Carpenter à la sauce Pingu. C’est bon, c’est fin, ça s’mange sans faim.

C’est pas souvent que je vous cale une petite vidéo sur le blog, et je sais que je devrais le faire plus souvent – mais y a tellement de choses que je devrais faire plus souvent ici hein, comme vous l’savez. Bref. Si, comme moi, vous avez grandi dans les années 90, il y a des chances pour que vous connaissiez Pingu. Un petit pingouin en claymation qui vit sur la banquise avec sa famille et qui ne s’exprime qu’avec des bruits chelou qui font un peu flipper des fois. Je suivais ses aventures tous les matins avant d’aller à l’école, et même ma mère était fan.

Maintenant je suis grande, et Pingu aussi. Il en a marre de vivre des aventures du genre « Pingu a peur du noir », « Pingu s’habille tout seul », « Pingu mange ses légumes » alors il prend les choses en mains et devient… Kurt Russell dans The Thing. Bim. Et ça claque du slip.

Et si l’horreur en claymation vous fait kiffer, n’oubliez pas d’aller (re)voir Chainsaw Maid et d’explorer toutes les vidéos de la chaîne YouTube Leehardcastle, parce que ça envoie du pâté.

Sélection de films spéciale Grand Froid

Ça y est, on est en Décembre, on va tous mourir étouffés sous des rafales de neige et ça va être horrible. Les beaux jours c’est dans 6 mois (je répète: SIX. MOIS.). Et comme je suis une adepte de l’immobilisme, je vous propose aujourd’hui une sélection de films à regarder du fond de son lit, sous quatorze couettes, bien à l’abri derrière une barrière de bouillottes brûlantes. Je conseillerais bien le chocolat chaud mais les estomacs sensibles risquent de m’en vouloir. Faudrait créer un site qui répertorie tous les films d’horreur et qui indique les moments où on peut manger (« après la décapitation et juste avant l’origami de colonne vertébrale, vous avez 14 minutes pour manger »). En attendant, avalez un sandwich et jetez vous sous votre couette sans trop jeter de regards par la fenêtre (surtout après 17h30 sous peine de grosse déprime due aux ténèbres absolues).

Lire la suite