Wrong Turn 5: Bloodlines : Je vous demande de vous arrêter

Wrong Turn 5: Bloodlines, réalisé par Declan O’Brien, est un de ces films qui aurait mieux faire de rester une petite blague entre réalisateurs amateurs entre deux shots de Jägermeister.

Boooon… bon, bon, bon. Je croyais avoir eu ma dose de sequels moisites avec Grave Encounters 2 mais comme j’ai peur de rien (et que je suis un peu simplette sur les bords), j’ai enchaîné sur Wrong Turn 5.

Et alors là, pour le coup, j’y croyais pas du tout hein. Wrong Turn 3 m’avait déjà bien laminé la gueule question nullité, et Wrong Turn 4 m’avait presque agréablement surprise (sans trop exagérer non plus hein). Du coup, je me suis dit que Wrong Turn 5 se situerait, au mieux, juste entre les deux, et au pire au même niveau que Wrong Turn 3. Imaginez donc ma surprise lorsque je me suis rendue compte qu’il s’agissait du meilleur volet de toute la série. Surpassant le 1 et le 2 de très loin, Wrong Turn 5 se place au rang de chef d’oeuvre, complètement jouissif du début à la fin, au point de m…

…Eh nan mais j’déconne hein, bien sûr qu’il est pourrave.

Lire la suite

Publicités

Trailer : Wrong Turn 4: Bloody Beginnings


Nos mutants consanguins cannibales préférés sont de retour, ouéééé !

La franchise Wrong Turn (Détour Mortel) reprend du service avec un quatrième volet, qui sortira en DTV parce que bon, faut pas non plus trop déconner hein, y a un moment où ça va bien les conneries mais faut savoir rester réaliste, merde. Bref. Le DVD sortira donc le 18 octobre prochain (c’est loiiiin) et probablement pas tout de suite en France en plus, sinon c’est pas drôle.

Le synopsis parle donc d’un massacre dans un hôpital de Virginie-Occidentale, opéré par trois mutants dégueulasses. Et en suite, quelques décennies plus tard (oui, le synopsis est assez abrupt, je vous l’accorde) une bande de skieurs se retrouvent pris au piège, la faute au blizzard, et trouvent refuge dans… un hôpital abandonnéééé, eh ouaiiiiis. Et évidemment, les mutants reviennent faire un tour sur les lieux de leurs crimes pour aller éliminer les intrus. Donc voilà. Neige, hôpital abandonné, massacre – j’ai comme l’impression que le réalisateur, Declan O’Brien, a puisé son inspiration dans les slashers nordiques récents, comme Cold Prey.

Ça promet.

Sélection de films pour Halloween

Halloween, c’est surtout fait pour se gaver de bonbons et s’habiller comme une chaudasse de l’enfer une fois dans l’année sans passer pour la dernière des traînées, le tout en avalant des cocktails qui font de la fumée. Mais il existe encore quelques adeptes de la soirée DVD à l’ancienne, avec quelques potes, un grand saladier de popcorn et une multitude de bonbons chimiques à portée de main. Comme il arrive également que la soirée DVD survienne après la soirée débauche en costume de Freddy-pute ou Diablesse en chaleur, ce n’est pas le moment idéal pour sortir les grands classiques qui méritent concentration et réflexion. C’est pour cette raison que j’ai choisi de vous faire une sélection de navets, de slashers simplistes, de comédies horrifiques et autres plaisirs simples. De quoi faire marrer les copains et emmerder les voisins à force de crier « VA PAS DANS LA COUISIIIIINE ! » ou « COMMENT IL L’A DÉ-FON-CÉÉÉ ». Cette sélection sert également à la rubrique Comité de Défense des Films Pourris et inversement.

Lire la suite