V/H/S : la bande-annonce

Découvrez la bande-annonce de V/H/S, une anthologie de found footage rassemblant cinq histoires toutes plus glauques les unes que les autres, réalisées par les nouveaux espoirs du genre.

Attendez une minute, je fais la danse du chiot excité et je reviens.

Avant toute chose, sachez que l’intérêt que la plupart de la communauté porte au film V/H/S tient en deux points :

  1. Il a été produit, entre autres, par Brad Miska, grand gourou de Bloody Disgusting, l’une des plus grosses machines américaines de la presse spécialisée en ligne – en gros, c’est comme si on te disait que c’était produit par ton cousin, à ce stade. (dans le sens où « nous sommes une grande et belle famiiiille, weeeee ! »… ok c’est p’tet juste moi). Pour plus de détails sur l’histoire, allez donc lire ça.
  2. Il s’agit d’une anthologie de found footage, avec des histoires réalisées par Ti West (House of the Devil, The Innkeepers), Adam Wingard (A Horrible Way to Die, You’re Next), David Bruckner (The Signal), Glenn McQuaid (I Sell the Dead) ou encore Joe Swanberg (Silver Bullets). Du beau monde, en somme. J’attends quand même Adam Wingard au tournant, parce que j’ai sacrément détesté A Horrible Way to Die, contrairement à 95% des gens d’ailleurs. Ça devait être trop artsy pour moi.

Et, j’insiste à nouveau sur ces deux termes : anthologie + found footage. En gros, il en fallait pas beaucoup plus pour me convaincre. Plus de détails quand même pour ceux qui auraient besoin d’arguments plus solides : un groupe de criminels à la petite semaine (toujours rêvé d’écrire ça) engagé par une mystérieuse personne (groupe ? duo maléfique ? on ne sait pas) est chargé de retrouver une cassette vidéo dans une vieille maison abandonnée au milieu de nulle part. Très vite, ils réalisent que la tâche se révèle plus ardue que ce qu’ils avaient prévu au départ… Un cadavre est retrouvé au milieu d’une pièce, entouré d’écrans de télés et de dizaines et de dizaines de cassettes vidéos. En cherchant la bonne cassette, ils se retrouvent à visionner des vidéos toutes plus horribles les unes que les autres… C’est donc plusieurs films de found footage dans un gros film de found footage, quoi. Metaaaaaa.

Et le trailer est enfin arrivé, alors je vous laisse regarder ça et on en reparle après tranquillement.

 

Alors, alors…

C’est marrant comme j’ai plein de trucs à dire mais que je sais pas par où commencer… Déjà : quel putain de bordel. Ensuite : quel putain de gros bordel sa mère. Et pour finir : j’ai pas tout compris. Mais en gros, on a de l’activité paranormale (hohoho), du démon bizarre, du snuff movie, du… truc bizarre et je sais pas trop quoi encore j’ai pas tout suivi. En gros, ça peut être soit maxi putain de cool, soit totalement bordélique et fourre-tout et n’importe quoi.

Les premières critiques sont plutôt élogieuses, mais elles viennent de gens qui font entièrement partie de la communauté US des blogueurs et journalistes horreur, alors je suis pas tout à fait sûre que ça reste fiable. Je dis pas qu’ils mentent hein, mais quand c’est ton meilleur pote ou un mec que tu kiffes vraiment qui sort un truc, t’as peut-être tendance à perdre deux droits degrés de recul sur la chose. Cette grande gueule de Scott Weinberg a, semble-t-il, beaucoup aimé, et Britt Hayes soulève quelques points intéressants sur Brutal as Hell en entamant sa revue par une petite référence à Cabin in the Woods – mais ça reste insuffisant pour que je puisse répondre à la question « est-ce que ça m’intrigue vraiment, ou est-ce que je suis pas trop trop sûre sur ce coup là ? ».

Ouais, beaucoup de questions pour une pauvre bande-annonce, mais ça fait des mois que je l’attends alors j’ai le droit d’en faire une dissertation si je veux. Et vous alors dans tout ça, qu’en dites-vous ? 

De toute façon, ça sortira probablement pas en France alors on peut toujours disserter sur le sujet hein, ça nous fera pas de mal en attendant.

 

Publicités

14 réflexions sur “V/H/S : la bande-annonce

  1. Mouai. Comme tout les films a sketchs je me méfie.
    Surtout que les films de found footages, style que j’adore, sont un exercice casse gueule qui tiennent soit de l’expérience terrifiante soit de l’immonde daube nucléaire et parfois ça tiens a pas grand choses la différence entre les deux.
    Donc a voir ce sera pour moi le premier film a sketchs du genre et je pense que je m’estimerais heureux si un ou deux segments sur le lots sont bons ^^

  2. Gros doute…
    Mais bon j’avoue que la bande annonce défonce tout!!
    Même si j’ai été vachement déçue par les derniers found footage je pense qu’il y a moyen de flipper devant une ou deux des cinq histoires du film.

  3. Tout d’abord, le mot « anthologie » me rend plus dubitatif qu’il ne me met en émoi. Ce mot est pour moi le synonyme de « pot-pourri ». En gros, y’a un peu de « pot » mais un peu de « pourri » aussi.
    Je n’ai jamais vu d’anthologie qui ait été bonne de bout en bout. Certaines réalisations sont toujours plus réussies que d’autres et la dernière chose qu’une anthologie essaye de faire c’est d’avoir un ensemble cohérent. Ce n’est pas sa vocation, or c’est pourtant la vocation d’un film. Pour moi c’est contradictoire.
    Si je veux une anthologie, je la fais moi-même en me faisant une soirée à thème.
    Dans une anthologie agglomérée, on est invariablement frustré qu’une réa passe trop vite et qu’une autre soit interminable.
    Ça m’a toujours fait bizarre de me dire que j’ai aimé les 3/5 d’un film.

    Mais bon, je suppose mais ne peux juger ce que je n’ai pas vu alors j’attends de voir.

    Ensuite, je trouve intéressant de voir qu’il y a toujours deux productions parallèles dont une est très sous-estimée: la production en soi et la bande-annonce.
    Une bande-annonce bien faite n’augure rien d’autre qu’elle-même et n’a jamais garanti un film de qualité.
    Je suis certain qu’un réalisateur de BA de talent arriverait à rendre ma journée (pourtant mortelle, j’vous jure) trépidante si elle devait être concentrée en une minute trente.

    Alors bon présage ou pas?
    Sais pas.
    Ce que je sais c’est qu’il est vain de disserter sur la qualité à attendre de ce film en l’état…si on s’attend réellement à en tirer une réponse exploitable.

    Par contre, il n’est pas vain de se faire mousser, ça non!
    Un peu comme une première rencontre qui nous émoustille et à partir de laquelle on refait le monde.
    Un an plus tard on peste comme jamais tout en admettant que ce fameux premier soir, il était impossible de savoir dans quel pétrin on s’apprêtait à se fourrer.

    J’attends ce film avec impatience même si je sais qu’il y a de fortes chances qu’à la sortie j’aurai cette impression familière de m’être fait avoir.

    Pessimiste mon avis?
    Ah bon. Désolé.

    Moi j’y vois des stats et de la proba.
    90% des films qui vont sortir ont une bande-annonce qui tue.
    90% des films sortis se sont avérés être des daubes.

    Ce qui est bien avec le pessimisme, c’est qu’on se trompe peu.
    Mais c’est vrai qu’en attendant on ne mousse pas des masses non plus.

  4. À voir la bande annonce, comme ça, le film a pas l’air transcendant niveau frayeur (la petite fille qui passe à la cam ça a l’air plutôt gentil…), mais je trouve qu’il y a un truc intriguant là-dedans. Rien que pour voir comment ils ont enchainé toutes ces histoires. Si ça parait crédible ou pas (crédible est peut être pas le bon mot pour ce genre de phénomènes mais bon, le but est de nous faire croire que ça pourrait arriver quand même).
    Ce que je redoute aussi, c’est le manque de scénario. « Des jeunes qui doivent aller dans une maison, qui vivent des moments forts, qui trouvent enfin cette putain de cassette, mais qui meurent tous à la fin, sans savoir vraiment pourquoi »; c’est déjà arrivé. En espérant donc que l’intrigue nous tienne en haleine.
    En somme pas de forte excitation pour ma part mais une certaine envie de découverte.
    Et Mandy je crois que tu es la femme de ma vie, ça fait du bien des bons blogs comme ça.

  5. Encore un excellent found-footage à venir !

    Avec en plus pour une fois de l’originalité.

    En espérant qu’il sorte en France.

    (Tout comme « Grave Encounters » qui tarde à arriver)

  6. Ce film est juste terrifiant ! Il regroupe tous les créatures et les faits les plus horribles que l’homme a pu imaginer. Je pense que j’ai même vu des vampires et des tueurs en série dans la bande-annonce. Je crois que je vais attendre d’être un peu moins trouillarde avant de le visionner, car sinon je ne dormirai plus jamais !

  7. Okay vus a l’instant.

    Bon pour commencer : Non je ne tremble pas, Oui c’est un bon film.
    Comme ça les bases sont posées.

    Mon gros soucis reste de savoir comment attaquer cette review ?
    Si je devais le faire sans spoiler je devrais rester super vague et pas franchement convaincant. Si je devais spoiler ça enlèverais pas mal de choses aux films aux vilaines curieuses qui ne tiendrais pas compte de ce fait et qui lirais la suite avant d’avoir vus le film.

    En parlant de spoiler : Hyper déçus par la bande annonce qui spoile de manière absurde certaines bonnes surprises et pas mal de bon moments de flippe. Heureusement que je ne l’avais pas regardée avant du coup 😉

    Et bien voila ce que je vais faire : spoiler comme une bande annonce moderne. donc (en maj toussa)

    [/!]SI VOUS N’AVEZ PAS VUS LE FILM ARRÊTEZ VOUS LA TROP DE SPOIL TUE LE SPOIL[/!]

    -Intro : Un segment qui n’en est pas un puis-ce qu’il sert de fil rouge au reste de l’histoire.
    Une bande de délinquants plus-si-juvéniles quant on vois la barbe d’un des acteur, payé pour faire des « light snuff » (genre se filmer entrain d’agresser des filles dans la rue pour leur faire montrer leurs seins ou entrain de vandaliser des maisons)sont payés pour mettre la main sur une VHS dans une maison habitée. Profitant de la nuit en espérant que le proprio dormira ils trouvent un cadavre devant des TV allumées et un tas de VSH au sous sol. C’est en tentant de trouver la bonne qu’ils visionnerons les autres segments de cette anthologie.
    Je vais dire ça pour … quasi tout le film mais c’est sympa, un peut dur a suivre/assimiler en un visionnage mais creepy.

    -Segment un (bawi a ma connaissance ils n’ont pas de noms) : Trois mecs en chaleurs sortent faire la tournée des bars dans l’idée de faire tremper son biscuit au petit puceau de la bande et d’immortaliser l’exploit en lui donnant des lunettes/micro-caméra de james bond. Ils font la connaissance d’une bande de filles blabla ça picole blabla ça se fait virer du bar et ils finissent par ramener une random slut bourrée et la petite brunette bizarre (mignonne, mais bizarre).Et comme toute les jolies filles bizarres de films elle se révélera être une harpie/vampire/WTF en manque d’affection.
    Alors ce segment reste longuet sur le début a mon gout (si je voulais voir des petits cons mal filmé se torcher la gueule je regarderais le très mauvais projetX)mais nous offre une créature réussie et intéressante et la qualité d’image reste bonne par rapport aux standards du genre.

    -Segment deux : Un jeune couple part en lune de miel/road trip/décidez ce que vous voulez sur les routes étatzuniennes. Bon ben franchement ya rien d’autre a dire sur ce segment. Un début … sans réel intérêt (expositions 20x trop longue, petit moment de tension sympa pendant la première nuit, un autre moment « tranche de vie » qui sert a rien, la conclusion, le twist absurde,fin. Le plus dispensable des segments de ce film a mon gout.

    -Segment trois : Bon je suis mitigé sur celui la. Le pitch vous le connaissez tous, 4 jeunes vont passer un week end au lac du fond des bois, se font zigouiller un par un devant la caméra, rien de bien intéressant. Sauf que l’effet visuel entourant le vilain de l’histoire rend les choses plus étranges, tendues bref ajoute ce petit plus qui fait que ce cout se laisse regarder sans ennuis ni agacement malgré le sentiment de déjà-vu .

    Segment quatre : Une fille et son copain, éloignés l’un de l’autre, discutent par skype. Et chez la fille il se passe des choses étranges, comme si elle s’était égarée dans la franchise paranormal activities. Un petit segment sympa qui sera le seul a nous offrir un scare jump et qu’il vas falloir que je re-regarde par ce que finalement l’histoire n’en a pas l’air mais elle est bien bizarre et tordue finalement ^^

    Segment cinq : Une bande de pote vas a une fête Halloween. Ils arrivent dans une maison toutes lumières allumées mais complétement vide qu’ils s’empressent d’explorer comme tout bon personnage de film d’horreur n’ayant jamais entendu parler de « violation de propriété privée » et autre poursuite judiciaires.
    Ce segment a les meilleurs SFX de tous, je dirais même bluffants. Sympa et avec un « twist » de dame blanche vraiment pas mal du tout.

    Alors finalement c’était bien ou pas ? Et bien oui je trouve que le style found footage se prête vraiment bien a l’anthologie. Je m’attendais a un digne successeur de « the poughkeepsie tapes » et ce n’est clairement pas le cas mais ça reste un bon petit moment de « flippe » a voir et a revoir surement.

  8. Visionné à l’instant, franchement aucun intérêt, on prends le même principe du found-footage éculé jusqu’à l’os depuis pas mal d’année et hop! oulala la belle bouse…

    Aucun fil conducteur entre les courts, une tension mal gérée voire inexistante : aucune empathie ne se crée avec les personnages, à tel point qu’on est même parfois content du sort qui leur est réservé (cf segment 1)

    On s’attend à un petit twist final, il faut bien une carotte après avoir subi tant de médiocrité mais rien…

    Seul point positif, les effets visuels sans doute intéressants mais qui ne servent pas le film, tant il est sans intérêt…

    Bref, passez votre chemin…

  9. Pingback: S-VHS, la suite de V/H/S : le premier teaser | Le Blog Horreur

  10. Pingback: Unfriended, le trailer | Le Blog Horreur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s