Unfriended, le trailer

Unfriended est un film qui se déroule entièrement lors d’une conversation Skype qui tourne très, très mal suite à la présence d’un esprit un peu vénère…

unfriended

Qui dit nouvelles technologies, dit nouvelles menaces, et donc nouvelles raisons de 1) flipper et 2) mourir. Je me méfie toujours des films qui prétendent sauter sur des tendances actuelles pour nous faire flipper, parce que c’est souvent raté ou complètement à côté de la plaque, puisqu’orchestré par des individus qui n’utilisent pas les technologies dont ils parlent, ou du moins pas de la même façon. Je vous rappelle quand même que quelqu’un a réalisé un film sur une chaîne de mails qui tue en 2009 – si ça c’est pas la preuve que l’industrie a souvent quelques trains de retard, je sais pas ce qu’il vous faut.

On se souvient aussi de Smiley, sorti en 2012, qui donnait vie à une légende urbaine – un tueur avec une tête en smiley qui apparaît quand quelqu’un écrit « I did it for the lulz » sur Chatroulette. Il y avait quelques petites stars du YouTube américain au casting pour attirer les foules, mais ça restait quand même bien faiblard.

Et l’année dernière sortait The Den (que je n’ai pas vu), dans lequel une jeune femme étudiant les petites habitudes des utilisateurs de sites tels que Chatroulette était témoin d’un meurtre atroce en direct-live-de-la-webcam-d’un-gens-innocent avant d’être elle même cyber-traquée par le méchant tueur.

Bref. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a des gens qui tentent des trucs pour rester à la page et rendre notre utilisation de toutes ces nouvelles technologies et de tous ces moyens de communication plus flippante. Sauf qu’en général ça prend pas trop-trop.

C’est donc dans ce climat que débarque Unfriended (qui s’intitulait Cybernatural avant hein, pour bien vous montrer à quel point les génies de l’industrie sont LOIN), réalisé par Levan Gabriadze – un film qui se déroule entièrement lors d’une session Skype entre plusieurs amis. Un concept audacieux, certes, mais est-ce que ça va payer pour autant ? Mystère.

Le pitch est assez simple : à une soirée, une jeune femme est filmée complètement bourrée en train de faire des trucs de meufs bourrée. Évidemment, la vidéo atterrit sur les réseaux sociaux, tout le monde la fait tourner et la partage, en insultant et en humiliant la pauvre nana, qui finit par se suicider trois jours plus tard. En vrai ça fait mal au coeur parce qu’on sait que des histoires comme ça, il y en a assez régulièrement dans la vraie vie, et que c’est quand même sacrément dégueulasse.

Un an après son suicide, six potes se retrouvent sur Skype pour discuter, mais s’aperçoivent qu’une septième personne s’est incrustée. Qui est-ce ? Pourquoi elle dit des trucs bizaaaarres ? Mystèèèèère. Ce qui est sûr c’est que ça va bien vite partir en sucette et qu’ils vont se faire quelques bobos en cours de route.

Le format est audacieux et a clairement le mérite d’innover (même si on a déjà vu des trucs similaires, dans un des segments de V/H/S notamment), et les premières critiques ont l’air relativement positives, voire totalement enjouées et emballées, donc allez savoir, peut-être qu’on tient vraiment notre perle rare.

Le film sortira le 15 avril prochain aux États-Unis.

 

Publicités

5 réflexions sur “Unfriended, le trailer

  1. J’ai bien aimé la bande annonce. ça reflète un peu la réalité avec tous ces jeunes (oui, j’ai passé la trentaine, donc je suis considérée comme une vieille) qui utilisent tous les réseaux sociaux et certains l’utilisent au point du harcèlement. Rien que la scène du blinder, ça m’a fait kiffer.

  2. La grande question c’est surtout comment ils vont se demerder pour gardé des ados scotchés devant leurs pc pendant qu’ils se font zigouiller tout le long du film.. A mon avis il va y avoir du « fuck la logique » dans l’air.

  3. Ce film es vraiment bien je l’ai vue hier soir , mais je trouve qu’on ne nous dévoile pas vraiment comment il sont mort et qui les tuent ont reste un peut sur notre fin et sur un gros suspens

  4. En matière d’horreur, il faut innover si on veut continuer à surprendre le public. Personnellement, je trouve que Levan Gabriadze a su réaliser un film d’horreur hors du commun. J’ai bien aimé l’histoire qui se déroule que sur Skype et Facebook.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s