Ginger Snaps

Parce qu’il ne faut pas oublier à quel site est rattaché le blog horreur, il est temps de revenir aux sources avec des films qui parleront aux filles. Les commentaires du blog m’ont prouvé à plusieurs reprises que toutes sortes de filles regardaient – et appréciaient – pas mal de films d’horreur, j’estime donc que vous serrez nombreuses à vous retrouver dans la sélection à venir. Place au délicieux sous-genre des horror chick flicks.

Et pour ouvrir les festivités, j’ai prévu de commencer avec ce qui est pour moi LE film d’horreur pour filles par excellence, qui nous parle tout particulièrement puisqu’il traite d’un sujet que nous n’avons, jusqu’à présent, pas pu éviter en grandissant : la puberté. Mais on parle toujours de cinéma d’horreur, alors ne vous attendez pas à trouver des conseils sur le choix de tampons ou de soutien-gorge puisque ce film utilise un angle particulier pour traiter du sujet sans en avoir l’air.

(c’est bon j’arrête le suspense vous énervez pas)

Je veux bien évidemment parler de Ginger Snaps. Et j’ai récemment constaté avec tristesse que ce film n’était pas aussi connu que je l’aurais cru, donc si je peux faire en sorte que certain(e)s d’entre vous le découvrent, ça ferait ma journée.

Film canadien réalisé par John Fawcett, Ginger Snaps raconte l’histoire de deux sœurs inséparables et fascinées par la mort. Lors d’une escapade nocturne dans un parc, elles sont attaquées par une bête sauvage qui ressemble vaguement à un chien (mais on sait tous que c’est pas ça) et Ginger, l’aînée, se fait lacérer le dos. Sous les yeux de sa sœur Brigitte, Ginger va se métamorphoser petit à petit, tant physiquement que dans son attitude. Des transformations physiques inquiétantes, un goût plus prononcé pour les garçons, un comportement plus ouvert allant jusqu’à l’agressivité : la métamorphose de Ginger est une description poussée des changements qui s’opèrent à la puberté, à travers une histoire de lycanthropie.

Ginger Snaps, c’est la rencontre des films à la John Hughes et de l’horreur, deux genres qui se marient plutôt bien au final. En restant dans les John, on peut aussi citer John Landis comme référence au niveau de l’ambiance, par cette facilité qu’a Fawcett à mêler humour (noir) et macabre. Bien que la situation de Ginger (et donc de Brigitte qui tente de gérer la situation) ne fasse qu’empirer tout au long du film, il n’est pas difficile de trouver une raison de sourire en se disant « tiens, ça me rappelle quelque chose… » en constatant les différentes étapes de sa transformation. Celles qui se souviennent du passage de petite fille à jeune fille en fleur n’auront aucun mal à se reconnaître en Ginger. C’est pas marrant, ça fait mal, c’est sale, on n’y comprend rien et ça met tout le monde mal à l’aise – mais quand en plus on se transforme petit à petit en bête sauvage, qu’il nous pousse des poils, des crocs et une queue ( !) c’est encore moins rigolo.

Coup de bol, j’ai vu Ginger Snaps pour la première fois quand j’avais les pieds en plein dans cette période difficile, lorsqu’un transsexuel gothique d’1m98 m’avait offert la cassette. Je ne pense pas me tromper en vous disant que je me souviendrai de cet instant toute ma vie (on notera que je suis moi-même devenue gothique 5 minutes après environ). Bref, aujourd’hui je suis totalement formée et épanouie, j’ai laissé tomber mes grosses godasses, mes pics et mon maquillage charbonneux mais Ginger Snaps me fait toujours autant d’effet, voire plus encore maintenant que je suis capable d’établir un parallèle avec ma propre expérience en ayant un peu plus de recul.

Le film aborde le sujet difficile des règles, des si douces crampes qui les accompagnent, de la trouille que ça peut provoquer de voir son corps changer ainsi alors qu’on vient tout juste d’apprendre à le connaître, ou encore des relations difficiles entre filles et garçons (mais qu’attendent-ils donc de nous ? sont-ils tous de vilains manipulateurs ? pouvons nous nous pavaner tous attributs en avant sans passer pour une cagole ? tant de questions qui resteront sans doute toujours sans réponse).

En ces jours sombres où l’on associe jeune fille en fleur et loup-garou uniquement lorsqu’ils sont séparés par un vampire qui scintille, il est toujours bon d’avoir une copie de Ginger Snaps sous le coude. Idéal pour les soirées pyjamas entre filles (il n’y a pas d’âge pour en faire) ou pour éclairer un petit copain mal informé, c’est un film de filles, pour filles, mais que beaucoup d’hommes adorent et aimeraient être capable de comprendre aussi bien que nous (ils me l’ont avoué, je n’invente rien). Mais il n’est absolument pas nécessaire de posséder le divin double X pour apprécier le voyage. Ne serait-ce que pour la sublime Katharine Isabelle dans le rôle de Ginger – ouhlala qu’elle est belle qu’elle est belle qu’elle est belle.

Un film vraiment indispensable pour toutes les filles qui aiment qu’on traite de sujets sérieux et typiquement féminins en y ajoutant une pointe d’hémoglobine. Et je vous parle en tant que fan intégriste de films d’horreur mais également de Sex & The City (voilà, ça, c’est dit).

(et puis il y a deux suites à explorer si vraiment vous en voulez encore)

Bande-Annonce :

Acheter le DVD.

Publicités

78 réflexions sur “Ginger Snaps

  1. Et à voir ce blog, il est sur que c’est vous les enfants! Je n’ais qu’a dire n’importe quoi juste pour voir ce que vous allez répondre! (Trop de temp libre apres un arret travail pour jambe cassée, peut-être.lol)
    Et au fait;…
    « À PROPOS:Mandy, 22 ans, shootée aux horror movies depuis l’âge de 3 ans. Oui tu ne rêves pas : je suis une fille et je suis calée en films d’horreur.
    Pour toute demande en mariage, commence par me follower sur Twitter, le reste, on en recause plus tard.
    ——–
    Elle n’a que 22 ans! Elle ne sait même pas la difference entre « I spit on your grave » ET « cannibal holocaust ».–ELLE– devrait prendre 6ANS de maturitée…ceci à la suite de ton message ZAELLE..
    Cheers!

  2. Oh et au fait, je possede un Video Store à moi ou 60% de la marchandise ce situe dans les VHS d’horreurs entre 1950-1990!!!!! Donc question connaissance en la matière, je suis intouchable…Surprise!!!!

  3. Mais euh…à vrai dire je ne m’y connais pas plus que ça en films d’horreur et si je les regarde c’est pour passer un bon moment. On peut parler films sans sortir d’une école de ciné. Je n’aurais donc qu’une seule question: pourquoi diable est-ce que tu viens nous emmerder? Quitte à donner ton avis, fais-le sans insulter personne et en écrivant lisiblement. C’est ce qu’on appelle l’éducation, dont tu es apparemment dépourvu(e).

    God save The Queen…

  4. « Et à voir ce blog, il est sur que c’est vous les enfants! Je n’ais qu’a dire n’importe quoi juste pour voir ce que vous allez répondre! (Trop de temp libre apres un arret travail pour jambe cassée, peut-être.lol) »

    C’est Mandy qui t’a cassé la jambe pour que tu viennes pourrir les commentaires à ce point ? oO, Tu devrais passer à autre chose, y’a eu un autre article depuis 🙂

    « Oh et au fait, je possede un Video Store à moi ou 60% de la marchandise ce situe dans les VHS d’horreurs entre 1950-1990!!!!! Donc question connaissance en la matière, je suis intouchable…Surprise!!!! »

    Coquine, j’suis certain que tu dois avoir un ou deux nanards français dans ta collection :p

  5. Mais il n’y a plus qu’une chose à dire les gens…

    –= Don’t Feed the Troll !!! =–

    (Et non god save the queen !)

    C’est bon elle vit sur une autre planète, personne sait d’où elle sort, elle ne sait pas écrire et telle les personnes faibles elle n’a su que sortir les insultes quand elle s’est retrouvée face a sa nullité.

    Quand une personne n’est pas fichue de faire la différence entre « je regarde des films d’horreur depuis mes 3 ans donc je suis calée » et « je suis la personne la plus cultivée du monde dans l’horreur, personne ne m’arrive a la cheville prosternez vous » pas la peine de se fatiguer en arguments pour comprendre que elle, ne comprends rien 😉

    Enfin bon, elle se sent si seule et investie d’une mission qu’elle a déjà commencé à ressortir des vieux sujets pour polémiquer, si on continue a la nourrir, elle vas devenir pire … on va finir par se croire chez Laurel hahaha
    Mandy !! c’est la rançon de la gloire !! savoure !!! 😀

    Bichette, vu que t’as tout pleins de VHS, profites-en pour lire les résumés histoire d’apprendre a écrire, peut-être que pour toi ca fonctionnera mieux que le Bescherelle 😀

    Enfin bon, don’t feed the Queen….faites ce que je dis et pas ce que je fais les gens, je feed héhé

  6. Bah, l’intérêt des trolls, c’est de rassembler tout le groupe contre eux. Une société a besoin de souffre-douleurs que tout le monde déteste, c’est un facteur de cohésion!

    Cela dit, en principe, un souffre-douleur n’est pas censé l’ouvrir. Voilà le (gros) inconvénient du troll.

  7. Oui, je possèdes des film français dans ma collection; Coquine comme je suis!! 😉 Et oui, je me sens plutot seule, car quelques moi à la maison, fait faire bien des conneries! Et je sais très bien écrire, peut-être le fait d’écrire vite me rend completememt nulle, j’accepte la critique!!!
    Cheers!!!!

  8. Wow, il y a de l’action ici!

    Mais une question m’assaille…Madame the Queen, si j’en crois vos commentaires, non seulement votre écriture est un régal, mais en plus vous semblez être la personne la plus calée en matière de films d’horreur/gore/peur et ce que tu veux du monde. Alors il est où le blog ou le site où vous nous faites partager votre édifiant savoir? Nan parce que bon, comme vous avez l’air bavarde et toujours partante pour un peu de critique constructive, je m’en voudrais de rater ça!

    Pour ma part, ce blog là me branche bien, mais vu que tu as l’air de mieux savoir ce qu’il faut y mettre que sa créatrice, fais nous voir ça!

  9. desole de vous le dire mais moi si je vais sur des blog ses pour parle du suject de presentation vous voyer se que je veut dire les troi ginger snpas sont mes meilleur film et vraiment merci de dire tout sa sa nous aide touse

  10. J »arrive après la bataille.
    J’ai bien aimé Ginger snaps, c’était étrange bizarre on en sort avec un certain mal être et c’est le but. Mais j’ai aimé et à l’époque je devais avoir quoi ? 15 16 ans.
    En tout cas je connais un peu les canadiens (un peu j’ai dit) pour savoir que OLé le spécimen est l’exception qui confirme la règle.

    (il m’a eu héhéhé ce Troll)

  11. Bah, je suis canadien et je ne comprends pas du tout les commentaires ci-haut. Pourquoi autant de rage? aha sérieux, du calme. Le film (et le deuxième) ont été très bien critiqué et encore plus 10 ans après. Il a une cote de 89% sur rottentomatoe.com.

    Ginger Snaps c’est horreur. Si pour vous Horreur c’est Friday the 13th, bin sa c’est votre point de vue, mais la vrai horreur te rejoint par le drame et la tension psychologique. comme The Ring.

    Alors on se calme et on apprécie un très bon film qui dépeint la nature réelle de deux soeurs qui s’aiment.

  12. J’aime bien ce site! Très bien fait je trouves, les articles, les photos, les vidéos… Par contre, je n’ai pas aimé le film Ginger snaps (et je suis québécoise, ne vous fâchez pas ‘les Canadiens’ si j’ai pas aimé…)

  13. Coucou Mandy 🙂
    Je suis une « admiratrice » de ton blog et j’adore lire ce que tu écris (tu le fais tellement bien ^^).
    Ginger Snaps est un film que j’ai vu quand je devais avoir 11 ans et je l’ai revu il y a quelques années et ça ne m’avait pas déplu. Je serais prête à le rerevoir et le rererevoir ! En tout cas continue ton blog et ne te laisse pas décourager 😉

    Ps : Merci pour les conseils, grâce à toi j’ai découvert certains films que j’ai adorés !

  14. Ce film je l’adore et je l’ai déjà matter au moins une dizaine de fois du moins le premier opus.

    Je dois avoir un coté gonzesse refoulée ^^

  15. Punaise !!! Que de haine alors qu’on ne parle que de cinoche. Bref, ce film est un petit bijou. Un film intelligent, superbement interprétée, avec une belle photo et le tout pour un budget que j’imagine maigre. De plus ce film est très touchant. J’ai 38 ans (argh !!!, je suis un mec et j’aime (beaucoup) ce film qui est un de mes Werwlves movies préféfés. Seul point faible, des effets speciaux faibles.

  16. Un film que je revois régulièrement et que je diffuse un maximum autour de moi.

    Et pourtant je suis pas très films de loups-garous.

    Bizarrement, l’impression que je garde de ce film est assez proche de celle que j’ai eu de Morse (l’original): la satisfaction caressante d’avoir vu un film à double lecture sans jamais être exaspéré par un usage peu subtil de la métaphore.

    En revanche, si le 2 est sympa (ne serait-ce que pour savoir ce qui leur arrive après), le 3 je n’ai pas saisi l’utilité, c’est un mix entre un prequel et un remake… C’est très étrange. A voir pour compléter sa connaissance de la saga, mais ne mettez pas vos espoirs trop haut!

  17. Pour commencer, j’aime beaucoup ce site, je le découvre tout juste. Merci.
    Ginger snaps… super particulier. Post visionnage (j’ai la trilogie et je dois avouer que je ne les ai pas revus depuis un moment) j’étais très partagé. Bon film, mais un certain sentiment de malaise. Mais ca vaut vraiment un visionnage.

  18. Pingback: Les news et les trailers du lundi #2 | Le Blog Horreur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s