Quarantine 2, ou comment Hollywood a craqué son slip

Bon alors, rappel : Quarantine = [REC]. Comme on l’a déjà constaté maintes fois auparavant, les américains aiment reprendre les succès étrangers pour en faire des copies conformes made in USA histoire de profiter du succès. Dans le cas de Quarantine, le terme copie conforme est à prendre au pied de la lettre. C’est exactement le même film mais avec des acteurs américains (le rôle principal étant repris par Jennifer Carpenter, vue dans L’exorcisme d’Emily Rose et la série Dexter). [REC]² est sorti, il a donc fallu faire un Quarantine 2 pour bien suivre le mouvement. Et c’est là qu’on va commencer à rigoler.

Que ceux qui n’ont pas vu [REC]² se rassurent, je ne balancerai pas de spoiler vu que Quarantine 2 n’aura RIEN à voir avec la suite espagnole. Ceux qui savent quelle direction prend la franchise par contre, risquent d’être fort surpris par la version américaine…

Synopsis rigolo :

Quarantine 2: Terminal reprend plus tard dans la nuit, après les évènements du premier volet, à l’aéroport de Los Angeles alors que des passagers embarquent dans un vol pour Nashville. Lorsqu’un des passagers devient soudain malade et pète un câble tel un animal atteint de la rage, ils effectuent un atterrissage d’urgence dans une ville. Jenny (Mercedes Masohn) une hôtesse de l’air héroïque bien qu’inexpérimentée s’assure de la sécurité des autres passagers. Lorsqu’une équipe de sauvetage débarque en masse avec de gros équipements, Jenny et ses passagers sont d’abord soulagés, avant de réaliser qu’ils viennent d’être mis en quarantaine et qu’ils se retrouvent donc coincés. Jenny s’allie avec l’un des passagers encore en vie, Henry (Josh Kooke) instituteur de son état, afin d’établir un plan pour se sortir de cette situation qui risque de leur coûter la vie…

*Dundunduuuuun*

Allez, on donne un point à l’ingéniosité du titre. Quarantine 2 : Terminal, comme dans terminal d’aéroport et comme dans phase terminale d’une grave maladie, hahaha, bien trouvé les mecs.

Bon point aussi pour l’initiative, s’éloigner de la version espagnole n’est pas une mauvaise idée, mieux vaut ça qu’une copie conforme comme au premier tour. MAIS. Cela signifie qu’ils s’attendent à ce qu’on reste sur la fin de Quarantine/[REC] en imaginant que tout s’est parfaitement bien déroulé par la suite, que ça a été bouclé et résolu pendant qu’on avait le dos tournée et hop on n’en parle plus. Ce qui veut donc dire que les deux films seront totalement indépendants l’un de l’autre et qu’on n’aura pas besoin d’avoir vu le premier pour suivre le deuxième. Soit.

Mais autre chose m’inquiète. Dans le premier, il y avait tout un immeuble à explorer, une tension au max parce qu’on ne savait pas d’où ça allait venir et ce qu’ils allaient trouver dans les différents recoins de cet environnement. Là, dans un avion, on a la première classe, la classe éco et le cockpit. (ah ouais nan y a la soute aussi, au temps pour moi). On aura vite fait le tour et il va falloir frapper fort pour que le résultat final ne soit pas chiant comme la mort. Et euh, le 11 septembre est un peu loin pour jouer sur la psychose des catastrophes aériennes.

Autre inquiétude : le réalisateur s’appelle John Pogue (John quiiiii ?). Ce sera son premier job en tant que réalisateur mais nous le connaissons en tant que scénariste. C’est le génie qui a écrit les trois scénarios de la trilogie The Skulls: Société Secrète et de cette merveille que fut Le Vaisseau de l’Angoisse. Concernant ce dernier, je vais vous faire gagner du temps : seules les cinq premières minutes valent le coup.

Mais bon, on va attendre de voir, comme d’habitude !

Publicités

17 réflexions sur “Quarantine 2, ou comment Hollywood a craqué son slip

  1. HAHAHA… désolé..
    Bon, qu’ils prennent une nouvelle direction, pourquoi pas, mais ils auraient pu trouver un autre titre alors, serieux..
    Concernant l’avion, je ne me fais pas de soucis, ça va encore être un truc bien américain avec un avion de la taille d’un mall, on y retrouvera jacuzzi, salle ciné (où sera projeté REC2 histoire de justifier le titre du film), des bars, des boutiques.. 😀

    Sinon, « Lorsqu’une équipe de sauvetage débarque en masse avec de gros équipements, Jenny et ses passagers sont d’abord soulagés, avant de réaliser qu’ils viennent d’être mis en quarantaine et qu’ils se retrouvent donc coincés. » c’est moi ou ça fait très film de fesse ? 😀

  2. Pingback: Tweets that mention Quarantine 2, ou comment Hollywood a craqué son slip | Le Blog Horreur -- Topsy.com

  3. Ah ouai fort les mecs…
    Déjà le synopsis semble avoir été écrit par le fils de réalisateur… pis bon s’éloigner autant, c’est un peu abused…
    Ils auraient pu faire genre « une fois l’immeuble décontaminé, machine, survivante prends l’avion pour fuir la ville où est né son cauchemars….et là, c’est le drame! »

    Mais non même pas, pas de lien entre les deux évènements, du coup j’ai aussi envie de dire « pourquoi appeler ca une suite? »
    C’est peut-être un remake de « Des zombies dans l’avion » héhéhé (je l’ai pas vu, le titre a eu raison de moi :))

    Par contre [rec]² ca va quoi, bonne tension…
    Il y a des trucs pour lesquels je n’ai pas vraiment accroché, comme la différence « jour/nuit » mais c’était intéressant d’essayer de s’éloigner d’un cliché pour fusionner avec un autre. Et décidément, la vision nocturne, ca me fout bien les chocottes 😀

  4. Oula, ça existe « Des Zombies dans l’avion »? Parce que moi j’ai pensé direct à « Des Serpents dans l’avion » quand j’ai lu le résumé (oui, j’ai honte de ma référence, je vous rassure) et je me suis dit « LOLILOL MEGATEUF, j’irai bien le voir pour me marrer un bon coup. »

  5. Oui oui ca existe…
    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=137906.html
    Réalisé par Scott Thomas
    Synopsis : Un scientifique prend l’avion qui le mène de Los Angeles à Paris. Il emmène avec lui un coffre dans lequel se trouve le corps d’un collègue infecté par un virus modifié génétiquement. Mais un orage secoue l’avion et le coffre s’ouvre libérant ainsi le virus. Un groupe de passagers se transforme alors en zombies…

    Plus j’en parle et plus la curiosité me donne envie de le regarder :/

  6. J’ai maté « Des zombies dans l’avion » ma curiosité a été plus forte que ma raison…et m’a raison a gagné, le film est tout nul 😀

    Mais soit dit en passant, il y a beaucoup de place dans un avion 😀
    Et non seulement on peut engager des fusillades sans risquer le moindre dommage de l’appareil en plein vol, on peut aussi si on le souhaite faire exploser une bombe faite de pleins d’aérosols dans les soutes sans risques non plus d’endommager l’appareil :d
    Comme quoi, avec leurs plans anti-terroriste, ils abusent hein, c’est super solide un avion, on le voit à la tv 😉

    Et big up pour le zombie qui fait tout le vol avec sa ceinture de sécurité à crier et bouger les bras pour que la nourriture vienne à lui 😀
    Mandy, ce film mérite une revue comique 😉

  7. Ah nan ces quelques lignes m’ont convaincue, je dois voir ce film. Je ne peux pas passer à côté d’un chef d’oeuvre pareil. Comme quoi ce blog est vraiment bien, on découvre des films grâce à Mandy ET grâce aux commentaires.

  8. Euuuuuuuh pour « Des Zombies dans l’avion », j’étais ironique mais bon ça a l’air difficile pour toi de comprendre ça (cf les blagues avec Samy Naceri et Taxi dans l’autre article) … Mais en fait, j’aime bien garder un second degré et regarder des films qui ont l’air minables, contrairement à toi qui a l’air TELLEMENT intelligente et qui s’y connait tellement en tout.
    Mais je n’ai plus envie de perdre mon temps avec tes commentaires minables…

  9. Vraiment Manon si t’as envie de passer du bon temps devant un film drôle malgré lui, hésites pas !
    Tu vas te régaler, j’ai passé un bon moment en me disant « non sérieux ils vont pas oser…?…..ah si… »

    Du coup ca donne envie de voir Quarantine 2, ca fera une comparaison d’avion 😉

  10. « Des Zombies dans l’avion…?? » mais ça m’a l’air tout aussi LOLILOL que le fil à couper le beurre qui traînasse dans le gros bateau, là! Vous savez quoi, les réalisateurs de films d’horreur de seconde zone doivent vraiment gagner à être connus. Moi aussi, j’ai plein d’idées à la con qui méritent les talents d’une équipe de tournage! (vous me croyez, hein?)

  11. Mais voyons, on a bien vu que c’était un fil a couper les adultes !
    Parce qu’il fait le tour de la petite, coupe tout le monde ou presque au niveau de la taille, mais elle, il semble l’avoir contourné…c’est peut être une X-men… a quand le cross-over !!

    Et moi aussi j’ai plein d’idées plus ou moins bancales qui mériterais d’être réalisés! on devrait fonder un collectif de l’horreur 😀

  12. rec/quarantaine, brouillon/lecon, les americains veulent donner une lecon aux espagnols?ok,c’est mieux .mais ça reste quand même un mauvais film. en gros c’etait pas la peine et encore moins d’en faire un deuxieme et pour rec et pour quarantaine ,faut s’arreter un jours .

  13. Pour un film sans grande envergure financière, pour un remake américain d’un très bon film espagnol, je dois reconnaitre que j’ai été surpris. En lisant les commentaires et l’article, on ne peut s’empêcher de détecter un peu de mauvaise foi. Sans être un grand film (loin de là… mais, je ne pense pas que ce film cherche à réinventer quoi que ce soit), il s’écoute bien. Je m’attendais à une merde et j’ai découvert un bon petit film sans prétention qui demeure tout à fait efficace. Pour ceux qui s’inquiètent d’une version du type « des zombies dans l’avion », n’ayez crainte, une bonne partie du film se déroule sur le plancher des vaches.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s