Frozen (2010)

Réalisé par Adam Green

Depuis que j’ai vu Hatchet, j’ai pris la décision de surveiller Adam Green de très près. Sauf que nous vivons en France, et que la plupart des films d’horreur intéressants qui sortent aux États-Unis ne passent jamais par notre beau pays (ou sortent en DVD pendant qu’on a le dos tourné, sans aucune pub, histoire qu’on ne soit jamais au courant). Du coup, j’entends parler de Frozen depuis cet été et la date de sortie française est toujours fixée à « prochainement » (comprendre : « jamais, mais continue à espérer petit papillon« ). J’ai donc remué ciel et terre (au moins) pour me procurer ce film à propos duquel je n’arrêtais pas de lire du bien, et je ne regrette rien. Mon âme est souillée à jamais, mais ça je peux vivre avec.

Trois jeunes skieurs bloqués sur un télésiège pour une durée indéterminée (la station ferme comme par hasard pour la semaine, quelle chance !), un concept très simple qui prouve une fois de plus qu’on n’a pas besoin de pondre un scénar bordélique pour faire un bon film. Frozen nous promettait de faire aux stations de ski ce que Les Dents de la Mer a fait aux plages – alors je ne sais pas si l’impact a été le même pour ceux qui fréquentent les régions montagneuses, mais pour moi c’est gagné. Je hais les sports d’hiver de toute façon, donc je suis tranquille.

Notez que l’un des trois couillons coincés sur le télésiège n’est autre que Shawn Ashmore, aka Iceman des X-Men, tellement niais et relou dans la franchise – alors le voir se geler le cul sans pouvoir rien y faire, pour une fois, c’est pas désagréable.

(C’est faux, c’est totalement désagréable et j’ai beaucoup de tendresse pour Shawn Ashmore et pour son frère jumeau, j’essaye juste de faire la dure)

Frozen m’a brisé le cœur et oui, j’ai même pleuré, parce que c’est un film de connard insensible (je te maudis Adam Green), loin des paillettes hollywoodiennes qui refusent d’anéantir tout espoir dans nos petits cœurs. Et aussi parce que je suis le genre de meuf qui pleure pendant 45 minutes après Dragons (ou même devant une pub pour le beurre). Ne vous fiez donc jamais trop à mes émotions.

Un film à regarder sous la couette, pendant qu’il neige à fond dehors, avec des mouchoirs à portée de main. N’allez pas me dire que je spoile, me faites pas croire que vous avez déjà vu un film d’horreur dans lequel tous les personnages survivent sans une égratignure. Autre chose, tant qu’on y est : si vous aimez les loups… ça risque de changer un petit peu. Désormais, dès que j’entends un loup hurler (ce qui arrive souvent dans mon appartement parisien) je plonge dans un état cataleptique. La dernière fois que j’ai ressenti quelque chose de semblable, c’était devant The Descent, que j’ai vu sur grand écran et qui m’a donné envie de quitter la salle à plusieurs reprises.

Un film très bien foutu, sans longueurs et tourné parait-il sans fond vert ni CGI, de quoi rafraîchir nos chaudes soirées d’hiver. Shawn Ashmore et Emma Bell sont vraiment convaincants (Kevin Zegers aussi mais j’aime pas sa gueule alors ça passe moins bien), et c’est tant mieux parce qu’un film comme ça ne pourrait se permettre d’avoir un mauvais casting. Un acteur incapable de tenir son rôle alors qu’on passe 1h30 à le regarder suspendu dans les airs mériterait la peine de mort. On doit croire à leur peur pour la vivre par procuration, et en ce qui me concerne, j’ai été convaincue à 100%, en particulier par Emma Bell (mon cœur, mon pauvre cœur). Si dans certaines scènes le plus dur se contente d’être suggéré, ceux qui aiment avoir leur dose de visions traumatisantes seront quand même servis. J’ai passé tout une scène avec la couette sur les yeux, et ça, ça m’était pas arrivé depuis bien longtemps.

Si vous êtes aussi sensible que moi, il vous brisera le cœur et le piétinera en ricanant tandis que vous agoniserez en hurlant « je veux ma maman », noyés dans vos larmes. Je suis cool, je préviens. Et au moins comme ça si vous en sortez intact, vous pourrez venir me pourrir dans les commentaires en me traitant de lopette. Et si vous prévoyez un séjour à la montagne dans un futur proche, imprégnez-vous bien de cette expérience et repensez-y fort lorsque votre télésiège ballotera joyeusement au gré du vent. Ça vous apprendra à aimer le ski.

Alors non, Frozen n’aura certainement pas le même impact que Les Dents de la Mer, mais il marquera suffisamment les esprits pour créer de bien jolis moments dans les stations de ski. Si vous partez entre potes, assurez-vous d’organiser une projection privée avec tous ceux qui feront partie du voyage, ce serait con d’être le seul à flipper à vingt-mille mètres du sol.

(Petit edit de 2014 (oh bordel, on est en 2014, le temps passe si vite et je suis si vieille, merde) : je tiens à tempérer quelque peu mes propos après coup, parce que même si je maintiens tout ce que je dis sur la qualité du film, et notamment l’une des scènes qui m’a salement marquée, j’en ai peut-être un peu trop fait des caisses dans cette revue sur le facteur traumatisme. Ne vous attendez pas à finir dans une position foetale en pleurant votre mère et en tremblant, c’est pas SI grave que ça. Mais ça reste super cool. Vraiment super cool. Probablement un de mes films préférés de ces dix dernières années. D’ailleurs je vais me le refaire très vite, en me cachant les yeux pendant la scène qui me file encore des frissons si j’y pense trop longtemps.)

Publicités

36 réflexions sur “Frozen (2010)

  1. Le film est sorti sur 106 écrans aux Etats-Unis, autant dire une misère qui proportionnellement donnerait moins de 10 salles en France.
    Le distributeur était en effet Anchor Bay, à priori plus un éditeur vidéo qu’un distributeur salles (ils n’ont sorti que 10 films en salles depuis 2007).
    Les Américains ont donc sûrement eu un peu plus de chances que nous pour voir ce film mais pas beaucoup plus… 😉

    Hatchet a mis 4 ans à sortir en DVD en France. Alors là… 😉

  2. Je l’ai vu y a quelques temps, j’étais tombée dessus complètement par hasard je crois (ou alors j’ai été influencée par la présence de Shawn Ashmore, je les aime bien, lui et son jumeau Aaron… Bon, normal, il a joué dans The Thaw, Veronica Mars et Fringe! )
    J’ai fait exprès de pas trop me plonger dans le film au début, mais je me suis faite avoir ,et il m’a traumatisée. Oui oui, traumatisée, notamment une certaine scène un peu avant l’arrivée des loups… Beurk. J’aimais déjà pas les télésièges mais alors là, c’est terminé, la rupture.

  3. Mais non t’es pas une lopette ! Moi qui suis une grande fan et une grande consommatrice de films d’horreur (ouah on est comme des soeurs jumelles), ce petit Frozen m’a glacé le sang. Et comme j’aime pas non plus la montagne… (premier essai de ski à 28 ans, coccyx fracturé, on ne m’y reprendra plus)

    • C’est pas du tout le même esprit donc tout dépend de ta capacité à garder ton sang froid. Ici l’ennemi c’est la nature, rien qui t’empêchera de dormir (à moins que ta maison soit un télésiège), mais c’est sûr que ça te filera pas une pêche d’enfer.

  4. Uep, c’est pas un film qui fait peur à proprement parler, t’assistes juste au malheur de 3 personnes sans rien pouvoir changer, je crois qu’au final c’est ça qui fout les boules dans ce genre de films !

    En tout cas c’est dommage pour le coup des 106 salles, il mérite vraiment de l’exposition !

  5. Fou moi, j’étais tendue dès le départ, jme suis sentie compatissante avec la pauvre fille qui semble se chier de l’altitude mais qui veut pas le dire 🙂
    Vertige quand tu nous tiens…
    Par contre j’étais suuper sceptique au départ sur le fait qu’ils arrivent a se retrouver coincés, vu qu’ils doivent prendre des tas de précautions pour éviter ca justement (enfin j’imagine) et finalement c’est super bien ficelé.

    Vraiment ce film est chouette, bon un peu abused avec les loups hein quand même… leur intervention opportuniste est super, mais après, c’est plus devenu la bête du gévaudan qu’autre chose…

    Mais bon c’est super bien fait, rempli de mauvaises idées que beaucoup auraient eu à leur place, donc très humain, ca donne le vertige, ca donne froid, ca pique au cœur, et ca me conforte dans ma non-envie de monter un jour sur un télésiège…
    Si je dois skier, j’atteindrais le haut des pistes en tire fesse ou pas du tout !

  6. Bon j’avoue je me posais pas mal de question aussi, genre « mais comment ça se fait qu’ils restent bloqués une semaine? Comment ça se fait qu’ils soient laissés la haut? »
    Et en fait bon le film répond aux questions. J’en suis encore toute tremblante, vous me ferez jamais plus monter sur un putain de télésiège et puis en plus j’avais jamais beaucoup aimé les loups. Et puis putain mais qu’est ce qu’ils sont cons parfois quand même, enfin surtout le type au bonnet blanc, on voit qu’il a jamais regardé « Yamakasi » ^^. Une très bonne suggestion en tout cas, Merciiii Mandy ^^

  7. Je dois justement aller au ski dans un mois avec une bande d’amis 😀 (et j’ai pas fais de ski depuis la classe de neige). Je vais le regarder et le proposer aux autres ! Je ne sais pas pourquoi, je sens que je vais éviter le télésiège pendant ces vacances.

  8. Je crois que regarder ce film avant un séjour au ski entre pote, c’est presque aussi important que de regarder « le dentiste » la veille d’un rendez-vous chez le dit praticien 😀
    De quoi garder un petit frisson permanent le long de la colonne vertébrale 🙂

  9. Je viens juste de le regarder grâce à tes conseils avisés et y a pas à dire c’est une bête de film. Merci. Déjà que j’étais pas une grande fana des sports d’hiver mais là je vois le ski et les télésièges d’une toute autre façon. En plus, j’ai aussi tendance à avoir le vertige sur un télésiège donc pour mes prochaines vacances au ski je vais être en mode parano je crois 😉

  10. Mais où peut-on le trouver???

    (Je voudrais le faire mater à mes potes pétés de thunes avant qu’ils se barrent tous au Ski pendant que je servirai des cocas à McDo pour payer mon loyer ❤ )

  11. Comme toujours bien inspirée par ton blog j’ai regardé ce film hier soir…. je vois plus mon chien (à moitié loup) de la même façon… et tu peux me croire, elle n’a pas dormi dans ma chambre hier soir, sale bête va!

  12. @vieillefille69 > (fan du pseudo) il est dispo sur Amazon US mais faut pouvoir lire les DVD zone 1.
    (et sinon il existe d’autres moyens détournés et légalement ambigus hinhin)

  13. Merci Mandy pour ta réponse. J’ai réussi à me procurer Frozen (je ne te dirai pas par quel moyen, nous sommes peut-être sur écoute).

    Par contre j’ai été assez déçue, on est souvent dans le pathos. Le pire je crois, c’est la scène où la nana explique que sa chienne Shaina va l’attendre devant la porte, la tête penchée sur le côté, et mourir de faim en ne la voyant pas revenir.

    Ensuite, il ya l’histoire des loups que je ne trouve pas crédible (pas deux fois en tout cas).

    Bon après pour le concept j’ai quand même bien aimé, mais sur le développement de l’histoire je préfère presque dans le même genre A la Dérive alors que j’avais ri en lisant le synopsis(au moins des requins ça fait plus peur quand même).

    Ceci dit si un jour je remonte sur un télésiège j’y penserai c’est sur.

  14. Mais a la Dérive c’est pas celui où ils nagent comme des boulets autour du bateau ?
    Parce que pour le coup y a pas de requin ^^

    Et dans le genre foireux il se posait un peu en maitre aussi…Je trouve le coup du verre de masque de plongée incassable encore plus téléphoné que le coup des loups du gévaudan 😀
    Par contre le coup du bateau c’était un histoire inspirée, ils étaient 6 et y avait pas de bébé et ils ont retrouvé le bateau avec la coque pleine de traces de griffures ensanglantées 🙂
    Glauque a souhait, c’est con pour eux qu’ils aient pas eu un masque de plongée made in américa :p

  15. @Milou : oui c’est bien ça (sauf que le titre en fait c’est Dérive Mortelle, A la dérive c’est un film avec Madonna, je crois que mon cerveau a buggé).

    T’es sur qu’il n’y avait pas de requins? (j’ai fantasmé sur leur mort peut-être). Sinon je suis d’accord que ce film est une belle daube, et que le truc du masque c’est une sortie assez pourrie.

    Mais j’en ai un meilleur souvenir que Frozen (ceci dit j’ai tellement ri su le principe même de Dérive Mortelle que si ça se trouve j’ai fini par en garder un bon souvenir).

    Sinon oui j’avais entendu dire que c’était une histoire vraie, mais m’en fous j’ai pas de bateau pas de skis.

  16. Pareil, ni bateau ni ski donc 🙂

    Mais peut être que pour les requins tu confonds avec l’autre film Open water ou le couple est perdu tout seul dans l’eau après une sortie plongée…
    Là oui y a bien des requins 😀
    Mais Dérive mortelle (t’avais au moins un mot juste pour le titre et ca m’a suffit à comprendre ;)) je l’ai vu y a pas longtemps et non pas de requin, la blonde se paye un bad trip genre « oh lala on va tous se faire dévorer » mais rien…
    J’avais trouvé ca dommage vu les litres de sang qu’ils ont déversé dans l’océan avant de mourir 😀

  17. En lisant le synopsis, je m’attendais à connaitre cet état si désiré d’effroi à la fin du film… Je pense que ma première erreur fut de le mettre dans le même panier malsain qu' »Open Water en eau profonde » (Et oui, un titre aussi long peut quand même procurer un douloureux délice visuel…).
    Le principe était là, un ersatz de huit-clos à tendances suicidaires. L’enchaînement, parfois un peu trop poussé, d’évènements ainsi que ma nature lycanthrope (le tout combiné à ma sainte horreur des activités hivernales) n’ont pas réussi à générer ce sentiment malsain dans mon esprit à la fin du film. Peut-être que le contexte ne fait pas partie de mes phobies ? Dans tous les cas, j’ai tout de même passé un bon moment, je dirai donc qu’il ne faut surtout pas partir sur des idées préconçues et vivre le film tel qu’il est.

  18. Il est 7h et je m’apprête à le regarder…
    A tout à l’heure (si vous ne me revoyez pas, c’est soit que je suis partie traumatisée sous ma couette, soit que je suis partie déçue… bah toujours sous ma couette).

  19. Hmpf. Je me suis moi aussi cachée les yeux deux ou trois fois pendant le film tellement je stressais. J’ai honte.
    Mais si le film m’a fait de l’effet sur le coup, à peine quelques minutes après l’arrêt de celui ci je ne ressens déjà plus rien si ce n’est une petite pointe d’énervement.

    SPOILER C’est juste que si le film est bien mené et sommes toutes assez plausible, y en a marre de ces gars qui se foutent en quatre pour sauver la peau des frêles demoiselles et se fassent latter la gueule alors que la jolie donzelle parvient (presque) toujours à s’en tirer. Que les filles se greffent des couilles pour changer un peu…
    [Ceci étant dit, dans la même situation je pense que je réagirais de la même manière qu’elle (plus ou moins en tout cas – j’attendrais vraiment le dernier moment pour tenter quoique ce soit). Mais c’est simplement que c’est assez injuste pour les gars que parce qu’ils sont des hommes et que ce sont eux qui ont les muscles, ils doivent tout tenter pour essayer de régler les choses – quittent à y laisser la vie.]/SPOILER

    Verdict: un bon moment de passé, les sensations ont été là, mais ça ne va vraiment pas plus loin.

  20. Je sais pas, je dois être insensible ou quoi, franchement j’ai pas trouvé ça super. Je me suis ennuyée tout le long du film, pourtant je me suis mise dans l’ambiance, j’ai baissé le chauffage, j’ai éteint les lumières, bref.

    En passant, ton blog est super, j’ai découvert plein de films, hélas, je n’ai pas encore trouvé le film qui va m’empêcher de fermer l’oeil de la nuit.. Je me gave de toute sorte de films d’horreur depuis super longtemps, et jamais aucun ne m’a réellement fait peur, ça m’emmerder vachement mine de rien.

  21. C’était bien parti…juste que trop de loup tue le loup, la « facilité » de la chose à enlevé toute crédibilité au film à mes yeux!Dommage!

  22. Et j’ajouterai quand même (vu qu’on en a discuté..) *SPOILER* : Il ne manquait plus que le lupin conduise la voiture à la fin 😀
    Il y avait une certaine tension du « Et si… ? » mais elle disparaissait assez vite pour notre plus grand déplaisir… J’en reviens à ce que je disais : un film à ne pas mettre au dessus des autres; il peut très bien être plaisant si on ne s’en fait pas une montagne (ha ha ha…)

  23. Désolé de poster un message aussi longtemps après la publication de l’article mais je viens de découvrir ton site (au passage il est génial), je me suis remis aux films d’horreur depuis quelques temps et en recherchant des listes de films je suis tombé dessus pour mon plus grand bonheur :).
    J’approuve la majorité de ce que tu dis dans ton commentaire, un très bon film, les acteurs jouent bien leur rôle, le scénario est plutôt crédible, méchante nature insensible…
    Bon sinon pour le « choc » qu’est sensé provoquer ce film perso j’ai pas ressenti grand chose à part une pointe d’énervement quant à la connerie des différents personnages (mais si ils étaient intelligents et savaient garder leur sang froid il y aurait plus de raison de faire un film…), j’adore la montagne depuis toujours et la neige, rien de mieux que de se poser sur une crête et d’observer le paysage pour oublier tous ses soucis ^^ et ça changera pas !!! Vive la montagne (bon ok je sors). Ah et pour les loups qui reviennent et « font perdre toute crédibilité au film », au contraire, c’est normal, ils ont faim, il y a un steak à moitié entamé par terre plus deux encore tout chauds accrochés en haut, suffit d’attendre et de venir vérifier qu’ils sont toujours là… Bref, à part quelques incohérences dans le film j’ai adoré.
    Merci de nous faire profiter de tout ça et j’espère que tu continueras parce que franchement ça m’évite d’avoir à faire des recherches pour mes séances cinéma ^^.

  24. En lisant tout ça la première fois, je me suis dis « bon sang IL FAUT que je regarde ce film immédiatement ! », et c’est ce que j’ai fais… Et j’ai été terriblement déçue. J’irai même jusqu’à dire que pour moi, ce film est un navet de haut niveau. Pourtant j’adore l’idée ! Mais je n’ai pas eu peur, ni été dégoutée et toutes ses scènes de niaiserie font que jamais je ne conseillerai ce film. Puisque c’est le 1er commentaire que je pose, je tiens quand même à dire que ton blog me plaît énormément, je prends beaucoup de plaisir à lire tes chroniques. (&Désolé pour ceux qui ont adoré ce film…)

  25. L’avis que vous donnez sur ce film est nul.
    Je l’ai regardé et je l’ai trouvé bien foutu ! Je suis pourtant partie aux ski, 1 semaine après l’avoir vu et ça ne m’a rien fait quand j’étais suspendue au télésiège. C’est votre avis, je le respecte ! Mais vous abusez sur certain critère ! « Sortez vos mouchoirs » ? Je n’ai pas dû les sortir quant à moi ! Le producteur du film l’a bien réalisé et d’après ce que vous dites, le film est horrible. Je ne le compare pas au Dents de la mer, loin de là ! Ils sont totalement différents l’un à l’autre.
    Vous influencez les personnes qui veulent voir « Frozen » à ne pas le regarder et je trouve ça nul. Chacun à son avis et vous dégoûtez les gens d’après vos commentaires débiles.
    Sur ce aurevoir. A l’avenir, relisez ce que vous écrivez, merci 🙂 !

  26. Enfin soit, il y avait des choses non crédibles aussi !
    L’histoire des loups était trop répètée, pas 2 fois en tout cas.
    Le blond a eu une mort assez nul. On ne l’a pas vue du moins.
    Il y aurait pu avoir un 4ème personnage.
    Mais sinon, j’ai trouvé ça bien fait 🙂

    • C’est marrant que tu me dises de relire ce que j’écris, alors que j’ai justement recommandé le film et bien précisé à plusieurs reprises que je l’avais kiffé. Donc bon, c’est bien la peine de se casser le cul à démonter une critique dans les commentaires si on l’a même pas lue jusqu’au bout, ou au moins comprise. C’est con aussi de m’attaquer en essayant de me convaincre par A + B que j’ai tort alors que justement je suis du même avis que toi.

  27. J’ai regarder ce film hier soir. J’ai honte de dire que j’ai avancer le film de 30 minutes, car j’avais les boules. ._.
    J’ai vraiment flipper avec les loups, les os qui remontaient quand le mec au bonnet blanc a sautée. Puis j’ai vraiment eu peur quand la fille était toute seule je me suis mise a sa place avec deux cadavre proche de 200 m… Je suis encore traumatisée, j’en garderais un mauvais souvenir. Déjà que j’aimais pas les stations de neige, maintenant c’est finit, je veut plus y aller. x)

  28. J’ai essayé de le voir… J’ai arrêté au moment où Kevin Zegers, les deux jambes horriblement fracturées et ouvertes dans un saut, se fait bouffer vivant par des loups…
    Pas le courage de voir ce qui va arriver aux autres ensuite 😰

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s