Ugly Americans : une série qui fait plaisir

C’est pas souvent qu’on tombe sur des séries sympa pour les fans d’horreur, le temps des Contes de la Crypte est révolu et si on a pu se consoler avec des séries comme Masters of Horror ou Fear Itself (qui apportaient plus de déceptions qu’autre chose cela dit), ça reste maigre. Mais réjouissez-vous ! Il existe désormais une série animée pour les amateurs du genre, et bien que le résultat soit plus comique qu’effrayant, c’est quand même un putain de plaisir. Oui je dis des gros mots pour mettre l’emphase sur ma satisfaction, je suis une meuf comme ça moi.

Ugly Americans suit l’histoire de Mark Lilly, travailleur social humain dans un New York aux allures de freak show, dans lequel se côtoient démons, zombies, loups-garous et autres créatures non-identifiées. Le colocataire de Mark est un zombie, ses patrons sont des démons, son collègue est un Merlin au rabais, et l’Enfer est accessible via un grand escalator. Pour tous les nostalgiques de l’époque Beavis & Butt-Head, Daria & co, ça devrait vous faire plaisir. Si en plus votre truc c’est les comics des 50’s (dans l’esprit EC Comics) vous devriez déjà être en train de sautiller de joie devant votre écran en tapant dans vos mains (toute ressemblance avec une réaction que j’aurais pu avoir en découvrant la série est purement fortuite).

J’ai donc passé une partie de la nuit dernière à rattraper mon retard sur la saison 1 (dont 9 épisodes sont déjà sortis) en rêvant déjà au coffret DVD qui viendrait un jour honorer ma collection de sa présence. J’ai lancé un épisode « pour voir », et je me suis retrouvée accro en moins de 27 secondes (précisément). Ugly Americans, c’est beau, c’est drôle, c’est trash, c’est un peu dégueu, c’est drôle (c’est important de le souligner), mais vraiment drôle (j’insiste), et c’est rafraîchissant. Comme je vous l’ai déjà dit, je suis dans ma période revival 90’s à la recherche d’émotions perdues, et cette série me permet de retrouver cette impression de nostalgie dans un contexte tout neuf. Ce côté complètement tordu sans en faire des tonnes, comme si tout ce qui se déroulait devant nos yeux était finalement tout à fait normal, ça ne s’était pas fait depuis un moment. Alors hallelujah mes frères, mes soeurs, chantons les louanges d’Ugly Americans, parce que c’est vraiment, vraiment bon. Une série qui invente le concept de « baleine de terre » ne mérite que des applaudissements.

Oh, et le générique de fin, c’est Amerika par Rammstein.

D’autres extraits de bien meilleure qualité sont disponibles sur le site officiel de la série.

Publicités

7 réflexions sur “Ugly Americans : une série qui fait plaisir

  1. C’est vrai que le dessin fait penser à Daria, ca mérite d’être vu je testerais un soir d’ennuis 😀

    Ça me fait penser aussi a Dieu le Diable et Bob, je ne sais pas si tu connais, mais c’était drôle et satirique j’avais adoré cette petite série animée, j’ai été triste ca sa s’arrête, mais les américains étaient manifestement pas fan de l’idée générale de la série 😀

  2. Pingback: Tweets that mention Ugly Americans : une série qui fait plaisir | Le Blog Horreur -- Topsy.com

  3. ah perso j’ai vu les 2 premiers éps et j’ai pas du tout accroché alors que je suis une fan incontestable de Daria enfin bon peut-être que j’lui redonnerai une chance peut-être que faut aller au delà de 2 épisodes pour bien juger^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s