Freddy vs. Jason (Comité de Défense des Films Pourris)

C’est loin d’un être un secret vu que je le gueule sur tous les toits : J’ADORE Freddy vs. Jason. J’ai dû le voir une bonne vingtaine de fois et à chaque fois je suis partagée entre le facepalm affligé et la ola générale en comité de une personne. Je suis la première à admettre que ce film est pourrave mais je ne peux m’empêcher de l’aimer profondément, d’un amour pur et cristallin. Et puisque personne ne semble comprendre pourquoi, voici ma tentative d’explication.

Lire la suite

Michael Myers: Entre Haine et Amour

Bon on change des news de quatre lignes et des revues trimestrielles pour profiter d’une légère ébriété accompagnée de sa pointe, regrettable, d’inspiration.

Je suis actuellement en plein marathon Halloween, qui consiste donc à me retaper toute la saga de 1978 à nos jours, et en ressortent tout un tas d’émotions tant positives que négatives. Car voyez vous, dans l’ordre, mon top 3 des psychopathes est le suivant :

  1. Freddy Krueger, toujours le mot pour rire, interprété par le merveilleux Robert Englund
  2. Jason Voorhees, mon handicapable préféré, dont on suit avec joie l’évolution vestimentaire, interprété par une myriade de géants divers
  3. Michael Myers, boucher silencieux de son état, traumatisme récemment vaincu grâce à la patte redoutable et tant critiquée de Mr. Rob Zombie

Très original, on est d’accord, point de Leatherhead, de Pinhead ou même de Ghostface, un top 3 tout ce qu’il y a de plus banal et facile. Mais ça à la limite, c’est mon problème, si vous voulez jouez les marginaux, libre à vous (faites moi taire).
Lire la suite