5 films d’horreur à regarder pour la fête des mères

Ce dimanche, c’est la fête des mères.

Normalement, c’est une journée faite pour les bouquets de fleurs et les colliers en macaronis, mais comme on est sur le Blog Horreur, on va plutôt se concentrer sur les mères dans le cinéma de genre, à travers 5 recommandations. Après tout, toute occasion est bonne pour se baigner dans le sang, donc autant en profiter.

Et puis le dimanche, c’est quand même le jour idéal pour glandouiller devant des films. (passez quand même un coup de téléphone à votre mère si elle est toujours dans votre vie et que vous l’aimez bien, qu’on m’accuse pas de vous éloigner de votre famille).

J’ai essayé de faire un peu plus original qu’une simple liste avec des mères tueuses pour diversifier ma sélection, j’espère que ça vous plaira. Et, comme d’habitude, cette liste est sans classement et non-exhaustive (parce que je vous connais, après vous allez venir crier dans les commentaires parce que je n’ai pas cité tel ou tel film).

1. Carrie, de Brian de Palma – 1976

Eh oui, évidemment. Aucune liste de films d’horreur parlant de maternité ne serait complète sans Carrie, et plus précisément sa mère, Margaret White. Non contente d’avoir élevé sa fille dans l’ignorance la plus totale du fonctionnement de son corps et des bases de la vie civile, Margaret s’acharne encore et encore pour s’assurer que Carrie ne soit jamais souillée par le monde extérieur, allant jusqu’à l’enfermer dans un placard pour l’obliger à s’expier de ses péchés. Ce qui fait d’elle une excellente candidate pour la palme de la pire mère de l’histoire du cinéma.

2. Rosemary’s Baby, de Roman Polanski – 1968

Pour tous ceux qui croient que la maternité est la plus belle chose au monde, au miracle de la vie, et à toutes ces conneries, bienvenue dans le monde merveilleux de Rosemary ! La pauvre femme pense avoir tout gagné en trouvant l’appartement de ses rêves, avec l’homme de ses rêves, et s’apprête à fonder la famille de ses rêves – mais c’était sans compter sur les vilains menteurs qui l’entourent et la manipulent sans le moindre scrupule pour tenter de prendre le contrôle de son utérus.

3. Goodnight Mommy, de Veronika Franz et Severin Fiala – 2014

Deux frères jumeaux attendent impatiemment le retour de leur mère hospitalisée – mais lorsqu’elle revient enfin, ils réalisent que quelque chose ne va pas. Leur mère n’est pas comme avant, à tel point qu’ils ne sont même pas certains que ce soit bien elle… Vont-ils réussir à élucider ce mystère avant que ça tourne au vinaigre ? Pas sûr.

4. The Babadook, de Jennifer Kent – 2014

Veuve et mère célibataire, Amelia en chie un peu pour garder le contrôle de son fils de six ans qui commence à se comporter de plus en plus bizarrement. L’arrivée d’un nouveau livre pour enfants, d’apparence inoffensif, dans la vie des deux âmes perturbées va foutre encore plus le bordel, les poussant aux limites de leur santé mentale.

5. Psychose, de Alfred Hitchcock – 1960

Un gérant de motel obsédé par sa mère, qui n’ose pas éternuer sans avoir sa permission ? Comment faire plus adapté à cette jolie fête ? Et puis c’est l’occasion de (re)voir un classique qui ne prend toujours pas une ride et qui fonctionne toujours à merveille.

Bonus : Serial Mom, de John Waters (1994)

Plus une comédie qu’un film d’horreur, Serial Mom nous plonge dans le quotidien parfait de Beverly Sutphin, mère de famille modèle, qui semble ne pas pouvoir s’empêcher de tuer tous ceux qui posent une menace pour ses proches. Kathleen Turner étant l’un des grands amours de ma vie, sans parler évidemment de John Waters, toutes les occasions sont bonnes pour moi de revoir ce film, encore et encore.

Allez, bisous les enfants ! Faites attention si quelqu’un vient vous border ce soir.

Publicités

4 réflexions sur “5 films d’horreur à regarder pour la fête des mères

  1. Rosemary’s Baby m’a traumatisé et j’hésite à le revoir une seconde fois Oo » (Du même réal’, mais hors-thématique, Le Locataire m’a fait le même effet.)

  2. Serial Mom a l’air d’être exactement le genre de film que j’affectionne, faudra que je le vois.

    Sinon je sais que ça ne colle pas tout à fait à la fête des mères, mais j’ai immédiatement pensé à « Misery » en voyant cette liste, avec bien sûr l’infirmière dans le rôle de la mère.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s