iZombie, la série qui rafraîchit les morts-vivants

Vous pensiez tout connaître des zombies et de leur fonctionnement ? La série iZombie vient mettre un petit coup de peinture fraîche sur le mythe des morts-vivants, et c’est pas désagréable.

izombieban

Je ne vous ai parlé d’iZombie que pour vous informer de la sortie du trailer de la série, mais finalement, je me dis qu’il vaudrait peut-être mieux que j’insiste un petit peu. Et ça tombe bien, comme elle vient d’être renouvelée pour une deuxième saison, c’est l’occasion ou jamais de l’ouvrir.

iZombie, c’est donc l’histoire de Liv (Rose McIver), une jeune fille bien sous tous rapports, brillante étudiante en médecine promise à un avenir fulgurant – jusqu’au jour où elle décide de suivre une collègue à une grosse fête sur un bateau qui part en vrille lorsqu’un zombie déchaîné se met à attaquer tout le monde. Liv est griffée et laissée pour morte, mais se réveille brutalement dans le sac à cadavres dans lequel on l’avait laissée le temps d’aller repêcher tout le monde. C’est un miracle, c’est fou, tout le monde est content… sauf qu’elle se rend bien vite compte qu’elle n’est pas tout à fait comme avant. Ses cheveux deviennent blancs, elle perd le goût des bonnes choses et se découvre une passion dévorante pour la cervelle humaine.

Face à tous ces changements, elle largue son fiancé avec qui tout se passait pourtant à merveille, bien consciente qu’elle ne pourra plus lui offrir l’avenir dont ils avaient rêvé ensemble, et dévie de son trajet tout tracé pour aller bosser dans une morgue. Assez pratique pour avoir accès à un bon stock de cerveaux plus ou moins frais sans éveiller les soupçons ni attaquer le premier venu dans la rue. Mais comme on a tous besoin d’un allié, son boss, Ravi (Rahul Kohli), devient rapidement son confident et complice et devient la seule personne de son entourage à connaître son terrible secret…

wakeupliv

Puisque cette morgue se trouve au sous-sol d’un commissariat, elle voit passer par mal de victimes d’homicides, et Liv cache un autre petit secret bien pratique : à chaque fois qu’elle bouffe la cervelle de quelqu’un-e, elle récupère ses souvenirs et ses traits de personnalité. Mais comme elle ne peut pas exactement révéler la vérité aux flics du dessus, elle a trouvé une astuce. Elle fait croire à l’inspecteur Babineaux (Malcolm Goodwin) qu’elle est médium et qu’elle a des visions qui l’aident à élucider certains mystères. D’abord sceptique, Babineaux se retrouve bien vite forcé d’admettre qu’elle met le doigt sur pas mal de vérités et qu’elle représente un atout majeur pour résoudre des enquêtes (et l’aider, lui, à se faire bien voir de son chef acariâtre), et fait régulièrement appel à ses pouvoirs pour attraper les vilains meurtriers.

Du coup, chaque épisode présente un nouveau cadavre, une nouvelle enquête, et donc de nouveaux effets marrants ou gênants sur Liv – un gimmick qui perdra peut-être de sa fraîcheur au bout de deux saisons, mais allez savoir ce que la série nous réserve. Parce que chaque épisode fait également avancer l’intrigue sur le zombie qui a griffé Liv, sa vie d’après, sa relation avec son ex, sa coloc, les nouvelles personnes qu’elle rencontre, et ça permet d’entrevoir quelques rebondissements à venir en dehors de la formule « un épisode, un vilain ».

livravi

Malgré ça, la série n’est pas parfaite pour autant. Perso, j’ai tendance à trouver la voix off un poil agaçante par moments – alors que ça ne me gênait absolument pas dans la précédente série de Rob Thomas et Diane Ruggiero, Veronica Mars, je trouve que ça s’essouffle vite sur iZombie. Mais pour une bonne raison : Liv passe son temps à nous rappeler à sa condition de zombie. Je sais pas si c’est un trick pour fidéliser les nouveaux arrivants qui prendraient la série en cours de route ou quoi, mais pour celles et ceux qui suivent depuis le début, ça a tendance à devenir un peu relou. À chaque épisode, elle se sent obligée de nous rappeler qu’elle fait ce qu’elle fait parce qu’elle est zombie, et qu’elle est devenue zombie à tel moment à cause de tel incident, et que du coup bah c’est chiant parce qu’elle peut plus faire tel ou tel truc de personne vivante. Et au bout de quatre épisodes, j’ai un peu eu envie de lui crier « C’EST BOOOOOON ! ON A COMPRIIIIIS ! ».

Et si je trouve Liv plutôt attachante la plupart du temps, y a quand même un truc qui bloque, je n’arrive pas à la trouver totalement sympathique pour autant, et ça me gêne un petit peu dans ma progression. Mais bon, ça c’est ma gueule hein, c’est pas dit que vous ressentiez la même chose devant la série, et peut-être que les défauts que je cite sont justement les trucs que vous trouvez cool dans la série donc ne nous attardons pas trop sur mes petits épanchements.

Ce qui est vraiment, vraiment cool, c’est la nouvelle vision des morts-vivants apportée par la série (enfin, les comics dont elle est adaptée avant ça, évidemment). Ils ne sont plus muets et amorphes et peuvent se fondre dans la masse. Au premier coup d’oeil, ils ont même l’air totalement vivants et normaux. Du coup, c’est encore plus insidieux – l’invasion zombie peut se préparer en sous-marin, sans que personne ne s’en rende compte et pendant que le monde continue à tourner parfaitement normalement (avec un poil plus d’homicides peut-être, et encore, ici les zombies sont prudents et intelligents, donc ils ne font pas ça n’importe comment). Du coup on doit faire face à une double menace : les morts-vivants et leur esprit parfaitement conservé et vif, parfois pétri de mauvaises intentions.

livcorpse

Car ils ne sont pas tous comme Liv, qui ne ferait pas de mal à une mouche (sauf quand elle passe en mode full zombie, mais là encore, elle a plutôt tendance à bien se contrôler). Certains sont bien moins regardants en ce qui concerne la source de leur alimentation et n’hésitent pas à attaquer les pauvres vivants qu’ont rien demandé à personne pour se sustenter. Mais ça, je vous laisserai le découvrir par vous-mêmes, je vais quand même pas tout vous raconter du premier coup.

Pour résumer, et pour l’instant, iZombie est une série légère, à la cool, qui se prend pas trop la tête mais qui tente des trucs, histoire d’innover, et qui s’en sort plutôt pas mal pour l’instant. Je ne sais pas trop comment ça va se goupiller pour la suite et si la série peut véritablement connaître un long règne sur les écrans, mais ça vaut le coup de tenter l’aventure et de se laisser porter. (si vous possédez une baignoire, c’est la série idéale pour se prélasser dans une montagne de mousse en se tripotant les poils incarnés, croyez-en ma petite expérience hebdomadaire). Et puis y a de la diversité, et comme j’arrête pas de râler sur ce sujet, c’est important de le signaler, pour une fois.

Donc si vous cherchez une nouvelle série à explorer, allez donc faire un tour du côté d’iZombie, vous pourriez y trouver votre bonheur.

Publicités

Une réflexion sur “iZombie, la série qui rafraîchit les morts-vivants

  1. J’avais VRAIMENT très peur quand j’ai vu le trailer, et finalement j’aime beaucoup, j’ai presque fini la première saison. Les clins d’œil à des séries comme Veronica Mars ou Buffy sont plutôt sympa, et, comment dire… j’adore le personnage de Ravi, je ne regarde presque que pour lui. J’aime bien Liv, mais je trouve les personnages secondaires plus intéressants au final ^^
    Et ton article m’a fait remarquer la diversité présente dans la série, je n’avais absolument pas fait attention à ça (je me dis que c’est une bonne chose, j’aime penser que je trouve ça tellement normal que ça ne me fait même pas réagir). Les dernières séries où j’ai vu autant de diversité sont New Girl et Stalker (injustement annulé, je ne suis que déception), ça fait plaisir de voir que de plus en plus de séries s’y mettent sans pour autant en faire un argument de vente ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s