Grave Encounters (2011)

Réalisé par The Vicious Brothers

Confession du jour : found footage + Mandy = amour pour toujours. Depuis Blair Witch, je suis une grosse fan du genre « une bande de gens disparait, on retrouve leurs caméras après une durée indéterminée, on monte le tout, on ajoute parfois de la musique d’ambiance parce qu’on est vraisemblablement des gros tordus fans de snuff un peu perfectionnistes sur les bords et youplaboum on est bons ». J’adore ça. C’est une formule simple qui peut donner des films excellent, tels que Blair Witch ou [REC], mais également des films pas trop mal comme Grave Encounters. Ce n’est pas un film parfait, mais c’est la preuve qu’on peut encore et toujours pondre un film décent et divertissant avec un petit budget et une idée simple.

Grave Encounters reprend le concept des émissions américaines de chasseurs de fantômes (comme Ghost Hunters). Lance Preston et son équipe décident de tourner le 6ème épisode de leur émission, Grave Encounters, dans un asile psychiatrique désaffecté du Maryland, réputé pour être l’un des lieux les plus hantés des États-Unis. Pour mettre un peu de piment dans l’aventure, ils se font enfermer dans l’asile pour la nuit, en donnant l’ordre au gardien de revenir leur ouvrir à 6 heures du matin – pas avant. Brr brr brr, frissons, angoisse et sursauts à la clé, ouééé ! En plus, on a même droit à une petite histoire sur un docteur un peu foufou qui faisait des expériences bizarres dans les années 30-40… Mais c’est pas le Dr. Vannacutt. Peut-être un cousin.

On découvre bien vite que l’équipe se fout bien de toutes ces histoires de maisons hantées et de revenants, aucun d’entre eux n’y croit et tout le monde joue bien son rôle devant la caméra. Mention spéciale au médium orange, Houston Gray, tellement convaincant dans son rôle d’antenne parabolique des morts. Lance Preston n’hésite pas à payer un jardiner hispanique pour lui faire dire qu’il a effectivement vu des choses étranges dans l’asile, très convaincant lui aussi lorsqu’il récite son texte « yé vou oune fantôme, là-bas. yé eu tré tré peur ». Ça rappelle vaguement Le Dernier Exorcisme et son prêtre qui ne croit plus en rien.

Alors évidemment, comme vous vous en doutez, ils passent tous la nuit à se promener avec leurs caméras à faire semblant d’avoir peur et de chercher des fantômes et en fait ils trouvent rien alors ils rentrent chez eux prendre un petit dej’ devant Bob l’éponge avant d’aller dormir. HAHAHA. Non, ils font les blasés en se promenant un peu partout, et commencent à voir des trucs chelous. Une porte qui claque, une fenêtre qui s’ouvre, une mèche de cheveux qui se soulève dans les airs… mais ça n’est que le début ! Tout part vite en vrille et là, on sent que les Vicious Brothers avaient quelques idées en se lançant dans cette aventure. Et ils ont TOUT DONNÉ.

Peut-être un peu trop, parce que du coup, chaque scène entre les moments de flip semblent s’éterniser et n’être là que pour faire patienter le spectateur avant le prochain sursaut. On se fait pas non plus méga chier, j’ai pas passé le film à faire vingt trucs en même temps comme ça m’arrive quand je commence à m’emmerder, mais ça aurait peut-être pu être plus court (au moins il ne dure pas 2H45 comme tous les films qui sortent depuis quelques années) (non mais sans déconner, faut arrêter avec ça hein). Les effets spéciaux sont parfois un peu cheap, notamment au niveau de l’animation des visages, mais heureusement, ce n’est pas ce qu’on voit le plus souvent. La majorité des effets spéciaux restent quand même efficaces.

Big up à la visite détaillée et commentée du caméraman :

"Oooh, checkers of the dead"

"Glory hole !"

"Kitchen of the dead... I SAID COOK MY DINNER, BITCH!"

Magique…

Je vous conseillerai quand même de regarder Grave Encounters le soir, toutes lumières éteintes. Mater ça sous la couette un samedi après-midi ensoleillé, ça minimise un peu l’effet des apparitions surprises. Pour ce qui est de la technique utilisée pour filmer, c’est un peu relou au début, on se dit que le mec est censé être un caméraman professionnel mais qu’il cadre comme un enfant de 6 ans qui jouerait avec les boutons, mais ça finit par se calmer. Ou alors on s’habitue. Mais ça donne un peu de substance au format du film, ça ne semble pas bizarre de les voir se trimballer leurs caméras partout, et comme elles prennent ensuite une autre utilité – pour l’éclairage – elles sont parfaitement intégrées dans l’intrigue. Le problème du found footage, c’est qu’on se demande parfois s’ils nous prennent pas un peu pour des cons avec leurs caméras, les effets, les réflexes étranges qui n’ont aucun sens dans ce genre de situation (non, quand tu es coursée par un type bizarre/un fantôme, ton premier réflexe n’est pas de lui offrir son premier gros plan). Là, ça passe, on se sent pas trop pris pour des blaireaux.

Je suis donc heureuse de vous annoncer que oui, je recommande Grave Encounters même si non, il ne vous traumatisera pas à vie et que vous lui trouverez sûrement quelques défauts.

Publicités

18 réflexions sur “Grave Encounters (2011)

  1. Oh non non non, je l’ai vu et je ne le recommande mais alors pas du tout. J’adore pourtant ce genre de films, avec des ploucs qui se filment dans une maison hantée avec leur petite caméra et qui finissent par chialer parce qu’ils n’arrivent plus à rentrer chez eux… Mais là non, ce film c’est vraiment pas possible…

    Le début commençait pourtant bien, la première moitié est vraiment sympa : personnages sympas, les dessous de leur tournage, arrivée dans l’asile, découverte des lieux… Ca annonce du lourd… Et tout retombe, car à partir du moment ou l’action est censée se passer, c’est tellement mal foutu que ça fait plus rire qu’autre chose… Et j’ai beaucoup ri. Il y a pourtant de très très bonnes idées, mais l’ensemble est très mal conçu. Le jeu d’acteurs est pour certains minable, pourtant je suis vraiment pas exigeant… On leur demande pas la lune, c’est un petit film, mais quand même… Même les filles de Human Centipede qui se font défoncer sur les forums s’en sortent mieux… C’est dire. Qu’est ce que j’ai ri quand le mec est censé devenir fou… Crédibilité = 0.

    Et la fin, non mais cette fin… Pour éviter le méga spoil, je dirais juste que la dernière phrase et sa mise en scène gâchent tout le film. J’ai été énormément décu, la bande annonce promet un film génial, mais ça vaut le visionnage si vraiment on a du temps à perdre.

  2. Okay j’étais partante pour le voir, et là je suis descendue jusqu’à la vidéo de la fin de l’article et la gueule de la meuf m’a tellement fait peur que NON je le verrais pas dans le noir toutes lumières éteintes !!

  3. Bah Mandy,
    Je te rejoins partiellement.
    J’ai tellement attendu ce film que je l’ai regardé en VO le lendemain de sa sortie officielle.
    J’avais dejà la boule au ventre en n’ayant vu que la bande annonce, mais j’avoue que le film m’a vraiment mis mal à l’aise.
    C’est surement pas le film du siècle, puisque finalement l’idée est remachée, mais c’est pas si mal foutu.
    Surtout quand ils retrouvent le mec qui se fait enlever et qu’il a completement cramé ses fusibles, c’est assez énorme.
    J’ai bien aimé les réactions de la fille aussi, elles m’ont semblées crédibles, ou tout du moins,je me suis qu’à sa place, je pense que j’aurai craqué aussi…

    Donc pour conclure, j’ai vraiment bien aimé ce film. J’attends Atrocious maintenant

  4. Pingback: Atrocious - La Critique | Le Blog Horreur

  5. Je suis assez d’accord avec kwan et vivi
    un bon divertissement avec quand même pas mal de tps morts mais de bonnes idées dans l’ensemble, et j’ai adoré le personnage de Sasha (la flippée) lol
    par contre assez decue par les 20 mn dernieres minutes parce que du coup on n’a pas les reponses a certaines questions…

  6. Donc j’ai vu ce film… Je t’avoue que je ne t’ai pas écouté parce que je l’ai vu en pleins jour. Désolée, mais je suis une big trouillarde et il faut que je dorme la nuit comme même. 🙂 Sinon, j’irais pas beaucoup bosser ! 😄 Mais en tout cas, j’ai mi mes écouteurs et certaines choses m’en font sursauter. Je rappelle, je suis trouillarde !
    J’ai bien aimé ce film mais c’est sur que ce n’est pas le meilleur de l’année. Moi, le début m’a un peu dégoutée des émissions que je regarde sur le paranormal, parce qu’ils montrent des choses qui pourrait faire penser à une grosse arnaque. Je trouvais ça aussi assez long.
    J’ai bien aimé certaines scènes mais certaines étaient un peu trop… comment dire… par exemple, la scène de la baignoire, la caméra est dans un sens et on ne voit rien quand elle revient… Oh, il a disparu ! C’était trop gros pour moi ! mais le pire c’est les bras qui dépassent de partout, j’avais l’impression de me retrouver dans l’attraction de la Momie à Universal Studio.
    En tout cas, moi, je ne pourrais jamais faire ce genre de chose. Je pourrais péter une durite et j’aurais trouver la salle où il y a les fenêtres sans barreaux et j’aurais sauté. En plus, je n’aime pas être dans un endroit où on ne sait plus où est la sortie et dans le noir. J’en suis sur que j’aurais mieux fait la dingue qu’ils ne le font dans le film. Rien que la scène des cheveux, j’aurais couru jusqu’à me prendre un mur dans la gueule.

  7. C’est vrai que y’a des trucs un peu invraisemblables genre la baignoire magique qui fait disparaître. N’empêche que dans le noir de nuit ben même moi j’ai bien bien flipette (pourtant j’suis un bonhomme (et wai) et plutôt très rodé aux films d’horreur), certaines scènes la tension c’est … Gloups.

    Sasha la voix de la sagesse : « on va pas se séparer, t’es pas très bien dans ta tête !? », c’est rare de voir un QI qui dépasse celui d’une moule dans ce genre de film et ça fait plaisir.

    Les coulisses du reportage c’est marrant mais faut avouer que le pseudo-médium à rien de crédible dans son rôle dans le rôle (limpide) vu qu’il rabâche les mêmes phrases du début à la fin.

    Par contre comme ça a été dit au dessus, la fin laisse franchement à désirer, c’est dommage.

    Merci pour cette revue en tout cas !

  8. Finalement je l’ai vu, j’ai bravé ma peur de la meuf aux yeux un peu trop écarquillés.

    Pas le film de l’année mais j’ai passé un pas trop mauvais moment, par contre la fin est toute pourrite, beaucoup de choses qui arrivent en même temps et aucune réponse. J’aurais bien aimé qu’il y ai un commentaire du mec du début, qui a retrouvé la cassette, parce que ça m’a laissé sur ma fin. Voilà !

  9. Salut,
    J’ai découvert ton blog car je cherchais une critique objective de ce nouveau found footage.
    Ce que tu oublies de mentionner, mais tu as du t’en rendre compte vu que tu cites le Dr Vannacutt, c’est que ce film est un plagiat total « version found footage » du remake « House on haunted hill » de William Mallone.
    C’est juste hallucinant. Certains plans tel que la scène de la baignoire/cuve remplie de sang ou la scène finale dans le bloc opératoire sont repompés intégralement !

  10. Pour ma part, comme l’un des precedents commentaire, plutot que de m’effrayer, ce film m’a fait plutot rire, et je pense quel les freres civieux ont aussi manquer beaucoup d’inspiration, j’ai eu un gros sentiment de deja vu, qui a peser tout le long du film : blair witch project, paranormal activity, rec encore on peut accepter le fait que depuis le blair witch project, I’ll y a beaucoup de film de ce genre, mais je ne sais pas si vous avez regarder « Gacy’s House » : pseudo documentaire dans la maison de john wayne gacy le celebre tueur en serie ayant assasiner plus de 20 garcon et les ayants enterrer dans sa cave…
    Au menu nous avons tout d’abord le meme matos et camera dans tout les coins, un medium un peu excentrique, saur le coup c’est une femme avec une poitrine enorme, la flippee du groupe se retrouve avec des griffure dans le dos, sa chaise est tiree alors qu’elle est assise dessus, la medium se fait attaquee a chaque reprise et a un moment se fait retirer sa chemise que laisse place a un buste nu. Le cameran se fait attaquer en allant chercher les camera. En voulant sortir d’une des pieces, en ouvrant la porte, I’ll se retrouve dans la meme piece, a plusieurs reprise jusqu’a ce que le fantome lui meme l’attaque.
    A un moment on entend le john gacy repondre « kiss my ass » dans l’appareil qui enregistre ce que l’Homme ne peut entendre.
    Ce film est une perte de temps, beaucoup trop de similariter a mon gout. c’est le simple plagiat de plusieurs film differents, pour ma part je le classerai dans la categorie « sans interet » avec « quanrantine » et « laisse-moi entrer » tout bonnement copier coller de  » « rec » et « morse » !!!

    Sorry pour les fautes, j’ai un clavier QWERTY.

    PS: les sous titres sont a chier.

  11. je né pas encor vu le film mais esque vous avez un film de -18ans ou moin qui fé super peur (en francais ) car celui la est soutirer, un film de fantome ou comme la avec des espéces de mort vivants svp

  12. Pour ma part, je viens de le voir, et comme pas mal d’entre vous j’ai trouvé la fin du film un peu (beaucoup) décevante…
    Je dirais même que je n’ai pas compris…quelqu’un peut m’éclairer, vite fait ? Je vois pas du tout ce qui s’est passé après qu’il ait vu le dernier fantôme !

  13. Salut a tous!

    Alors pour commencé ce film par sur un bon début… et après jveux pas spoiler mais si vous pouviez arrêter le film au moment on le mec va dans le sous sol (10-15min avant la fin), croyez moi c’est le MEILLEUR conseil que je peux vous donner si vous ne voulez pas MOURIR… d’ennuie…

  14. Bonjour,

    Je suis très étonné par rapport aux critiques faites sur ce film.
    Evidemment, il faut garder à l’esprit le fait qu’on ai affaire à un genre cinématographique mâché et remâché mais si on accepte ce cadre et si on fait abstraction des défauts inhérents au genre (pourquoi ils gardent leurs caméras???, pourquoi ça bouge dans tous les sens? Pourquoi c’est toujours tout vert et tout sombre, etc..) il faut dire que ce film est honorable.
    Ce qui m’a dérangé: le fait que ce film soit le mélange parfait entre « House on haunted hill » (pour l’histoire de fond) et « Episode 50 » (pour tout le reste).
    Au niveau des effets spéciaux, seuls les mains tripotantes sortant des murs faisaient très très bas de gamme.
    Hormis cela (mais c’est déjà pas mal), je ne vois pas trop le problème.
    Les visages des fantômes qui se déforment n’ont rien de cheap. On peut ne pas aimer l’effet mais on pourrait tout aussi bien ne pas aimer l’effet que ferait un vrai fantôme qui nous ferait la gueule. Ce n’est pas une erreur technique mais une affaire d’appréciation « artistique ».
    En ce qui concerne le fait qu’il ne se passe pas grand chose entre deux coups de sang, je ne pense pas que ce soit une affaire de pauvreté de scénario mais un besoin de rester crédible par rapport à l’histoire.
    En effet, dans une situation pareille, entre deux frayeurs on est tétanisé et on se tait ou alors on est du genre flippé et on est agressif dès que quelqu’un à le malheur d’ouvrir sa bouche. En dehors de ça, on se planque et on survit. Point barre.
    A propos de la baignoire de sang, certains sont sceptiques sur le fait que le gars y entre et qu’après il ne ressorte pas… C’est quoi le problème? Bah oui, il entre et n’en ressort pas. Pas moins cohérent qu’un fantôme qui traverse les murs ou qu’un autre soit translucide. Encore une fois, on peut ne pas aimer l’effet mais il n’empêche qu’il est cohérent par rapport à l’univers proposé. Et puis faut dire qu’un gars qui glisse dans la baignoire pleine de sang et se relève en faisant « Tada! », c’est pas top top pour un scénario d’épouvante.
    Pour le reste, je trouve que l’idée de créer une singularité spatio-temporelle (on se croit quelque part alors qu’on est dans les limbes où le temps et l’espace se déroulent différemment) est génial. La porte d’entrée qui devient une porte vers un couloir sans fin ou la sortie de secours qui est totalement murée est d’un effet certain.
    Enfin, les dernières minutes ne me paraissent pas plus ennuyeuses que celles de Blairwitch, Atrocious ou [Rec]; Le principe est le même, ni plus ni moins.
    Dans le cas de Grave Encouters, elles expliquent pourquoi cet hôpital veut les retenir captifs.
    Et pour ceux qui disent que ça ne répond pas à tout, à quoi d’autres voulez-vous que le film réponde? Pourquoi il existe des fantômes? Connaissez-vous beaucoup de films du genre qui répondent à cette question?
    Ma conclusion est que ce film est d’une bêtise insondable et d’un manque d’originalité affligeant pour peu qu’on le compare à n’importe quel film de n’importe quel genre. Mais dans le genre « épouvante » ET dans le le sous-genre « caméra à l’épaule » ET dans le sous-genre « found footage » ET dans le sous-genre « Je pompe ce qui a déjà été fait ailleurs », et en ne tenant compte que de ce sous-sous-sous-genre, c’est pas mal du tout.

  15. Pingback: Grave Encounters 2 : la bande-annonce | Le Blog Horreur

  16. Pingback: Grave Encounters 2 : La peur du vide | Le Blog Horreur

  17. Pingback: Grave Encounters. – L'horreur dans la littérature et le cinéma

  18. Oh, je suis peut être un public un chouïa trop facile, parce que j’ai personnellement trouvé ce film brillant ! Certes, il y a des clichés, mais ils ne servent qu’à appuyer l’histoire tandis que le film développe des effets de peur et une réalisation bien menée et original je trouve !
    (j’ai rédiger un article sur le sujet, pour ceux que ça intéressent : https://lalogorrhe.wordpress.com/2017/03/06/grave-encounters-perd-tes-sens/ )
    Bisous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s