Le Couvent (2000) – Comité de Défense des Films Pourris

Le Couvent est un film qui a l’air d’avoir été tourné avec un 3310 et un budget de 7,50€ et dont on aimerait bien se moquer, mais comme il le fait très bien lui-même c’est pas la peine.

hailsatan

La première fois que j’ai vu Le Couvent de Mike Mendez, ça devait être en 2003, après avoir chopé le DVD au vidéo club (je suis un fossile) du coin un peu par hasard pour me faire une petite soirée nanards entre copines, avec pizza et glace, pour rigoler un peu. Et pour le coup, on a vraiment, VRAIMENT beaucoup rigolé. Parce qu’au premier abord, quand on se lance dans Le Couvent sans trop savoir où on fout les pieds, on a vraiment l’impression d’avoir déterré le navet du siècle. Les dialogues sont hallucinants, les acteurs sont tous plus mauvais les uns que les autres, les FX sont à pleurer et le scénario, alors là…

Mais quand on y regarde de plus près, on découvre un OVNI complètement délirant et vachement marrant, qui ne se prend pas au sérieux une seule seconde et qui tire son inspiration des plus grands. Avec une vibe entre Démons de Lamberto Bava et Evil Dead de Sam Raimi, des caméos de haut niveau et une guest-star de qualité, c’est un film qui mérite bien plus d’amour que de haine, et qu’on devrait tous chérir et sortir pour les grandes occasions.

Lire la suite