Ava’s Possessions (2016) – Bienvenue chez les Possédés Anonymes !

Screen Shot 2015-03-06 at 10.32.43 PM

S’il vous est déjà arrivé de penser à l’après suite au visionnage d’un film de possession, il y a de grandes chances pour que ce film de Jordan Galland vous plaise.

Dans Ava’s Possessions, on suit le quotidien d’une jeune femme qui vient de passer 28 jours en coloc dans le même corps avec un démon qui a fait quelques dégâts sur son passage. Vient alors l’heure de reprendre le contrôle de sa vie, de son corps, de ses relations, de s’excuser pour ce qu’on a fait et d’essayer de reprendre une activité normale malgré le bordel ambiant qui règne tout autour de la pauvre victime.

Parce qu’après un exorcisme, il faut ramasser les morceaux. Les amitiés brisées, les parents choqués, les amant-e-s blessés, sans compter les dernières secousses qui viennent encore foutre le bordel dans un cerveau qui a du mal à faire la différence entre fiction et réalité, y a de quoi faire.

Si vous pensiez que le titre était une vanne facile, détrompez-vous : Ava se retrouve bel et bien forcée d’assister aux réunions des Possédés Anonymes, au cours desquelles chacun-e raconte son expérience avant de se confronter à son démon à l’aide d’un collier qui l’invoque dans le corps de son ancien hôte. Le but ? Tenter de vaincre soi-même son démon, sans l’aide d’un exorciste, pour se prouver qu’on est capable de reprendre le contrôle et qu’on a le pouvoir de se sauver sans l’aide de personne.

Déjà, laissez-moi vous dire une chose : depuis que j’ai vu le film, je rêve de mettre la main sur le guide des Possédés Anonymes d’Ava, comme je rêvais déjà de me dégoter le guide des nouveaux décédés de Beetlejuice. Mais la vie est injuste et cruelle donc ça n’arrivera jamais et je n’ai plus qu’à ajouter ça à la longue liste de mes rêves les plus vains.

Enfin, revenons à nos démons.

Avant toute chose, Ava’s Possessions est surtout un film très beau. Parce que moi, quand on met des néons, du bleu, du rouge et du rose, je convulse et je me roule par terre dans ma bave. Il en faut pas beaucoup plus, donc c’était déjà gagné d’avance pour le film qui a bossé son esthétique néon épurée pour venir me la déposer sur les genoux avec un petit ruban qui brille autour. Une esthétique de film indé sur-léchée sur un film d’horreur au concept 100% original, ça fait déjà beaucoup de points dans la liste des « pour », faut dire. Les fans de giallo apprécieront sans doute également.

Concernant les fans d’horreur pure, en revanche, c’est une autre affaire. Ava’s Possessions est un film très soft, très humain, qui s’appuie sur le concept de la possession pour parler de plein d’autres choses, faire des blagues et mettre en place quelques intrigues intéressantes – mais le contenu purement horrifique à proprement parler reste très, très light. Voyez ça plus comme une comédie indé que comme un film d’horreur, et ne partez pas trop avec l’idée que vous allez voir plein de trucs en rapport avec les démons et les exorcismes, parce que ça ne sera pas le cas.

ava-trailer-2

(oui, en plus y a Carol Kane au casting) (et Jemima Kirke aussi, tant qu’on en parle)

En dehors de ça, le concept fonctionne. L’intrigue se ramollit un peu au centre, comme souvent, mais finit par repartir pour nous offrir une fin digne de ce nom au lieu de nous laisser sur notre faim. Louisa Krause est excellente dans le rôle d’Ava, et les vannes sont suffisamment bien dispersées dans l’intrigue pour éviter l’effet grosse comédie potache – même si je regrette un peu que certains aspects de l’intrigue et quelques personnages n’aient eu que peu d’importance dans le film, au profit d’autres que j’ai trouvé un peu moins excitants.

Au-delà de son petit problème de rythme, Ava’s Possessions reste une vraie belle innovation dans le monde des films de possession et de l’horreur en général, et se savoure très facilement. Ça passe tout seul, c’est joli, c’est bien joué, bien ficelé, et il y a suffisamment d’intrigue et de twists pour nous tenir en haleine jusqu’au bout, et ça c’est pas donné à tous les films.

Publicités

3 réflexions sur “Ava’s Possessions (2016) – Bienvenue chez les Possédés Anonymes !

  1. Le thème promettait pas mal. Puis je l’ai vu. Que de déception !! Que d’actes manqués !!!!
    j’ai limite trouvé the Final Girls plus fun. (c’est dire) Merci quand même pour la recommandation hein. C’est toujours bien d’être curieux. (internal cries)

  2. Je l’ai trouvé divertissant, un peu dans le style de Zombie anoymous en plus girly. J’ai vu juste après « The Witch » qui sortira en juin en France et je l’ai trouve vraiment super, je recommande.

  3. Bonjour,
    Je ne sais pas si tu es aussi comme moi, pour ma part, je ne suis plus fan de films d’horreur. Je trouve que c’est du déjà vu et cela ne m’intéresse plus. Merci pour le partage. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s