F (2010)

Réalisé par Johannes Roberts

F est un film anglais, ce qui est déjà assez bon signe en général, « inspiré de faits réels », qui raconte l’histoire d’un prof de lycée déchu. Après avoir donné un F à un élève, il se prend un coup de boule de la part du garçon mécontent, et se fait suspendre, pour éviter quelques petits soucis légaux à l’école. Onze mois plus tard, il est à nouveau prof dans le même lycée, mais complètement amorphe, alcoolique, incapable de se faire respecter par ses élèves (dont sa fille fait partie), bref, du bon gros loser comme on les aime (pas trop). Il en est réduit à donner des heures de colle à sa fille pour pouvoir passer du temps avec elle. Alors qu’ils savourent leur petit tête à tête forcé dans un lycée quasi désert, une bande de jeunes à capuches décide de venir remuer un peu tout ça, tuant personnel et profs sur leur passage.

F est un film plutôt calme, malgré quelques petites montées d’angoisse, ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose. Les jeunes prennent leur temps pour massacrer la poignée de victimes à leur disposition, sans faire trop de vagues et dans le plus grand silence, une technique qui se révèle plutôt efficace. Pas besoin de masques flippants et de mises en scène tarabiscotée, le film joue sur un effet réel, un fait avéré que personne ne pourra venir contredire :

LES JEUNES A CAPUCHE FONT FLIPPER. La bande son fonctionne assez bien, les chants flippants et les chuchotis foutent une petite pression pas désagréable. Enfin si, mais c’est le but, donc c’est cool. Les meurtres sont suggérés, la violence se déroule hors champ, et quand la pression est mise on a pas besoin de voir des viscères étalées sur les murs, doc ça passe aussi. Y a quand même quelques petits plans post-mortem pour donner un aperçu de l’étendue des dégâts, mais rien d’insoutenable. Du gore subtil, en somme (sisi, c’est possible). Bon y a un ou deux plans un peu plus graphiques, mais eh, c’est quand même un film d’horreur hein.

Les Anglais sont doués pour nous faire flipper au ciné comme dans la vraie vie, pas besoin d’aller chercher dans le paranormal et les créatures étranges pour nous rendre malades, y a qu’à piocher dans la réalité. Comme avec Eden Lake par exemple, que je regrette d’avoir vu au ciné (grand écran, beaucoup de bruit, impossible de mettre pause pour se regarder un petit Bob l’Eponge… mon ex aussi a très mal vécu ce moment, si tu me lis, PARDON J’VOULAIS PAS J’PENSAIS CE SERAIT RIGOLO J’ESPÈRE QUE TU DORS BIEN LA NUIT BISOUS). Les jeunes font flipper tout le monde, c’est bien connu. Et la violence urbaine est une réalitééééé, ne l’oublions paaaas. Bon bref en gros, si vous voulez échapper à votre quotidien, F n’est peut être pas la meilleure solution. Mais du coup, c’est un film assez efficace. Des jeunes qui pètent un boulon et qui se lancent dans un petit massacre en bande, c’est pas un mythe et PERSONNE N’EST À L’ABRI – donc ouais, ça marche assez bien.

Pour ce qui est de la fin (du calme, j’vais pas spoiler, rasseyez-vous), elle est peut-être un peu abrupte mais relativement efficace, voire même carrément douloureuse. Une petite fin toute en subtilité comme je les aime. De toute façon c’est simple j’aime que les fins comme ça ou celles qui nous explosent à la gueule sans prévenir, et qui nous laissent sur le cul pendant des heures. Donc je suis ra-vie. Ravie aussi de pouvoir enfin vous recommander un film, ça faisait longtemps hein.

Publicités

8 réflexions sur “F (2010)

  1. La bande annonce est mortelle déjà. Ca plus ton speach, c’est bon, il FAUT que je le vois.

    Mais c’est marrant comme la bande annonce donne un aperçu tellement violent, que pas une seconde tu pourrais penser que c’est tirer de faits reels. J’espère que ca été bien modifié histoire de foutre un peu plus les boules au spectateur, parce que ca a l’air franchement immonde.

    MERCI MANDY/JACK.

  2. Ouep désolé de t’avoir proposé de venir sur ASBAF pile quand on « spoile » Scre4m (c’est notre massacre en bande à nous, pour coller à ta review) mais hier soir j’étais de corvée claquage de liens de notre article sur Frissons 4 (comme on dit au Québec) quand je tombe, évènement, sur un BON blog, bien écrit, bien marrant, bref le tien quoi, je n’allais pas ne pas te proposer de ne pas nous découvrir à cause de notre shitty spoiler. Tu peux donc ranger ton tournevis, laisser tes yeux tranquille, on est sympa en fait. Peace.

    Bon pour revenir à F, ça me rappelle un autre bon film sur la violence avec des jeunes à capuches (toujours eux) Harry Brown avec Michael Caine, plus soft mais bien sympa.

    • Si j’avais pris la peine de lire le spoiler jusqu’au bout j’aurais peut-être capté plus vite que c’était une connerie… j’ai été aveuglée par la rage, j’ai pu découvrir la face cachée de mon côté fangirl, c’était rigolo. Mais j’ai quand même bien flippé.
      Pour me faire pardonner je vous ai rajouté dans ma blogroll, pas mise à jour depuis 2009.

  3. Wah c’est un putain d’honneur j’ai l’impression, c’est ça ? On va faire de même de notre côté, sinon connaissant désormais l’imprévisible rage qui t’habite on va réellement finir avec un tournevis dans l’oeil.

    • Sage décision.
      Merci d’avoir pardonné ma crise d’hystérie et de ne pas avoir profité de ma faiblesse pour m’humilier. C’est fort gentil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s