Revue: The Hole

« The Hole »

Réalisé par Nick Hamm

poster

La première fois que j’ai vu ce film, c’était lors de sa sortie en DVD, j’avais 13 ou 14 ans et c’était un lendemain de soirée. On avait tous trop bu pour avoir la force de rentrer chez nous, du coup on s’est étalés comme des clochards dans le salon d’une amie pour mater ce film. J’avais pas trop suivi l’histoire, je me souvenais juste que j’étais rentrée chez moi en me sentant encore plus sale et vaseuse qu’au réveil, j’ai dû prendre une douche d’une heure pour commencer à me sentir mieux. Comme c’était tout qui m’était resté du premier visionnage, j’ai retenté le coup dimanche soir, la veille de ma rentrée. Oui, je vous l’ai déjà dit, je suis un peu con comme fille. Bah à la fin, il avait beau être 1 heure du matin, je suis quand même allée reprendre une douche.

the-hole01

The Hole est un film d’horreur/thriller britannique qui raconte l’histoire de quatre jeunes lycéens qui, pour échapper au voyage scolaire, montent un plan infaillible et se planquent dans un vieux bunker pour le weekend. Sauf qu’ils se retrouvent coincés dans leur trou et disparaissent pendant dix-huit jours. Le film passe du passé au présent à travers le récit que Liz (Thora Birch) fait au Dr. Philippa Horwood (Embeth Davidtz), bien qu’elle ait du mal à discerner le vrai du faux tant elle a été traumatisée par son expérience. Cette technique nous fait donc passer du bunker à l’air libre tout au long du film et ça donne un peu l’impression de faire de l’apnée. Les scènes en intérieur sont relativement oppressantes et si vous n’êtes pas encore claustrophobe, vous inquiétez pas ça va venir.

69199136_ph3

Toutes les scènes dans le bunker sont cauchemardesques. Déjà faut être con pour entrer là-dedans, j’préfère m’emmerder comme un rat pendant tout un weekend lors d’un voyage scolaire plutôt que de mettre un pied dans ce trou à rats. Mais non, eux ça les amuse, ils se préparent des petits lits douillets, Liz a ramené de la bouffe pour tout le monde du coup on s’fait plaisir avec des petites saucisses grillées, bref, un weekend de rêve quoi. Sauf que les jours passent, qu’ils n’ont qu’une fente dans la porte du bunker pour le leur indiquer, que personne ne vient à leur secours et qu’ils n’ont aucun moyen de communiquer avec l’extérieur. Paranoïa, engueulades, faim, soif, tensions diverses, bref, plus le temps passe plus l’ambiance se détériore (sans déconner !).

04-05_tbirch5

Niveau casting, on peut voir Keira Knightley dans un de ses premiers rôles au cinéma. Elle incarne le personnage de Frankie, une bimbo blonde et boulimique, amie de Liz malgré leur différence de classe sociale (Frankie est populaire, Liz est invisible). Autre visage familier, celui de Mike, interprété par Desmond Harrington qu’on retrouve actuellement dans Dexter mais qui a aussi eu un petit rôle dans Gossip Girl (il jouait l’oncle de Chuck Bass). Mike est le beau gosse du bahut, celui devant qui toutes les filles se pâment – y compris Liz. C’est d’ailleurs son attirance pour lui qui a amené cette dernière à passer le weekend enfermé dans un vieux bunker qui pue. Pour elle c’est la chance de sa vie, elle va pouvoir se retrouver en quasi tête à tête avec lui et tenter un rapprochement stratégique. Sauf que bon, il a franchement une coupe de merde le bonhomme, mais enfin moi j’dis ça, j’dis rien hein…

hole2

Sans vous en dire trop, le film joue dans la catégorie « attention : twist final qui fait mal ». Bien que tout soit déjà assez confus dès le début, c’est de pire en pire en avançant, et je pense que c’est ça qui m’avait bloqué lors de ma première tentative. C’est franchement pas le genre de film a regarder quand on a de la buée dans le cerveau, vaut mieux être au clair (et avoir accès à une salle de bain, j’insiste). J’irais pas non plus jusqu’à dire qu’il faut le regarder seul avec un calepin pour prendre des notes, c’est pas non plus le scénario le plus compliqué du siècle, mais il vaut mieux être concentré.

Maintenant que je l’ai revu, et compris, je ne peux que vous le conseiller, c’est vraiment un très bon film qui tient la route jusqu’au bout et qui ne m’a pas ennuyée une seconde.

Publicités

3 réflexions sur “Revue: The Hole

  1. Aah je l’avais vu ya 6 mois sur m6 tard dans la nuit. J’ai pas voulu faire la ouf (j’avais cours le lendemain) donc j’ai pas vu la fin. J’pense que j’vais le revoir. Mais j’avais vu genre 1h du film, j’me sentais trop mal et sale (chaud pour se laver à minuit) mais j’avais été captivée quand meme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s