Revue: Zombieland

« Zombieland »

Réalisé par Ruben Fleischer

zombieland

Non, je refuse d’écrire le titre français, il me rappelle de mauvais souvenirs du Nord, avec des oreilles décollées et tout là… Bon bref on s’en fout c’est pas le sujet justement. J’ai vu Zombieland il y a une semaine et c’est que maintenant que je me décide à vous en parler mais j’ai plusieurs raisons plus ou moins valables :

  • J’avais pas le temps (menteuse)
  • J’avais la flemme (voilà qui est mieux)
  • Presque tout a déjà été dit (et alors ?)
  • J’ai pas du tout, mais pas du tout kiffé la séance.

Je m’explique, pas besoin de me jeter des cailloux. J’ai adoré le film. Je suis tombée amoureuse de Colombus (Jesse Eisenberg) et de Tallahassee (Woody Harrelson) en même temps, ça faisait un moment que j’attendais ce film, c’était un peu comme un rêve devenu réalité. Non, le problème ne venait pas du film, mais de la séance à proprement parler. Laissez moi vous dire que d’être installée pile sous la clim pendant 1h30 en plein mois de Novembre, ça a le don de pourrir votre groove en deux millisecondes. C’est con mais ça a suffit à gâcher mon plaisir (et celui de mes compadres) : on a commencé la séance à l’aise, et quand les lumières se sont rallumées on nous a tous regardés bizarrement parce qu’on avait enfilé écharpes, pulls et gants et qu’on se servait de nos manteaux comme couvertures. Mais comme je ne suis pas là pour raconter ma vie (je sais, on dirait quand même), passons à la revue.

zombieland01

Je serai brève : Zombieland est un gros coup de coeur. J’ai tendance à me méfier des comédies horrifiques quand elles ne sont pas anglaises (ou néo-zélandaises, si vous voyez de quoi je parle…). Difficile d’échapper aux clichés quand il s’agit d’une comédie US : blagues graveleuses, au moins deux scènes se déroulant dans des toilettes, des problèmes d’intestin, trois ou quatre paires de nichons et un gros gars bourré qui dégueule sur une fille, avec un semblant d’histoire pour pas nous perdre. Mais Zombieland fait rire autrement – ça va pas non plus chercher très loin, mais ça suffit amplement et ça fait son petit effet. Y a qu’à voir les héros : entre Colombus, petit nerd agoraphobe puceau et maniaque et Tallahassee, gros balèze au coeur d’artichaut, j’étais emballée dès la première bande-annonce. Par contre, les personnages de Wichita et Little Rock m’ont moyennement fait kiffer, peut-être mon côté mysogine qui refait surface, allez savoir, mais je ne les ai pas trouvées si chouettes que ça (faut dire qu’elles sont fourbes les nanas).

zombieland-harrelson

Un seul regret peut-être, le manque « d’intensité ». Une fois de plus, je m’explique (c’est dingue, je suis obligée de me justifier à chaque fois) : les scènes d’action sont assez courtes. Par exemple, lors de la scène finale dans le parc d’attraction, avec Tallahassee et ses deux flingues et Colombus dans son combat avec le clown, j’aurais bien aimé en avoir un peu plus. Mais bon, on va pas non plus trop chipoter. Zombieland est une tuerie, un petit vent frais sur l’univers putréfié du zombie flick (aujourd’hui je suis poète) et en cette fin d’année, ça fait vraiment du bien.Y a même une guest star qui dépote et qui change des petits caméos insipides qu’on a l’habitude de voir.

zombieland_movie_still1

Finalement j’en ai pas dit grand chose, j’ai surtout parlé de moi, j’aime bien ça, donc ce que je vous conseille c’est d’aller le voir vite vite avant qu’il ne soit plus à l’affiche, parce qu’il est difficile d’être déçu par ce film si on a un faible pour le genre. C’est beau, c’est très drôle, c’est même un peu tristounet par moments – j’avoue j’ai lâché une larmichette lors du flashback sur le passé de Tallahassee… Niveau films de zombies on a pas été super gâtés ces derniers temps, même le dernier Romero en a déçu plus d’un, et ça faisait longtemps qu’on avait pas reçu une telle claque. Zombieland est le film idéal pour passer un bon moment entre potes – juste, faites gaffe à la clim quoi.

Publicités

6 réflexions sur “Revue: Zombieland

  1. Je crois que c’est bien le seul film d’horreur que j’ai envie de voir, pour de vrai, et forcément si c’est approuvé par déesse Jack, c’est pire 🙂 je te fais mes retours de froussarde dans la semaine 😉

  2. HAN OUI j’ai trop aimé moi aussi, et si ça vous suffit pas pour vous donner envie de le voir, sachez que, pour une fois, c’est un film d’horreur avec des rebondissements (droles et tristounets).
    Dans la salle, c’est simple c’était l’osmose, on riait tous en meme temps, on a applaudi a la fin… Je me retiens d’y retourner 🙂

  3. J’approuve 🙂
    avec le nom du film, ça donne pas très envie, mais on est bien surpris!

    et l’acteur de « tueurs nés » au coeur tendre c’est du plus bel effet

    c’est le premier film de celui qui l’a fait! je me réjouis de voir les suivants!!!

  4. Pingback: Zombieland : le trailer de la série | Le Blog Horreur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s