Le Pacte du Sang (2006) – Sorcellerie et slips de bain

Le Pacte du Sang (The Covenant) est un film de Renny Harlin dans lequel quatre jeunes descendants de sorciers doivent se battre contre un mystérieux adversaire qui fout sa merde partout où il passe.

Aaaah, bah voilà. Ça faisait longtemps que j’avais pas pris la défense d’un film pourri, ça commençait à manquer. Laissez-moi donc vous présenter Le Pacte du Sang, un teen movie sur fond de sorcellerie au masculin qui fait du bien à la libido. Alors je sais pas si c’est moi qui suis vraiment malade, mais quatre minets qui font mumuse avec leurs super-pouvoirs en faisant des regards par en bas à la George Clooney, ça me rend toute chose.

Le film tourne autour de quatre jeunes sorciers, les Fils d’Ipswich, qui en plus d’avoir des super-pouvoirs sont beaux, riches, et populaires. Mais comme on peut jamais tout avoir dans la vie, le quotidien idyllique de ces quatre mannequins Abercrombie jeunes lycéens se prend bien vite un bon coup de matraque dans la gueule. Il y a un nouveau pouvoir en ville, et il est pas très très content. Est-ce l’un des quatre sorciers ou un cinquième élément mystérieux ? SUSPENSE. Tout le monde est sur  ses gardes, ils se méfient tous les uns des autres, et ça crée bien vite un bon gros bordel jusqu’au dénouement final pas du tout facile à deviner dès les dix premières minutes. De toute façons ils spoilent tout dans la bande-annonce, alors à quoi bon.

Et évidemment, il y a un héros – Caleb (Steven Strait), le leader de la bande – et une demoiselle en détresse, Sarah (Laura Ramsey). Sinon, je vois pas bien l’intérêt de nous mettre quatre beaux gosses au centre de l’action. Et coup de bol, Steven Strait est un mélange plus ou moins réussi de Josh Hartnett et Taylor Lautner (avec plus de Josh quand même parce que faut pas déconner). En plus il est doux et gentil et poli et respectueux des grands-parents (un carambar pour celui qui captera la référence), alors ça aide. Et il est accompagné de Pogue (Taylor Kitsch), Tyler (Chace Crawford) et Reid (Toby Hemingway) soit pas nécessairement les mecs les plus dégueulasses qui soient. Si vous n’êtes pas sensible au charme de jeunes garçons bien coiffés avec des coeurs dans les yeux, vous allez avoir encore plus de mal que les autres à vraiment accrocher au film.

Parce que pour le coup, contrairement aux autres films "pourris" que je défends, Le Pacte du Sang est vraiment mauvais. C’est un teen movie qui aurait très bien pu devenir une série de la CW, entre Supernatural (allo, meilleure série du monde) et The Vampire Diaries. Si on commence à analyser un peu le bordel, on y trouve un paquet de métaphores super subtiles propres aux films et séries pour ados qui veulent frissonner sans bouleverser les principes de leurs parents. Exemple, les jeunes sorciers ont tous 17 ans et lorsqu’ils atteindront 18 ans, ils obtiendront la totalité de leurs pouvoirs, et deviendront alors extrêmement puissants. Coucou la maturité sexuelle. Ensuite, une utilisation trop fréquente de leurs pouvoirs peut provoquer une addiction violente entrainant… tintintiiiin… la mort. Attention la drogue, c’est pas très très bien. Heureusement, Caleb, notre valeureux héros, est un jeune homme bien attaché à ses principes qui ne souhaite pas finir comme son daron qui a un peu trop tiré sur la corde, laissant ainsi tomber sa famille et rendant sa femme alcoolique. Ambiaaaance.

L’un des nombreux problèmes du film, c’est qu’il se prend trop au sérieux. Tout le temps. Sans second degré ni auto-dérision, alors que le sujet pourrait s’y prêter, il perd déjà 90% de chances de plaire à tous les spectateurs de plus de 14 ans. Sauf si, comme moi, vous avez un gros souci avec les jeunes éphèbes et que vous avez déjà l’âme d’une cougar. Ou que vous avez encore des comptes à régler avec votre adolescence et que vous continuez à la vivre par procuration même après 20 ans. C’est un film qui pue la niaiserie, qui n’invente rien et qui révolutionne absolument que dalle. Mais il a ce petit côté fin 90′s début 00′s auquel je ne résiste pas, et s’est propulsé dès le premier visionnage dans le Top 20 des films pourris que je regarde quand j’ai un coup de mou (et que je suis en manque de jeunes éphèbes à reluquer). Il manque cruellement de beaucoup de choses – humour, cohérence, scénario travaillé, performances hors du commun, intérêt global – mais il a ce petit quelque chose qui me donne toujours envie d’y revenir. Et je kiffe à chaque fois, c’est bien le pire.

C’est typiquement le genre de film bourré de clichés qui se regarde dans des conditions tout aussi clichées – avec des potes, en pyjama, en insultant et imitant les personnages et en jetant du pop corn sur l’écran. Si vous essayez de vous convaincre que c’est pas si mal, que ça va aller, que c’est peut-être bien, vous avez déjà tout perdu d’avance. Y a même un petit jeu à boire à inventer avec ce film. Prenez un shot dès qu’un personnage masculin apparaît torse nu, un shot dès qu’un d’entre eux fait un regard par en bas, et un shot dès que Caleb rappelle à tout le monde que EH OH, C’EST DANGEREUX LES POUVOIRS, ARRÊTEZ MAINTENANT. Coma éthylique garanti avant le générique de fin.

Heureusement qu’ils ont mis toute leur thune dans les effets spéciaux. Mais si vous êtes nostalgique de l’époque Dangereuse Alliance, y a moyen que ça vous plaise un peu. J’ai beau retourner le film dans tous les sens, lister tous ses défauts et ses incohérences, je ne peux pas me l’enlever de la tête. Pour tout vous dire, j’y ai pensé pendant une bonne petite semaine après l’avoir vu pour la première fois, tellement il m’obsédait. Alors je sais pas, y a peut-être une véritable histoire de sorcellerie dans tout ça, mais si les vrais sorciers ont la même gueule que ces minets imberbes, je vois pas de raison de m’en inquiéter. Je dois donc faire partie des 3 personnes sur cette planète qui prendront la défense de ce film, mais ça va, je le vis relativement bien. Il s’est passé quelque chose entre Le Pacte du Sang et moi, et je ne suis pas prête de l’oublier.

About these ads

8 réflexions sur “Le Pacte du Sang (2006) – Sorcellerie et slips de bain

  1. Ha ha ha ha j’ai rematé "Dangereuse Alliance" la semaine dernière tiens! Je vais zieuter pour me trouver ce film qui m’a l’air de toute beauuté!!
    Sinon la référence c’est bien évidemment Eric et Ramzy…je préfère les carambar au nougat!!! :D

  2. Si ça peut te rassurer je suis juste méga fan de ce film ! La première fois que je l’ai vu, j’ai voulu le revoir direct après. Pourtant, j’suis bien d’accord avec toi, c’est pas le film du siècle (même pas de 2006 :p ) mais je peux pas m’empêcher de le regarder au MOINS une fois par an… Pareil que Dangereuse Alliance en fait… Le "léger comme l’air, raide comme un baton" m’a autant impréssionnée que les fils d’Ipswick.

  3. Je prends aussi la défense de ce film! Ca fait un bon moment je l’ai découvert et je m’en lasse pas, aussi pourri soit-il (mais j’ai un faible pour les navets d’horreur). Puis bon les 4 personnages sont agréables à regarder, je n’allais pas dire non…
    Je tiens à rappeler la petite phrase mémorable de Reid dans le 4×4 avant le petit saut dans le vide : "Harry Potter can kiss my ass". J’avais envie.

  4. Je plussoie tout le monde, il est sympathique ce film. Je l’avais maté 2 fois y a quelques mois, on pense à The Craft, on bave sur les 4 minets, on passe un bon moment quoi. :D Pis la scène du crash/Transformers au début te donne vraiment envie de voir le film en entier.

  5. Ah mais mince faudrait que je le revois ce film alors si vous êtes tous unanimes. Car moi j’ai jamais pu aller plus loin que les 30 premières minutes et pourtant Dieu sait que j’aime les films pourri, les teens movies et les films de sorcellerie (Dangereuse alliance fait partie de mes guilty pleasure assumé) alors celui-là c’est combo!
    Et pis sinon bien sur c’est Eric and Ramzy la référence (c’est bien triste mais à 15ans je connaissais leur spectacle par coeur…)

  6. The Craft est juste 12000x mieux écris que cette boursoufflure de pus sur une pustule de troll des alpages.
    j’avoue m’être ultimement fais chier-over-the-grind a l’époque.
    Apres je concoi que pour une nana peu regardante tant qu’il y a du mâle épilé et en maillot raz la boule, ça dois le faire un tant soit peu :)
    (en meme temps je dis ca je viens de m’envoyer le br3d de drive angry et a par reluquer le mini short d’amber heard……)

    Bref je vais me rincer l’esprit devant Hypnose en Br tjrs.
    Au moins la d’dans, y a du vrai male enervé!

  7. Pingback: Evil Dead : le premier trailer du remake | Le Blog Horreur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s