Sélection de films spéciale Grand Froid

Ça y est, on est en Décembre, on va tous mourir étouffés sous des rafales de neige et ça va être horrible. Les beaux jours c’est dans 6 mois (je répète: SIX. MOIS.). Et comme je suis une adepte de l’immobilisme, je vous propose aujourd’hui une sélection de films à regarder du fond de son lit, sous quatorze couettes, bien à l’abri derrière une barrière de bouillottes brûlantes. Je conseillerais bien le chocolat chaud mais les estomacs sensibles risquent de m’en vouloir. Faudrait créer un site qui répertorie tous les films d’horreur et qui indique les moments où on peut manger (« après la décapitation et juste avant l’origami de colonne vertébrale, vous avez 14 minutes pour manger »). En attendant, avalez un sandwich et jetez vous sous votre couette sans trop jeter de regards par la fenêtre (surtout après 17h30 sous peine de grosse déprime due aux ténèbres absolues).

The Thing

Neige + Alien métamorphe + John Carpenter = j’ai froid, j’ai peur, et je veux ma maman (mais je lui fais plus confiance). L’action se déroule tout-là-haut-là-haut en Antarctique, dans une base de recherche scientifique. La découverte d’un corps enfouit dans la neige va venir semer sa merde dans ce petit coin de nulle-part au milieu de rien-du-tout grâce à la présence de cette fameuse créature métamorphe qui pourrait être n’importe qui. Tout le monde soupçonne tout le monde, et ceux qu’on ne soupçonne plus sont ceux qui meurent dans des circonstances atroces (et bien dégueulasses). Mais heureusement, il y a un héros dans la base. Kurt Russell (ou Ulysse 31, on sait pas trop), dans le rôle de R.J. MacReady (tu croyais avoir un nom cool ? va te rhabiller) va tenter de mettre un terme à tout ce bordel parce que ça commence à bien faire cette partie de Cluedo mais y en a marre à la fin. Du froid, du gore bien sale à l’ancienne (que ceux nés avant 1985 reposent leurs pierres, le film est vieux, pas vous ♥) et du Carpenter qui se fout pas de notre gueule. Un coup à choper des engelures au cerveau. Sans compter l’éventuelle crise de claustrophobie.

30 Jours de Nuit

J’ai pas arrêté de vous bassiner avec mon « j’aime pas ce film mais faudrait que je lui redonne une chance » sauf que je lui ai jamais redonné de chance donc je l’aime toujours pas. Mais comme ça se passe en Alaska, dans la neige, et dans le noir, ça colle assez à l’esprit de la sélection. La ville de Barrow se retrouve plongée dans le noir un mois par an, en plein hiver, et à cette occasion la quasi-totalité des habitants désertent l’endroit pour s’envoler vers de meilleurs lendemains. Sauf que cette année, un gang de vampires a décidé de venir bouffer tout le monde – parce qu’une nuit qui dure un mois c’est le meilleur plan qui soit pour un suceur de sang, forcément. Le délicieux Josh Hartnett et la détestable Melissa George (c’est à cause d’Alias que je la hais, ne me jugez pas) doivent alors veiller à la sécurité des habitants qui n’ont pas eu le temps de fuir et se battre contre les vilains vampires qui ne scintillent pas au soleil, EUX. Je vois pas ce qu’on peut trouver de plus déprimant comme idée que de se retrouver bloqué dans une ville enneigée, assiégée par des vampires voraces le tout en sachant très bien que le prochain coucher de soleil ne se pointera pas avant 30 putains de jours. Heureusement qu’il y a Josh quand même hein. Et vous pouvez aussi regarder la suite, 30 Days of Night: Dark Days, mais comme moi je l’ai pas encore vu je peux rien vous en dire.

Morse (Let The Right One In)

Considéré comme l’un des meilleurs films d’horreur de la décennie, dont le remake semble plutôt bien marcher d’ailleurs, Morse nous offre une nouvelle vision des vampires (toujours pas de paillettes en vue, qu’on se rassure), preuve qu’il est encore possible de faire quelque chose de bon dans ce domaine. Adapté du roman de John Ajvide Lindqvist (je vous vois bien demander ça à la Fnac), Morse raconte l’histoire d’Oskar, un garçon de 12 ans qui se fait régulièrement emmerder par ses camarades et qui n’ose jamais se rebeller. il se contente de fantasmer sur des scénarios de vengeance, et de s’entraîner avec un couteau sans jamais se servir des techniques qu’il imagine. C’est sa rencontrer avec sa nouvelle voisine, Eli, qui va tout changer. Il se trouve qu’Eli est un vampire, et qu’elle a quelque chose à voir avec les meurtres qui s’accumulent dans leur quartier. La découverte de ce secret ne fera que renforcer leur complicité, et vous offrira en prime un film sublime qui vous marquera à vie. Je préfère prévenir.

Dead Snow

On remonte en douceur avec Dead Snow pour se remonter un peu le moral. Des zombies nazis au fin fond de la Norvège, je ne vois pas qui peut y rester insensible. Ma revue complète se trouve ici. Ouais ok j’ai un peu joué la facilité sur ce coup là mais il ne faut pas rater Dead Snow, sous aucun prétexte, alors je préfère vous le rappeler encore une fois histoire que vous ne passiez pas à côté une deuxième fois. C’est drôle, c’est sale, c’est froid, et pour le coup, ça rafraîchit vraiment. Si les films de zombies vous sortent un peu par les trous de nez en ce moment, essayez celui-ci (et regardez The Walking Dead sinon je vous tape fort).

Cold Prey I & II

Du slasher 100% made in Norvège (décidément) qui rafraîchit pas mal aussi dans le genre. 5 jeunes décident d’aller faire une petite escapade dans les montagnes de Jotunheimen (j’ai pas de blague là, c’est bien dommage, je sens que je rate une occasion en or) pour aller faire du snowboard. Morten Tobias (j’essaye toujours de comprendre si c’est un nom composé ou non), l’un des jeunes, choisit le moment où ils sont bien isolés pour se péter la jambe, ce qui force le petit groupe à aller se réfugier dans un hôtel abandonné (toujours au milieu de rien du tout sinon ça compte pas). Sauf que, *dundunduuun*… ILS NE SONT PAS SEULS. Panique, sueurs froides et sursauts gratuits, les 5 jeunes innocents cohabitent avec l’enfant caché du Yéti et de Rob Zombie sous stéroïdes. Le 2 reprend à peu près là où le 1 s’arrête lorsque le/la survivant(e) est retrouvé(e) et se retrouve dans un hôpital quasi-désert dans lequel Rob Yéti va venir foutre la merde. Parce que l’hôtel abandonné c’était trop facile. Admirez ma tentative de non-spoiler. Du coup je vous mets même pas la bande-annonce du 2 pour être vraiment sûre que vous aurez toutes les clés en main pour ne pas vous spoiler par accident.

Et dans la catégorie « films qui sont pas encore sortis mais fait pas comme si tu pouvais pas les regarder quand même », jetez un coup d’oeil à Frozen d’Adam Green (le réalisateur d’Hatchet). Je vous balance la revue sous peu, mais ruez vous dessus, c’est COOL.

C’est tout pour aujourd’hui, comme d’hab, n’hésitez pas à ajouter vos films dans les commentaires et en attendant, retournez sous la couette et regardez vous tout ça. Si l’inspiration me frappe, je vous ferai peut-être une deuxième partie parce qu’il y a encore environ 20 000 films qui pourraient rentrer dans la sélection mais on est pas chez les zouaves ici faut se calmer un peu (ordre du patron).

27 réflexions sur “Sélection de films spéciale Grand Froid

  1. J’ai vu MORSE : étrange, long, plat, et pas top.
    Dead Snow : pourri ! haha j’ai jamais vu un truc aussi nul, on croirait que c’est gore et pas du tout, ya deux actions et c’est fini.. nul aussi !

  2. J’ai vu Cold Prey 1&2 et j’ai adoré dommage que le 3 ne soit pas sorti en français, il existe mais pas traduit et c’est assez dur d’essayer de comprendre le finlandais ou je ne sais quoi ^^ !!

  3. Je suis peut-être monstrueusement old school mais j’aurais bien rajouté Shinning à la liste, parce que niveau film d’horreur dans la neige; c’est un peu le père de tous les autres ^^
    Sinon je serais curieuse de voir 30 jours de nuits.

  4. J’ai tout de suite pensé à Shinning aussi, mais c’est sans doute parce que je viens de le voir.
    Il ne faut pas oublier le cultissime « Yeti: Curse of the Snow Demon » (de toute façon, tout film avec Crystal Lowe ne peut qu’être excellent (même si malheureusement, vue la température, elle n’y montre pas ses seins…)).
    Plus sérieusement, y’a quand même l’incroyablement génial « The Children ». Glacial.

  5. J’ai vu Morse et son remake américain et j’ai beaucoup aimé les deux films.
    J’ai trouvé que dans la version américaine, les scènes où Oskar est humilié par des garçons de l’école sont vraiment criantes de vérités et très violentes. Du coup j’ai trouvé son personnage vraiment très attachant. Par contre, je n’ai pas trop apprécié les effets spéciaux.
    La version suédoise donne une image inédite du mythe du vampire. Pas de romantisme exacerbé ou de vampires beaux et torturés (suivez mon regard vers Twilight)mais une relation très humaine entre deux individus atypiques qui se trouvent.

    Je connaissais pas Cold Prey 1 et 2. Je pense que je vais les regarder, ça me fait envie.

    Au fait la Bande annonce de The Thing est celle de Cold Prey ;-)

  6. J’ai du mal à voir twilight au bout d’un regard censé montrer des vampires beaux hahaha :D

    Par contre morse j’ai pas aimé la version suédoise, faut que je me trouve la version américaine pour voir. Il s’appelle pareil ? (m’en va faire une recherche ^^)

    J’ai vu les cold prey, ca se laisse regarder, c’est pas transcendant mais c’est pas non plus de la daube, c’était agréable.
    En même temps dans le slasher, on sait de suite ce qui nous attend hein :D

  7. han! j’ai adoré Morse! vraiment…froid. et…quoi?? encore un remake americain????tout ce qui est bien mais pas d’eux, et ben paf! il en font un remake…ca m’énerve…

  8. DEAD SNOW!!! Je l’ai trouvé terrible, je me suis vraiment bien marrée , du début à la fin (seigneur, qu’est-ce qu’ils ont l’air cons ces zombies :facepalm: )
    Je n’ai toujours pas vu Morse mais bizarrement, ça ne me dit pas grand chose, je ne sais pas, je crois que je n’ai encore saisi l’intérêt du film.

  9. Tout a fait d’accord avec Jump. Dead Snow est juste nul, et parfois drôle mais il ne fait pas du tout peur !
    Et +1 pour celle ou celui qui a cité Shinning meme si ce n’est pas vraiment un film du « grand froid », mais je crois que c’est un des meilleurs films que j’ai du voir.

  10. Pingback: Tweets that mention Sélection de films spéciale Grand Froid | Le Blog Horreur -- Topsy.com

  11. J’ai vu The Thing hier
    Ben je crois que j’aurais mieux fait de le voir gamine histoire qu’il m’impressionne ou quoi. Parce que là à mon grand age, les effets spéciaux en carton et les bestioles moches dans ce genre là me laissent de marbre…
    Enfin non j’ai du sortir des « non genre » :)

    Mais gros big up pour Ulysse 31 effectivement, qui arrive a rester classe avec un manteau aviateur en cuir et une simple capuche de sweat en antarctique :)
    (ouai en fait ils sont en antarctique hein, pas en norvège, c’est juste que c’est des norvégiens qui ont fait la découverte du truc qui va engendrer les machins ;))

    Et d’ailleurs je viens de voir sur allociné qu’un préquel va sortir en 2011 :D

    http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=182645.html

    J’ai hâte de voir les nouveaux monstres :D

  12. Cold Prey III est pas mal aussi, ça s’essoufle mais il est sympa, sinon c’est pas vraiment un film d’horreur mais y’en a un récent là, où des jeunes restent coincés sur la remontée mécanique, il est sympa aussi :D
    Btw, heia norge o/ :P

  13. Ouais c’est Frozen, il faut absolument que je poste la revue rapidement, il est E-NORME. Et par énorme je veux bien sûr dire horrible, atroce, je m’en remettrai jamais, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps mais nom de dieu c’était bon.

  14. Pingback: Trailer : Wrong Turn 4: Bloody Beginnings | Le Blog Horreur

  15. Pingback: Wrong Turn 4 : Bloody Beginnings (2011) - La Revue | Le Blog Horreur

  16. Je tombe ici par hasard après avoir confondu Dead Snow et Cold Prey… et avoir demandé à l’ami Google pourquoi je comprenais plus rien.

    Bref, dans le genre zombie glacé, y’a Wind Chill.
    C’est un tooout petit film, naze dans le côté fantastique/horreur, mais pas idiot sur le plan thriller/polar… C’est difficile à décrire!

  17. Bonjour, j’ai atterri sur ton blog en faisant une recherche google: « kurt russel ulysse ». Oui oui j’ai du temps à perdre,mais je viens de regarder « the thing » de john carpenter et la ressemblance physique de Kurt Russel avec Ulysse,héros de « ulysse 31″ avec Télémaque…m’a frappée. Je me demandais donc si les créateurs du dessin animé « Ulysse  » s’était inspirés de l’acteur??? Oui je sais j’ai des questions existentielles…Sinon j’ai mis ton blog dans mes favoris. J’aime beaucoup le ton de ton blog.
    PS: j’ajoute que j’ai beaucoup aimé « the thing »: Film idéal et rafraichissant à voir en plein été.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s