Pourquoi je n’ai pas hâte de voir The Last Exorcism – Une note sur les films de possession

Vous avez peut-être entendu parler du projet The Last Exorcism, puisque ça fait près d’un an qu’on nous rappelle que « attentiooon, ça va sortiiir ! », « c’est pour bientôt ! », « téma une nouvelle image du tournage ! » etc. Ce qui fait frétiller tout le monde c’est le nom d’Eli Roth en tant que producteur. Personnellement, je ne le considère pas encore comme une référence absolue (cf. le label rouge Guillermo Del Toro dont je vous parlais), mais en même temps il n’a pas encore la filmographie d’un maître de l’horreur. Le réalisateur, Daniel Stamm, n’a même pas de page Wikipédia (haaan). Tout ça pour dire qu’il n’y a, au demeurant, aucune raison d’être excité par le film, ni de le rejeter en bloc.

The Last Exorcism raconte l’histoire de Cotton Marcus, un prêtre protestant qui s’apprête à remplir sa dernière mission au fin fond de la Louisiane. Il décide de tourner un documentaire sur sa dernière expérience pour dénoncer la supercherie, parce que voyez vous, ce monsieur ne croit pas aux histoires de possession, et donc d’exorcisme. Mais cette mission va remettre en question sa vision de la religion et apparemment, ça va être coton. (hahaha, coton, parce qu’il s’appelle Cotton, c’est pour ça, hahahahahaha).

Le tout sera – évidemment – filmé dans le style documentaire.

Je balance la bande annonce direct pour vous mettre dans l’ambiance (et pour vous faire oublier cette blague atroce) :

Une recette simple

Alors, on va faire une checklist des éléments clés qu’on doit retrouver dans tout film d’exorcisme :

  • Une jolie fillette toute innocente, pure et mignonne comme un coeur – Check.
  • Un parent un peu paumé mais plein d’amour pour sa progéniture – Check.
  • Un prêtre un peu marginal aux questionnements intérieurs intenses – Check.
  • De la désarticulation à gogo – Check.
  • Un(e) possédé(e) qui défie les lois de la gravité – Check.
  • Une scène dans une grange au milieu du foin – Check.

Bilan : Originalité = 0,00000001 %

La bande annonce me donne simplement l’impression que l’on va assister à 1h30 de « Youpi, j’me pète un doigt, j’me retourne la nuque, je me brise la colonne et je marche au plafond en disant des trucs bizarres d’une voix démoniaque ». Si vous avez vu L’exorcisme d’Emily Rose, vous comprenez sûrement pourquoi j’ai eu l’impression de voir double – notamment pour cette histoire de grange.

Un maître indétrônable

Alors, sur le principe, les films d’exorcisme : j’adore. Quand on a connu le traumatisme dû au visionnage de L’Exorciste tard le soir alors qu’on a pas encore l’âge de regarder Faites Entrer l’Accusé, on ne peut que se réjouir dès que l’occasion de remettre ça se présente. Or, on va de déception en déception. Aucun film de possession n’a jamais pu se mesurer à L’Exorciste et je commence à me demander si un jour nous réussirons encore à avoir peur des séances de spiritisme. Pour être honnête, le seul film de cette branche qui m’ait fait flipper après coup, c’était L’Exorciste III. Je vous en parlerai plus en détails un jour parce que je tente de prêcher la bonne parole en expliquant au monde entier à quel point ce film est sous-estimé. A vrai dire, personne ne l’a vu (si quelqu’un dans l’assemblée pouvait me contredire, ça me ferait bien plaisir). Mais je vous montrerai ma scène préférée et peut-être que vous comprendrez.

Bref, c’est pas le sujet. Le problème de ces films là, c’est qu’ils cherchent tous à se ressembler en prenant de très très mauvais modèles. Personne ne veut avouer vouloir faire de l’ombre à L’Exorciste, alors on évite les maisons en pleine ville et le vomi verdâtre. Ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi, mais à vouloir trop s’écarter du maître, on finit par faire n’importe quoi. Dans le but de se différencier, on choisit une autre histoire (si c’est basé sur des faits réels, c’est bien mieux), un autre cadre (des maisons isolées et/ou délabrées) et d’autres façons d’illustrer la possession.

Originalité + Changement de cap = Succès ?

The Haunting in Connecticut était assez bien parti, parce qu’il avait joué sur cette différence de cadre/histoire/possession mais au final c’était quand même un gros fiasco. Je vous ai déjà parlé plusieurs fois de mon amour pour Kyle Gallner, qui tient ici le rôle du possédé, mais sa présence ne suffit évidemment pas à relever le niveau. Quand en plus il ne vous fait aucun effet, faut chercher loin pour trouver un aspect positif. Bref, dans le film, Matt Campbell est atteint d’un vilain cancer qui met toute la famille en émoi. Afin de se rapprocher de l’hôpital et de minimiser les frais de déplacement, la famille Campbell décide d’emménager dans le Connecticut, dans une grande bâtisse victorienne qui, je vous le donne en mille, est un ancien dépôt mortuaire. Comme Matt est un garçon intelligent, il décide d’installer sa chambre dans la cave, juste à côté de la salle où l’on s’occupait des cadavres. Et bien sûr, des choses étranges commencent à se passer…

Côté nouveauté on a : le sexe du possédé (pour une fois ce n’est pas une gentille petite fillette), la maladie (youpi, drame familial sur fond de possession !) et l’environnement. Pas de cimetière indien caché sous les fondations, de vieille histoire de démon, cette fois c’est à la vue de tous, on ne peut pas ignorer la morgue dans la cave. Sauf que bon, très vite tout part en sucette et ça se termine n’importe comment, et le film va se classer dans les bacs de DVD sales à 1€ directement. Dommage, parce que bon, Kyle Gallner quoi… (je compte lui envoyer une lettre pour lui proposer mes services en tant que manager afin qu’il arrête de jouer dans des films que je déteste).

Ras le bol

Le gros problème des films de possession c’est le besoin d’offrir du spectacle. Ne miser que sur le visuel, les sursauts, les images glauques et semi-subliminales, les apparitions démoniaques d’une demi seconde et la dégradation physique des possédés. Au début c’est vrai que c’est impressionnant de voir ces jeunes gens se contorsionner, mais au bout de 15 fois ça ne fait plus du tout le même effet. Les plus sensibles grimaceront uniquement par empathie, « ça doit piquer quand même », et basta.

J’en ai marre des os qui craquent, des cheveux emmêlés, des lentilles de contact noires, des chemises de nuit en coton sales, des faux documentaires, des insultes en latin, des gens qui marchent au plafond, de l’éternelle confrontation justice/religion et des discours sur la légitimité des exorcismes. Je ne veux plus avoir à regarder L’Exorciste pour la trillionième fois pour avoir la trouille, me sentir un peu sale, un peu perturbée et dormir avec la lumière allumée. Je veux qu’on me traumatise au point de me donner envie d’aller me faire baptiser dans la seconde.

Alors la révolution des films de possession, je l’attends de pied ferme. On peut toujours prier pour que la bande-annonce de The Last Exorcism soit simplement mal montée et que le film vaille mieux que ça, mais je préfère partir d’un point de vue négatif pour éviter toute déception. J’attends le film qui nous fera à nouveau tellement flipper qu’on fuira toute imagerie religieuse, vieille baraque, planche ouija, cimetière et compagnie.

29 réflexions sur “Pourquoi je n’ai pas hâte de voir The Last Exorcism – Une note sur les films de possession

  1. « Si vous avez vu L’exorcisme d’Emily Rose, vous comprenez sûrement pourquoi j’ai eu l’impression de voir double – notamment pour cette histoire de grange. »

    Pareil !! Je me suis même dis que la fille qui jouait Emily était somme toute vraiment douée pour prendre ces poses torturées :p

    « Pour être honnête, le seul film de cette branche qui m’ait fait flipper après coup, c’était L’Exorciste III. Je vous en parlerai plus en détails un jour parce que je tente de prêcher la bonne parole en expliquant au monde entier à quel point ce film est sous-estimé. A vrai dire, personne ne l’a vu (si quelqu’un dans l’assemblée pouvait me contredire, ça me ferait bien plaisir). Mais je vous montrerai ma scène préférée et peut-être que vous comprendrez. »
    La scène avec les hyènes…. c’est la seule dont je me souvienne, la seule que je raconte à tout le monde quand je parle de ce film…
    Dans la salle de ciné on était 6, je me suis chié dessus du départ à la fin, recroquevillé sur mon siège…et le couillon qui m’accompagnait croyait que c’était une méga technique de drague que de me hurler dessus pour me faire flipper dès que je commençais à stresser… :D

  2. Ah mais non moi je parle de L’Exorciste III, pas de L’Exorciste: Au Commencement ! L’Exorciste III est sorti en 90, et réalisé par William Blatty (= celui qui a écrit L’Exorciste). (mais je vois tout à fait ce que tu veux dire pour les hyènes haha)

  3. Ah merde alors t’as raison t’es la seule à l’avoir vu hahahahaha

    Va falloir remédier à ca…vais appeler ma cops de film d’horreur, elle a pas du le voir non plus :D

    Mais alors le commencement c’est le combien ? ils en ont fait combien ?

    Et en parlant de possession dans le genre décevant hier j’ai vu American Haunting….hormis le prof super sexy trop classe qu’on voudrait épouser même à 15 ans et la fille trop jolie-la-biatche. Le film est nazifié par la fin…

  4. Oh combien je me suis retrouvée dans cette critique. Depuis l’Exorciste je cherche, en vain, un truc pour me faire frémir. J’en ai vu tellement que je penses que je pourrais faire un film/un exorcisme moi-même aha.
    Et la scène de la grange : tellement Emily Rose, c’est fou.

  5. Moi non plus j’ai pas hâte de le voir. Mais parce que je suis super calée et même pas peur, au contraire je flippe ma race devant ce genre de films ><

  6. N’empêche, moi aussi je rale tout le temps qu’en j’en vois sortir un nouveau, pis je suis fébrile à l’idée de le voir, je flippe ma race tout du long, frôlant parfois l’infarctus, pis arrive la fin, et la déception, et la seconde déception qui apparait quand on se rends compte une fois le générique passé qu’on a pas un zeste de peur résiduelle…

    Après l’exorciste à 14 ans, j’ai eu du mal à dormir, avec ma cops on a dormi dos à dos pour veiller sur nos arrières…et depuis, cette petite musique me hérisse le poil.
    C’est quand même un truc de fou ce film…

    Enfin ce qui avait rajouté à ma flippe, chais pas pour vous, mais c’était tous les mystères dont on parlait sur et après le tournage, genre des morts « accidentelles », l’actrice qui est devenu folle… on se faisait tout un trip genre « c’est un film sur le diable et il se passe des catastrophes, peut être que des esprits ne veulent pas qu’on joue avec les puissances…. » :D
    C’est encore plus fort que « basé sur des faits réels » ^^

  7. Hé,hé vu l’exorciste 3 !!!. ET pas qu’une fois et justement je me demandais si quelqu’un d’autre que moi l’avait vu : j’ai ma réponse !.

    Très bon film pour moi !.

    Tu doit faire référence à la scéne de décapitation, non ?.

    Merci pour ton blog chère Mandy qui me donne envie de redécouvrir mes classiques ou qui me tiens informée des sorties de mon genre de films préféré !. J’aime ton écriture, tes résumés et ta gouaille (et je te dis pas ça cause que tu me fais pas mal penser à moi ;-p !).

    Bref, longue vie à ce blog tu justifies, à toi toute seule, mon envie de traîner sur madmoizelle !.

  8. Et oui si ma mémoire est bonne y a bien eu 5 épisodes l’exorciste mais y en a que 3 qui valent le coup à mon sens…

    J’avais bien aimé aussi la scène des hyènes (je croyais me rappeler de chiens sauvages… ?) et bon souvenir aussi que ce « commencement ».

    La possession d’emily rose : ça a bien marché sur moi aussi mais je dois dire qu’ayant vu « l’exorciste » très très jeune, mon trouillomètre fait ding assez rapidement, (sa mère !).

  9. Ca me paraît assez logique ce que tu dis, mais j’ajouterais que le but des films d’exorcisme, c’est:

    1) faire peur (L’Exorciste)
    2) pour precher (The Haunting in Connecticut)

    Je pense d’ailleurs que la fonction principale des films d’exorcisme actullement c’est ça, effrayer les pauvres Chrétiens américains et les remettre sur le droit chemin! « Attention vilains, les mauvais esprits vous guette, heureusement Jésus est là! »

    J’trouve ça super flagrant dans The haunting in Connecticut, y’a tout ce truc sur le mensonge avec le père et la mère. Dans Emily Rose, sa vision de la vierge et son sacrifice pour montrer aux gens que le mal exiiiiste…c’est juste insupportable!!!

    L’autre truc je crois, c’est que la plupart des américains -parce que bon, la plupart des productions de films d’exorcimes sont américains- c’est qu’ils sont protestants, pas cathos. Or les exorcismes, c’est typiquement cathos, du coup ils ont tendance à être fascinés par le côté grande pompe, faste et tout vu qu’ils sont plus « modestes » (bon évidemment, les évangéliques sont pas mal dans leur genre, mais n’empêche qu’ils font leurs rassemblements sous des tonnelles :D )

    D’ailleurs, c’est surement pour ça que cette fois ils nous ont fouttu un protestant…comme il est sceptique, c’est censé nous convaincre d’autant plus.

    J’ai vu l’Exorciste III, je suis bien blindée, comme toi je pense, et ben j’ai eu peur (et ça m’a un peu rappelé In the Mouth of Madness pour le délire dans l’asile) Mais le 2 et le commencement sont tellement nuls! D’ailleurs, la préquelle est pire je crois (même si j’adore l’acteur), super cheap…mais pas autant que la possession dans Paranormal Activity,parce que celle-ci, elle est quand même AH AH AH!

  10. J’ai hésité un instant à rentrer dans la polémique sur le message que les films font passer mais je me suis arrêtée à temps, je me connais par coeur, je me serais emportée pendant des pages et des pages (quelque soit le genre du film, s’il est américain, il y a des messages « cachés » et ça me sort par les trous de nez, alors quand en plus il s’agit de religion je perds toute objectivité et constance haha). Et vu que j’ai des évangélistes dans ma famille, je te laisse imaginer à quel point j’aurais pu m’embourber haha !

    En tout cas ça fait plaisir de constater que je ne suis pas la seule à avoir vu ce bijou qu’est L’Exorciste III ! (gros big up pour In the Mouth of Madness aussi tiens).

  11. Ouais, y’a de la matière! Là je me concentre sur les rituels.

    Donc d’ailleurs, si tu penses à des films, ça me ferait plaisir d’en parler avec toi, la plupart des gens s’en fouttent d’habitude :D

  12. Rien que l’adage : si tu es un peu jeune et que tu t’apprêtes a biiip de préférence dans un slasher et ben t’es mort…

    Après et sans vouloir polémiquer non plus, le principe même de la foi, et donc plus généralement de la religion, repose sur la peur et la transgression…

  13. euh, ya 4 films de la branche Exorciste William Peter Blatty. Le cinquième, c le film maudit, qui devait être le quatrième, Dominion, un film de Paul Shrader. J’ai vu l’ Exorciste III et ENFIN quelqu’un qui trouve qu’il est flippant, bien mené, bien zarb. En particulier, la scène, où, si tu regarde bien, ya une vielle qui se ballade au plafond dans l’asil, Blatty n’a pas usé des killomètres et des killomètres de pélicules, c juste un arrière plan foutrement effrayant. Tout le film suit une enquête palpitante et Ragan McNeil n’est pas là! Pas de petite fille qui pisse partout, qui vomit partout, qui profère des injures partout, bref! Les meilleur film d’exorcisme que j’ai vu, c L’Exorciste de mOssieur Friedkin et l’ Exorciste III! ( émily rose est une dobe ou encore Exorcisme, avec un gosse, en 1945 j’crois: dla pure daube!!!)

  14. C’est vrai qu’à part l’Exorciste, les films de possession, bof bof… (enfin Au Commencement,mon premier film d’horreur, j’ai voulu faire ma maligne et le regarder toute seule dans le noir. Haha. Merci Maman de pas avoir voulu regarder avec moi).

    Sinon, la deuxième fois que j’ai vu l’actrice qui joue la chouette vierge martyre possédée Emily Rose (rien que ça), c’était dans la série Dexter, où elle campe une fliquette déguisée en prostituée. C’est marrant la vie.

  15. Bonsoir, c’est juste pour prendre la défense de ce cher Eli qui a fait des films cool je trouve (Cabin Fever est tordant, Hostel I et II sont géniaux !) :
    A mon avis quand il met de l’argent dans un film, il doit savoir ce qu’il fait, je lui fait donc confiance aveuglement et je cracherai ma carte UGC pour aller voir le film :D (à part ça c’est vrai que le trailer sent le réchauffé :/)

  16. Autre chose, un vrai documentaire sur la possession qui va te donner l’envie d’aller te pieuter dans une église/mosquée/sina… Je l’ai vu, il y a une bonne grosse dizaine d’année sur M6, c’était un reportage de zone interdite, sur la possession d’une jeune femme musulmane… La scène de l’exorcisme était filmé… BAH JTE RACONTE PAS LES NUITS BLANCHES QUE J’AI PASSE APRES VISIONNAGE!

    J’suis sûre que j’peux retrouver des extraits sur la toile…

  17. dans le genre film de posséssion il y a « Rec », mais ça on le sait seulement en regardant le 2, parce que dans le 1 on croit surtout que c’est comme dans tout les films de zonbies. Bon article, le coup « ça doit piquer quand même » génial, j’ai arroser mon écran de postillon!

  18. Bien le bonjour,
    j’ai vu récemment, The Haunting in Connecticut, qui malgré un coté larmoyant est plutôt un bon film d’exorcisme, dans la catégorie maison possédée. Aurais des films du même genre à me conseiller?
    Merci d’avance.

    • Alors, (désolée pour la réponse tardive) je les ai pas tous vus mais parmi les titres que je connais il y a :

      Beyond the Door
      Possessed
      In the Grip of Evil
      The Haunting of Molly Hartley
      The Bad Seed
      Witchboard
      Possession
      Exorcismo

      C’est tout ce qui me vient à l’esprit et il n’y a pas grand chose de bon là dedans mais peut-être que tu trouveras ton bonheur. (il y a aussi ceux qui sont cités dans l’article).

  19. Pingback: Le Dernier Exorcisme – (L’Étrange Festival | Le Blog Horreur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s